La justice espagnole accepte de libérer Bahar Kimyongür sous caution

Bahar Kimiongur a été arrêté en Espagne
Bahar Kimiongur a été arrêté en Espagne - © ELGA PHOTO HERWIG VERGULT

La justice espagnole a accepté mercredi de libérer Bahar Kimyongür, un ressortissant belge d'origine turque interpellé lundi en Espagne, moyennant une caution de 10.000 euros, selon Mathieu Bietlot, membre fondateur du Comité pour la liberté d'expression et d'association (Clea). L'homme n'a pas encore été libéré et ses proches sont en train de réunir le montant de sa caution.

La police espagnole l'avait cueilli lundi lors de vacances en Espagne alors qu'il visitait la cathédrale de Cordoue avec son épouse et ses deux enfants. Cet activiste belge d'origine turque avait vécu une véritable saga judiciaire dans les années 2000.

La justice turque le recherche, et l'accuse d'être membre d'une organisation terroriste. Il fait l'objet d'une demande d'extradition de la part de la Turquie. En Belgique, il ne risquait rien puisque la Belgique n'extrade pas ses nationaux.

Un mandat d'arrêt turc datant du 28 mai 2013 a mené à cette arrestation. Il mentionne des charges des faits de terrorisme sans préciser lesquels.

Il "se fonde sur l'intervention de M. Kimyongur lors d'une comparution à Bruxelles de l'ex-ministre de la Justice turc qui avait été verbalement vilipendé par le ressortissant belge et ses sympathisants, sans qu'aucune violence n'ait été commise", indique le journal Le Soir.

Bahar Kimyongur doit être transféré dans les plus brefs délais à Madrid, où il sera présenté à un juge.

Bahar Kimyongürr semble avoir peu de chances d'être extradé vers la Turquie : selon son avocat, la justice espagnole ne devrait donner son feu vert à une extradition que si elle établit des charges identiques en Espagne et si elle a la certitude que ce ressortissant européen ne risque pas un procès inéquitable ou d'être torturé en prison, ce qui est le cas de nombreux militants du DHKP-C en Turquie.

Le Belgo-Turc était revenu sous les feux de l'actualité ces dernières semaines en commentant le sort des Belges partis combattre en Syrie. Il est également l'auteur du livre "Syriana", dans lequel il dénonce "l'hypocrisie des gouvernements européens face à la situation en Syrie".
Plusieurs sympathisants de M. Kimyongur suspectent les autorités belges d'être complices de cette arrestation. Un rassemblement de soutien, organisé par le Comité pour la liberté d'expression et d'association (Clea), est prévu ce mercredi à 16h30 devant le ministère des Affaires étrangères à Bruxelles.

RTBF et Belga

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir