Aller directement au contenu principal

La SNCB pourrait réagir contre le site analysant le fichier de données volées

MEDIAS | Mis à jour le mardi 1 janvier 2013 à 19h54

  • Un site web indépendant permet de vérifier si vos coordonnées figurent ou non dans le fichier que la SNCB Europe a laissé anormalement accessible sur son site la semaine dernière. L'opérateur ferroviaire ne semble pas apprécier l'initiative.

    La SNCB se distancie du site créé par un internaute, permettant de savoir si l'on figure sur la liste de données privées qui ont été volées. La société ferroviaire indique "étudier les options juridiques" qui s'offrent à elle pour réagir à la création de ce site.

    Le site internet en question (sncb.fredericjacobs.com) ne publie pas les données privées des clients mais il les détient et les utilise : il permet à chacun de savoir si telle ou telle personne figure sur la liste et quelles données (date de naissance, adresse e-mail, adresse postale, numéro de téléphone) sont concernées.

    Si la SNCB est au courant de l'existence de ce site internet, l'opérateur ferroviaire souligne ne pas être à l'initiative de ce site. "Il semble qu'un internaute a mis en place une fonction de recherche sur laquelle les gens peuvent vérifier si leurs données étaient concernées. Nous en prenons acte, mais nous faisons remarquer que toute diffusion de données privées est illégale. Nous sommes encore en train d'étudier les options juridiques qui sont les nôtres", explique un porte-parole de la SNCB.

    Près d'un million et demi de noms

    Des noms, des adresses ou des dates de naissance... Au total, plus d'un 1 400 000 clients de la SNCB sont répertoriés sur ce fichier. André Loconte, qui lutte pour la protection des droits des internautes, estime que la SNCB a commis une faute et n'est pas fiable sur le plan de la sécurité informatique.

    Quand un internaute révèle la semaine dernière sur un forum l'existence du fichier fuité, la SNCB s'empresse de le retirer. Mais pendant plusieurs semaines, les données personnelles étaient accessibles, simplement à portée de moteur de recherche. Parmi les clients répertoriés : des ministres, des membres des partis politiques, des journalistes ou encore des employés de la Commission européenne.

    Du côté de la SNCB, on explique que l'affaire est prise très au sérieux. Mais sans arriver à convaincre les défenseurs des droits des internautes, ou la Commission de la protection de la vie privée.

    Etes-vous repris sur ce fichier ? 

    Pour répondre à cette question, Frédéric Jacobs a développé son site "SNCB Leak Check". Il suffit de remplir les cases avec votre prénom et votre nom ou votre e-mail. 

    Si un cadre orange apparaît, mauvaise nouvelle : vos données ont été exposées sur internet: nom, prénom, date de naissance, adresse mail, adresse postale complète et numéro de portable.

    Dans ce cas, le site conseille de déposer une plainte à la Commission de la protection de la vie privée.

    Les clients qui ont reçu un mail confirmant leur inscription à une newsletter de la SNCB Europe, suivi d'un autre expliquant le contraire sont susceptibles de s'y retrouver.

    RTBF

    Voir

    Derniers commentaires

    • de Cloch Que de la "chnouille", le gars il a rien fait, c'est comme si je faisais un site avec des photos de moi nu et que je ne mettais explicitement de lien vers ces photos mais que ces photos serais sur mon site sans moyen de cryptage ou de protection pour y accéder. Maintenant la question que je me pose c'est comment fait on pour savoir si mes données étaient présentes ?.

      09-01-2013 10:08 | Répondre

    • de lamain Je ne suis pas navetteur mais commande parfois des billets thalys par internet j'ai pu vérifier le site de mr Jacobs et je me suis aperçu qu'ils y avaient des risques de fuites de mes données par cette liste au!tant de risques pour des amis qui commandent leurs billets internationaux par le net Ce qui est grave c'est que les ministres des transports précédents et aussi le SPF économie ont autorisé la SNCB à prélever un Supplément de 7 €50 acheté au guichet un forme d'extorsion de fonds légalisée De + maintenant nous n'avons plus le droit de s'informer sur les fuites personnelles subies par cette erreur informatiques site Jacobs fermé cela aussi ce manque de liberté me rappelle aussi les années 30 40 Pauvre Belgique !!!

      03-01-2013 16:29 | Répondre

    • de bilbo-the-hobbit Franchement on atteint le sommet du ridicule !! non seulement ils sont incompétents, se fichent des données de leurs clients en faisant un communique de presse "la personne a utilise un moteur de recherche de façon complique pour obtenir ces données", ne font rien pour prévenir leur clients et maintenant veulent couvrir les graves manques en attaquant les autres. Quelle bande de guignols Je rappelle aussi a tout hasard que l'application web cliente pour réserver les places de trains n'est toujours pas sécurisée en https ce qui signifie que les identifiants et mot de passe de monsieur tout le monde passe en clair quand il se connecte a cette application.. Ils est grand temps que l'on force les société a faire des audits régulier sur leurs procédures et la sécurité des applications a destination du public

      02-01-2013 20:04 | Répondre

    • de question2013 Y-a-t'il un juriste dans l'avion? Le fichier de la sncb n'étant pas une œuvre d'art, la copie et l'utilisation de données ainsi copiées est-elle répréhensible? Un fichier est une produit vivant qui est propriété de son gestionnaire; mais une copie publique et figée a-t-elle le même statut? P.S. votre site ayant, grâce à son ouverture, été de nature à permettre de se forger une opinion objective, je me suis permis d'y déposer ma question. - Merci d'avance

      02-01-2013 14:40 | Répondre

    • de Bluestar Même si cette fuite de la SNCB est regrettable, son impact reste très modéré : que risquez-vous vraiment si on apprend votre nom, date de naissance, n° gsm, e-mail ? Rien. Ces données se retrouvent de toute manière dans un ou l'autre annuaire. Il suffit de bien chercher sur internet pour les trouver. Donc il faut arrêter d'en faire un fromage !

      02-01-2013 12:45 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Vidéo précédente

    Le fichier de la SNCB

    Vidéo suivante
    • Cliquez pour visionner

      Le fichier de la SNCB

    • Cliquez pour visionner

      Le fichier de la SNCB: le point avec C Doutrelepont, avocate spécialiste du droit des médias

    • Cliquez pour visionner

      Un fichier de données SNCB exposé sur Internet

  • Etes-vous sur le fichier SNCBgate?
    Image précédente

    Etes-vous sur le fichier SNCBgate?

    Tous droits réservés
    Image suivante
    • Etes-vous sur le fichier SNCBgate?

      Etes-vous sur le fichier SNCBgate?

    • Etes-vous sur le fichier SNCBgate? Ce mail d'annulation d'une demande que vous n'avez pas faite devrait vous mettre la puce à l'oreille

      Etes-vous sur le fichier SNCBgate? Ce mail d'annulation d'une demande que vous n'avez pas faite devrait vous mettre la puce à l'oreille

    • de Cloch Que de la "chnouille", le gars il a rien fait, c'est comme si je faisais un site avec des photos de moi nu et que je ne mettais explicitement de lien vers ces photos mais que ces photos serais sur mon site sans moyen de cryptage ou de protection pour y accéder. Maintenant la question que je me pose c'est comment fait on pour savoir si mes données étaient présentes ?.

      09-01-2013 10:08 | Répondre

    • de lamain Je ne suis pas navetteur mais commande parfois des billets thalys par internet j'ai pu vérifier le site de mr Jacobs et je me suis aperçu qu'ils y avaient des risques de fuites de mes données par cette liste au!tant de risques pour des amis qui commandent leurs billets internationaux par le net Ce qui est grave c'est que les ministres des transports précédents et aussi le SPF économie ont autorisé la SNCB à prélever un Supplément de 7 €50 acheté au guichet un forme d'extorsion de fonds légalisée De + maintenant nous n'avons plus le droit de s'informer sur les fuites personnelles subies par cette erreur informatiques site Jacobs fermé cela aussi ce manque de liberté me rappelle aussi les années 30 40 Pauvre Belgique !!!

      03-01-2013 16:29 | Répondre

    • de bilbo-the-hobbit Franchement on atteint le sommet du ridicule !! non seulement ils sont incompétents, se fichent des données de leurs clients en faisant un communique de presse "la personne a utilise un moteur de recherche de façon complique pour obtenir ces données", ne font rien pour prévenir leur clients et maintenant veulent couvrir les graves manques en attaquant les autres. Quelle bande de guignols Je rappelle aussi a tout hasard que l'application web cliente pour réserver les places de trains n'est toujours pas sécurisée en https ce qui signifie que les identifiants et mot de passe de monsieur tout le monde passe en clair quand il se connecte a cette application.. Ils est grand temps que l'on force les société a faire des audits régulier sur leurs procédures et la sécurité des applications a destination du public

      02-01-2013 20:04 | Répondre

    • de question2013 Y-a-t'il un juriste dans l'avion? Le fichier de la sncb n'étant pas une œuvre d'art, la copie et l'utilisation de données ainsi copiées est-elle répréhensible? Un fichier est une produit vivant qui est propriété de son gestionnaire; mais une copie publique et figée a-t-elle le même statut? P.S. votre site ayant, grâce à son ouverture, été de nature à permettre de se forger une opinion objective, je me suis permis d'y déposer ma question. - Merci d'avance

      02-01-2013 14:40 | Répondre

    • de Bluestar Même si cette fuite de la SNCB est regrettable, son impact reste très modéré : que risquez-vous vraiment si on apprend votre nom, date de naissance, n° gsm, e-mail ? Rien. Ces données se retrouvent de toute manière dans un ou l'autre annuaire. Il suffit de bien chercher sur internet pour les trouver. Donc il faut arrêter d'en faire un fromage !

      02-01-2013 12:45 | Répondre

    • de Kasper Que risque-t-on ? Et bien, l'usurpation d'identité tout simplement. Avec ces données, vous pouvez aller sur pas mal de site demander la récupération de votre mot de passe. Autre possibilité, depuis quelques semaines, certaines banques demandent la date de naissance pour pouvoir retirer de l'argent. Avec 1.400.000 dates de naissance dans la nature, cela fragilise considérablement cette nouvelle mesure de "sécurité".

      02-01-2013 14:03 | Répondre

    • de clg Pas d'accord. Je m'efforce de faire attention à ce que mes données personnelles ne soient pas disponibles sur le net et surtout pas mon numéro de gsm. Savez-vous ce que c’est d’être appelé 5 fois par jour (je n’exagère pas) par des démarcheurs commerciaux qui ne vous veulent que du bien ? C’est-à-dire, vous vendre quelque chose à tout prix. Mon numéro de gsm n’est pas dans un annuaire et encore moins ma date de naissance.

      02-01-2013 17:10 | Répondre

    • de clg J’invite tout le monde à porter plainte contre ces négligences graves. Je m’efforce personnellement d’exposer un minimum de choses me concernant et la sncb se permet ce genre d’erreur, c’est inadmissible. Ce qui est étonnant, c’est qu’il n’y a aucune informations à propos de ce problème sur le site de la commission de la vie privée (www.privacycommission.be) , c’est pourtant suffisamment grave.

      02-01-2013 10:55 | Répondre

    • de Thibasch La SNCB envisage un action juridique... mais concernant son inaptitude à gérer ses données là on n'entend plus rien. La loi du silence si chère à la fonction publique. Personnellement, j'ai déposé une plainte auprès de la Commission de la vie privée mais, là aussi, aucune nouvelle, même pas un mail de confirmation. Bref, l'étrange sensation que l'on va étouffer l'affaire...

      02-01-2013 09:53 | Répondre

    • de clg A suivre et surtout ne pas laisser tomber.

      02-01-2013 11:20 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • Crash du AH5017 dans le nord du Mali: aucune hypothèse n'est exclue

    25 juillet 2014, 06:08

    L'épave de l'avion d'Air Algérie a été localisée dans le Nord du Mali. Retrouvé dans un "état désintégré", l'appareil s'est écrasé dans la nuit de mercredi à jeudi alors qu'il faisait route pour Alger. A son bord, 116 personnes dont 51 français...

  • Ces promesses d'avant les élections que les politiques n'ont pas tenues

    24 juillet 2014, 12:24

    Jamais avec la N-VA, disait le MR pendant la campagne, alors qu’il négocie actuellement la formation d’un gouvernement fédéral avec le parti nationaliste. "Je resterai à Charleroi", affirmait Paul Magnette, ministre-président wallon. Voici un petit...

  • Bombes sur Gaza: l'implacable réalité des chiffres

    24 juillet 2014, 13:36

    Plus de deux semaines après le début de l'attaque israélienne sur la Bande de Gaza, le bilan humain et matériel côté palestinien ne cesse de s'alourdir. Les chiffres montrent d'une manière crue le lourd tribut payé par les populations civiles. Bref...

L'actualité en images

JT 19h30

jeudi 24 juillet 2014

Vol Air Algérie disparu

jeudi 24 juillet 2014

Débat au parlement wallon

jeudi 24 juillet 2014

Centenair 14-18: l'alimentation

jeudi 24 juillet 2014

Le 15'

jeudi 24 juillet 2014

Belgique entre ciel et terre - saison...

Bruxelles 2

jeudi 24 juillet 2014

Portrait de Vincenzo Nibali

jeudi 24 juillet 2014

Centenair 14-18: l'alimentation

jeudi 24 juillet 2014

Toutes les vidéos de l'info

Médias

Dernière Minute

Vu sur le web