René Thierry, pionnier de la télévision belge, est décédé

René Thierry, pionnier de la télévision belge, est décédé
5 images
René Thierry, pionnier de la télévision belge, est décédé - © Tous droits réservés
Rédaction RTBF

Le journaliste et ancien présentateur du journal télévisé de la RTBF, René Thierry, de son vrai nom Thierry Baetslé, est décédé dans la nuit de mercredi à jeudi a-t-on appris. Il était né en 1932. Il s'était installé dans le fauteuil de présentateur dès les années cinquante pour ne presque pas le quitter jusqu'à sa retraite dans les années nonante.

D'abord journaliste au Peuple et à France Soir et pigiste pour France Inter, René Thierry entre à l'Institut national de radiodiffusion, l'INR, ancêtre de la RTBF à l'âge de 22 ans. Très vite, il est, avec Robert Stéphane, le premier présentateur d'un journal télévisé belge, en 1956. Jusque là, les informations étaient diffusées "en relais de Paris". Le jeune journaliste n'avait que 24 ans. Après de multiples fonctions en télévision et en radio, il reviendra au fauteuil du présentateur et présentera son dernier journal télévisé le 21 novembre 1993, salué par toute la profession. Journaliste, reporter et présentateur, il aura passé trente huit années à la RTBF. Il la quitte, amer, dans le cadre d'un plan de départ anticipé, non sans avoir lancé à l'antenne un "morituri te salutant" ("ceux qui vont mourir te saluent") qui reste dans les mémoires.

Le ton acéré et précis de René Thierry était aussi parfois impertinent, mais toujours empreint de correction. Dans ses mains, le stylo était une arme qu'il pointait vers ses interlocuteurs, voire vers le téléspectateur, pour appuyer son propos.  Grand reporter lors des événements du Congo, assurant le direct au pied levé lors du terrible incendie de l'Innovation à Bruxelles en 1967, il aura marqué le petit écran de son empreinte. C'est lui également qui assura l'antenne lors du premier pas de l'homme sur la Lune.

En dehors du journalisme, cet ancien para-commando avait des passions de casse-cou. Il fut ainsi l'un des pionniers en Belgique de l'aviation ultra-légère. Mais il était également excellent golfeur et skieur chevronné.

Il venait d'avoir 80 ans.

 

François De Brigode, qui a succédé à René Thierry dans le rôle de présentateur de journal télévisé, se souvient de l’humour de ce dernier : "Il pratiquait le compagnonnage et m’a appris quelques ficelles du métier. C’était un emmerdeur, mais dans le bon sens du terme. Quand il interviewait quelqu’un, il ne le lâchait pas. Il n’avait pas peur des puissants".

"C’était un ami, un grand professionnel, un homme qui faisait sérieusement les choses sans se prendre au sérieux", ajoute Michel Konen qui a longtemps côtoyé René Thierry à la rédaction.

Retrouvez-le dans cette vidéo d'une émission de 1974 où il évoque les débuts du journal télévisé ou écoutez-le dans les archives sonores en cliquant dans l'onglet "Sons".

D'autres archives sur site de la Sonuma

T.N.