Soirée des Belges à Cannes: le Magritte du 1er film à P. Ridremont

Pauline Burlet accompagnée du producteur du film Sylvain Goldberg pour recevoir à la place de Patrick Ridremont le Magritte du Premier Film 2013
5 images
Pauline Burlet accompagnée du producteur du film Sylvain Goldberg pour recevoir à la place de Patrick Ridremont le Magritte du Premier Film 2013 - © RTBF - C. Biourge

La soirée du cinéma belge francophone s'est tenue, ce lundi, pour la troisième fois consécutive sur la terrasse d'un hôtel prestigieux de la Croisette à Cannes. Un rendez-vous marqué, cette année, par la remise du Magritte du premier film. Un nouveau prix pour lequel le public a pu voter. Malgré le froid et le vent, les représentants du cinéma belge francophone ont répondu présent.

Le public a désigné le lauréat, parmi les douze films en lice pour cette première édition. Il s'agit de l'ensemble des premiers films de réalisateurs belges qui étaient éligibles au Magritte du Meilleur Film (sur un total de 19) lors de la troisième Cérémonie des Magritte du Cinéma, qui s'est tenue le 2 février dernier à Bruxelles. Ces films ont été projetés dans 18 centres culturels de la Fédération Wallonie-Bruxelles pendant plus de 2 mois. Les projections ont rassemblé près de 1500 spectateurs et plus de 3000 personnes ont pris part au vote.

Au terme des votes, "Torpédo" de Matthieu Donck, "Mobile Home" de François Pirot et "Dead Man Talking" de Patrick Ridremont étaient arrivés en tête des votes des douze premiers films belges en lice pour le trophée. Les trois réalisateurs étaient conviés à la soirée du cinéma belge francophone, lors de laquelle a été remis le Magritte du premier film au lauréat.

Frédéric Delcor, le secrétaire général de l'administration de la Communauté française a ouvert les festivités en remerciant Yolande Moreau dont le deuxième film, "Henri", fera la clôture de la Quinzaine des Réalisateurs vendredi. Il a également salué le savoir-faire des industries techniques belges au travers du film "Le Congrès" d'Ari Folman qui a fait l'ouverture de cette même sélection parallèle au Festival de Cannes.

Frédéric Delcor a aussi évoqué le combat politique qui est mené pour la sauvegarde de l'exception culturelle et mis en avant les jeunes acteurs du cinéma belge francophone comme Sarah Hirtt dont le court métrage a été sélectionné à la Cinéfondation, Pauline Burlet pour son rôle dans "La Passé" d'Asghar Farhadi en Compétition et les espoirs du Magritte 2013 : Anne-Pascale Clairembourg et David Murgia, invités à cette occasion.
 
Joachim Lafosse a ensuite été appelé à prendre le relais pour remettre le Magritte du Premier Film au lauréat : "Dead Man Talking" de Patrick Ridremont. Le comédien et réalisateur étant retenu à Bruxelles où il joue au théâtre, c'est la comédienne Pauline Burlet qui le représentait, accompagnée du producteur du film Sylvain Goldberg, qui est monté sur scène. Patrick Ridremont est malgré tout intervenu en direct par téléphone pour exprimer toute sa joie.

Pauline Burlet, littéralement accaparée par la presse internationale à Cannes, nous a accordé une interview lors de cette soirée. Elle s'est dit soulagée et apaisée. 

Anne-Pascale Clairembourg, espoir féminin du Magritte 2013 était également invitée à cette soirée. Cannes est une première pour elle. Elle s'est dit flattée d'être là. 

C. Biourge

Et aussi

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir