Aller directement au contenu principal

Flame, le virus informatique, daterait de 2006

MEDIAS | Mis à jour le mardi 18 septembre 2012 à 7h04

  • Le virus Flame, soupçonné d'être une cyber-arme des Etats-Unis et d'Israël contre le programme nucléaire iranien, aurait été conçu en 2006 et serait lié à au moins trois autres virus, selon une étude spécialisée publiée lundi.

    Selon un rapport rédigé par les entreprises de sécurité informatique Kaspersky Lab et Symantec, l'organisme allemand en charge des attaques informatiques et l'Union internationale des télécommunications, Flame existerait depuis plus longtemps que ce que l'on avait estimé initialement et aurait plus de composants, dont certains ne seraient pas encore totalement compris.

    Une précédente étude du spécialiste russe de la lutte antivirus Kaspersky Lab avait conclu que Flame avait été conçu en 2009, et parlait déjà de possibles liens avec d'autres virus.

    Selon les dernières recherches, "au moins trois virus liés à Flame ont été créés". "Leur nature reste pour l'instant inconnue", précise l'étude, mais l'un d'entre eux "est en ce moment en action".

    Un communiqué de Kaspersky Lab explique que Flame a été lancé en décembre 2006 et était "camouflé" pour cacher son réel but.

    D'après l'entreprise informatique américaine Symantec, Flame aurait été conçu de façon à masquer son origine, ses données étant régulièrement effacées pour entraver toute enquête.

    Kaspersky Lab avait déjà annoncé avoir découvert des liens entre Flame et Stuxnet, un virus créé pour attaquer les systèmes du géant informatique allemand Siemens, communément utilisés pour la gestion d'infrastructures tels que le réseau d'approvisionnement en eau, ou des forages pétroliers.

    AFP

    Voir

    Derniers commentaires

    • de max "Capture d'écran, non datée ..... montrant l'attaque du virus informatique Flame" Faut arrêter les fantasmes sur l'informatique à la mode 80's. Ce screen ne montre rien d'autre qu'un bout de code source (des déclarations de variables en l'occurrence) dont on ne peut pas déterminer l'utilité. A un moment quand on ne comprends pas un sujet il faut se taire. Bon allez je vous offre un scoop : le code source de Windows (et ouais j'suis un ouf moi). http://www.software-ds.com/made_mac/windaube/code-source-windows.jpg

      18-09-2012 09:21 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Capture d'écran, non datée, réalisée par la société russe Kaspersky Lab montrant l'attaque du virus informatique Flame
    « previous

    Capture d'écran, non datée, réalisée par la société russe Kaspersky Lab montrant l'attaque du virus informatique Flame

    AFP
    next
    • Capture d'écran, non datée, réalisée par la société russe Kaspersky Lab montrant l'attaque du virus informatique Flame

      Capture d'écran, non datée, réalisée par la société russe Kaspersky Lab montrant l'attaque du virus informatique Flame

    • de max "Capture d'écran, non datée ..... montrant l'attaque du virus informatique Flame" Faut arrêter les fantasmes sur l'informatique à la mode 80's. Ce screen ne montre rien d'autre qu'un bout de code source (des déclarations de variables en l'occurrence) dont on ne peut pas déterminer l'utilité. A un moment quand on ne comprends pas un sujet il faut se taire. Bon allez je vous offre un scoop : le code source de Windows (et ouais j'suis un ouf moi). http://www.software-ds.com/made_mac/windaube/code-source-windows.jpg

      18-09-2012 09:21 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

L'actualité en images

Toutes les vidéos de l'info

Médias

Dernière Minute

Vu sur le web

La cueillette de la rédaction aux quatre coins de la Toile.

Plus d'articles