A Chicago, les enseignants font grève pour la première fois depuis 40 ans

Manifestation des enseignants à Chicago en juin 2011.
Manifestation des enseignants à Chicago en juin 2011. - BELGA - AFP /SCOTT OLSON
Belga News

Hausse de salaire, meilleur système d'évaluation, sécurité de l'emploi, telles sont les revendications des enseignants des écoles publiques de Chicago (USA). Lundi, pour la première fois depuis quarante ans, ils se sont mis en grève.

"Nous n'avons pas réussi à trouver un accord qui puisse empêcher la grève", regrette la présidente du syndicat des enseignants de Chicago (Chicago Teachers Union, CTU) Karen Lewis dans un communiqué.

Le mouvement de grève concerne 25 000 enseignants des écoles publiques, de la maternelle au lycée. Quelques 350 000 élèves sont touchés.

Les représentants des enseignants restent à la table des négociations. S'ils demandaient au départ une hausse de 30% de leurs salaires, ils ont finalement laissé entendre qu'ils pourraient accepter une augmentation moins importante. Leur revendication initiale avait pour but de compenser des journées plus longues. Ils pourraient céder du terrain sur cette demande contre des évaluations moins contraignantes et aussi à condition que les enseignants licenciés pour cause de fermeture d'école puissent bénéficier d'une procédure de rappel.

Belga


Publicité