Aller directement au contenu principal

Il avait piraté "à son insu" la Banque de France, la justice le relaxe

MEDIAS | Mis à jour le jeudi 20 septembre 2012 à 13h16

  • Un usager d'internet accusé d'avoir bloqué durant deux jours le système informatique de la Banque de France, en 2008, a été relaxé par le tribunal correctionnel de Rennes après avoir fait valoir qu'il avait agi en toute bonne foi, a-t-on appris jeudi auprès de son avocate.

    L'homme, un allocataire du RSA vivant "replié sur lui-même" et passant le plus clair de son temps sur des forums internet, y avait découvert des "numéros passerelles" permettant de contourner les numéros surtaxés, à indiqué à l'AFP son conseil, Me Hélène Laudic-Baron, confirmant une information de Ouest-France.

    "Un beau jour, en utilisant (le système de téléphonie par internet) Skype, il s'est ainsi retrouvé sans le savoir à la Banque de France. Quand on lui a demandé le code d'accès, il a rentré 1 2 3 4 5 6 et c'était le bon", a-t-elle ajouté.

    Cette intrusion avait bloqué durant 48 heures le service surendettement de la Banque de France et déclenché une enquête internationale.

    Il a fallu attendre 2010 pour que l'internaute, "qui avait donné ses vraies coordonnées sur Skype et ne se doutait de rien", soit identifié et interpellé à son domicile de Fougères (Ille-et-Vilaine), selon Me Laudic-Baron.

    Même un enfant de dix ans aurait pu le faire

    Jugé mardi à Rennes, le prévenu a été relaxé. Le parquet avait requis 70 heures de travail d'intérêt général.

    "Un enfant de 10 ans aurait pu pirater la Banque de France", a relevé son avocate, s'amusant qu'outre le code élémentaire 1 2 3 4 5 6, "le code 6 5 4 3 2 1 aurait aussi fonctionné".

    Début septembre, le Canard enchaîné avait révélé que plusieurs sites internet ministériels (Economie, Fonction Publique, Redressement Productif, Emploi) n'avaient pas été sécurisés davantage techniquement depuis au moins 2010 malgré la découverte de failles de sécurité majeures.

    AFP

    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Vue de la façade de la Banque de France à Paris
    Image précédente

    Vue de la façade de la Banque de France à Paris

    Joel Saget
    Image suivante
    • Vue de la façade de la Banque de France à Paris

      Vue de la façade de la Banque de France à Paris

Les suggestions du jour

  • Le prix des terres agricoles va-t-il s'arrêter de flamber ?

    25 juillet 2014, 07:58

    Depuis des années, le prix des terres agricoles ne cesse de grimper au point battre systématiquement ses records historiques. Faut-il y voir un effet de la crise ? Ce qui est certain, c’est les principaux acheteurs restent les agriculteurs eux-mêmes, à...

  • Crash du AH5017 dans le nord du Mali: "Aucun survivant"

    25 juillet 2014, 06:08

    L'épave de l'avion d'Air Algérie a été localisée dans le Nord du Mali. Retrouvé dans un "état désintégré", l'appareil s'est écrasé dans la nuit de mercredi à jeudi alors qu'il faisait route pour Alger. A son bord, 116 personnes dont 51 français...

  • Ces promesses d'avant les élections que les politiques n'ont pas tenues

    24 juillet 2014, 12:24

    Jamais avec la N-VA, disait le MR pendant la campagne, alors qu’il négocie actuellement la formation d’un gouvernement fédéral avec le parti nationaliste. "Je resterai à Charleroi", affirmait Paul Magnette, ministre-président wallon. Voici un petit...

En direct

Médias

Dernière Minute

Vu sur le web