Le chanteur de reggae ivoirien Tiken Jah Fakoly refoulé à Kinshasa

Tiken Jah Fakoly, Habitué a dénoncer les souffrances et l'injustice des Africains, refoulé à son entrée en RDC
Tiken Jah Fakoly, Habitué a dénoncer les souffrances et l'injustice des Africains, refoulé à son entrée en RDC - © MIGUEL MEDINA - AFP

Le chanteur de reggae ivoirien Tiken Jah Fakoly a été refoulé vendredi soir à son arrivée à l'aéroport de Kinshasa, où il devait donner un concert, a-t-on appris samedi de sources concordantes.

A son débarquement en provenance de Bruxelles, le chanteur et plusieurs de ses musiciens ont été empêchés de pénétrer en République démocratique du Congo par les autorités, leur visa ayant été jugé non en règle, a-t-on indiqué de source aéroportuaire.

Interrogé par l'AFP, la cellule de communication du ministère de l'Intérieur congolais a confirmé que Tiken Jah Fakoly avait été refoulé mais n'a pas voulu faire le moindre commentaire sur l'affaire "avant d'avoir reçu le rapport" sur ce qui s'était passé. Tiken Jah Fakoly devait se produire dimanche soir dans la capitale congolaise pour un concert dans le cadre du festival Jazz Kif 2015.

Selon un organisateur d'événements culturels à Kinshasa et une source diplomatique, il est extrêmement difficile de faire venir des représentants du monde des arts en RDC depuis le 15 mars. Ce jour-là, une trentaine de personnes, parmi lesquelles trois membres du groupe de rap sénégalais Y'en a marre et un activiste de la société civile burkinabè, avaient été arrêtées lors d'une réunion sur la bonne gouvernance en Afrique.

Les quatre activistes étrangers avaient été expulsés le 18 mars, le gouvernement les accusant de s'être rendus en RDC pour y préparer des "actes de violence". Le climat politique en RDC est particulièrement tendu à l'approche d'une série d'élections devant mener à la présidentielle de novembre 2016, à laquelle la Constitution interdit au président Joseph Kabila, au pouvoir depuis 2001, de se représenter.

Habitué a dénoncer dans ses chansons les souffrances et l'injustice dont souffrent des millions d'Africains, Tiken Jah Fakoly avait donné un concert mi-février à Goma, dans l'Est de la RDC.