Aller directement au contenu principal

"Lawrence d'Arabie", Peter O'Toole, se retire dans ses quartiers

MEDIAS | Mis à jour le mercredi 11 juillet 2012 à 8h20

  • L'acteur de cinéma et de théâtre Peter O'Toole, interprète de "Lawrence d'Arabie" (1962), a annoncé mardi qu'il prenait sa retraite à l'âge de 79 ans.

    Dans un communiqué cité par le magazine américain People, il déclare: "Il est temps pour moi de jeter l'éponge. De m'éloigner de la scène et du cinéma. Je n'ai plus le coeur pour faire celà, ça ne reviendra pas".

    "Ma vie professionnelle d'acteur - à l'écran et sur scène - m'a apporté le soutien du public, l'épanouissement émotionnel et le confort matériel", ajoute le célèbre acteur.

    "Il m'a amené au contact de gens merveilleux, de bons compagnons avec qui j'ai partagé le lot inévitable qui échoit à tous les acteurs: les flops et les succès", indique-t-il.

    "Cependant, je crois que chacun doit décider de lui-même quand il est temps de s'arrêter. C'est pourquoi je dis adieu à la profession, les yeux secs et avec une profonde gratitude", écrit encore Peter O'Toole.

    Les agents de l'acteur à Londres et à New York n'ont pas encore confirmé l'information.

    Belga

    Voir
  • Peter O'Toole "Lawrence d'Arabie"
    Image précédente

    Peter O'Toole "Lawrence d'Arabie"

    Lee CELANO (AFP)
    Image suivante
    • Peter O'Toole "Lawrence d'Arabie"

      Peter O'Toole "Lawrence d'Arabie"

Les suggestions du jour

  • Tout ce que vous voulez savoir sur les stress tests

    24 octobre 2014, 17:21

    Plus que deux fois dormir et la Banque centrale européenne dévoilera les résultats des stress tests, les tests de résistance imposés à 130 banque de la zone euro. Ils seront mis en ligne dimanche à midi précises sur le site de la BCE. En sept thèmes,...

  • Domotique: dans 5 ans, votre maison sera plus intelligente que vous

    24 octobre 2014, 16:19

    Et sinon plus intelligente, du moins plus "consciente." La domotique sous l’angle électronique dont on parle depuis 30 ans nous vient pourtant des Etrusques. Les anciens Romains plaçaient leur foyer sous la protection des divinités domestiques nommées...

  • "Le danger n'est pas la menace terroriste, mais la surveillance de masse"

    24 octobre 2014, 01:05

    Leurs noms évoquent la liberté d'expression et la protection des valeurs démocratiques fondamentales contre la surveillance étatique. Pour d'autres cependant, l'action des lanceurs d'alertes - whistleblowers en anglais - est condamnable. C'est ainsi que,...

L'actualité en images

Toutes les vidéos de l'info

Les suggestions du jour

Plus d'articles

Dernière Minute