Aller directement au contenu principal

Il avait piraté "à son insu" la Banque de France, la justice le relaxe

MEDIAS | Mis à jour le jeudi 20 septembre 2012 à 13h16

  • Un usager d'internet accusé d'avoir bloqué durant deux jours le système informatique de la Banque de France, en 2008, a été relaxé par le tribunal correctionnel de Rennes après avoir fait valoir qu'il avait agi en toute bonne foi, a-t-on appris jeudi auprès de son avocate.

    L'homme, un allocataire du RSA vivant "replié sur lui-même" et passant le plus clair de son temps sur des forums internet, y avait découvert des "numéros passerelles" permettant de contourner les numéros surtaxés, à indiqué à l'AFP son conseil, Me Hélène Laudic-Baron, confirmant une information de Ouest-France.

    "Un beau jour, en utilisant (le système de téléphonie par internet) Skype, il s'est ainsi retrouvé sans le savoir à la Banque de France. Quand on lui a demandé le code d'accès, il a rentré 1 2 3 4 5 6 et c'était le bon", a-t-elle ajouté.

    Cette intrusion avait bloqué durant 48 heures le service surendettement de la Banque de France et déclenché une enquête internationale.

    Il a fallu attendre 2010 pour que l'internaute, "qui avait donné ses vraies coordonnées sur Skype et ne se doutait de rien", soit identifié et interpellé à son domicile de Fougères (Ille-et-Vilaine), selon Me Laudic-Baron.

    Même un enfant de dix ans aurait pu le faire

    Jugé mardi à Rennes, le prévenu a été relaxé. Le parquet avait requis 70 heures de travail d'intérêt général.

    "Un enfant de 10 ans aurait pu pirater la Banque de France", a relevé son avocate, s'amusant qu'outre le code élémentaire 1 2 3 4 5 6, "le code 6 5 4 3 2 1 aurait aussi fonctionné".

    Début septembre, le Canard enchaîné avait révélé que plusieurs sites internet ministériels (Economie, Fonction Publique, Redressement Productif, Emploi) n'avaient pas été sécurisés davantage techniquement depuis au moins 2010 malgré la découverte de failles de sécurité majeures.

    AFP

    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Vue de la façade de la Banque de France à Paris
    Image précédente

    Vue de la façade de la Banque de France à Paris

    Joel Saget
    Image suivante
    • Vue de la façade de la Banque de France à Paris

      Vue de la façade de la Banque de France à Paris

Les suggestions du jour

  • Tueries du Brabant: perquisition et interpellation de Michel Libert (WNP)

    22 octobre 2014, 15:38

    Michel Libert, un des dirigeants du WNP, une organisation clandestine d’extrême-droite active dans les années 80 est aujourd’hui dans le collimateur des enquêteurs. Il a été emmené de Bruxelles à la cellule d’enquête de Jumet où il est...

  • Une "intifada silencieuse" s'est emparée de Jérusalem

    22 octobre 2014, 16:15

    La tension est montée ces dernières semaines dans la ville sainte, entre habitants juifs et palestiniens. Des colons juifs cherchent à s'installer dans les quartiers arabes, à Jérusalem-Est, ce qui provoque des tensions et, parfois, des affrontements....

  • Dirigeable, t-shirt connecté, exosquelette, drone, la France y croit

    22 octobre 2014, 15:32

    Du moins la "Nouvelle France Industrielle" a décidé d’y croire. Ce nom est celui choisi par le gouvernement de l’Hexagone pour un ensemble de 34 plans de réindustrialisation mis en place sous la direction d’Arnaud Montebourg, ex-ministre du...

L'actualité en images

Fusillade au parlement canadien

mercredi 22 octobre 2014

La campagne choc anti MR/N-VA du PS

mercredi 22 octobre 2014

Mode : le retour du talon plat

mercredi 22 octobre 2014

Suivre un atelier d'art thérapie

mercredi 22 octobre 2014

Le parcours officiel du TDF 2015

mercredi 22 octobre 2014

Fusillade au parlement canadien

mercredi 22 octobre 2014

Toutes les vidéos de l'info

En direct

Médias

Les suggestions du jour

Plus d'articles

Dernière Minute