Aller directement au contenu principal

Décès de Mario Ramos, auteur-illustrateur belge pour la jeunesse

MEDIAS | mardi 18 décembre 2012 à 17h49

  • Mario Ramos est décédé à l'âge de 54 ans. Il avait signé une trentaine de livres tous publiés aux éditions Pastel. Comme Lafontaine, il parlait des hommes en racontant des histoires d'animaux... On lui doit notamment la série avec un loup un peu prétentieux.

    Mario Ramos, fils de père portugais et de mère belge avait commencé sa vie active dans la publicité, dans les dessins de presse et dans les affiches. Ce n’est qu’au bout de 10 ans qu’il avait pu se consacrer à sa première passion, les livres pour enfants. S’appuyant sur des légendes ou des contes existants, son propos toujours était de raconter la société.

    Mario Ramos a peuplé l’univers des enfants en Belgique grâce à toute la série des "C’est moi le plus beau c’est moi le plus fort", des histoires qui abordaient avec beaucoup d’humour les défauts humains et les problème d’exclusion.

    Nicole Debarre

    Voir
  • Décès de Mario Ramos, auteur-illustrateur belge pour la jeunesse
    Image précédente

    Décès de Mario Ramos, auteur-illustrateur belge pour la jeunesse

    Pastel
    Image suivante
    • Décès de Mario Ramos, auteur-illustrateur belge pour la jeunesse

      Décès de Mario Ramos, auteur-illustrateur belge pour la jeunesse

Les suggestions du jour

  • Tout ce que vous voulez savoir sur les stress tests

    24 octobre 2014, 17:21

    Plus que deux fois dormir et la Banque centrale européenne dévoilera les résultats des stress tests, les tests de résistance imposés à 130 banque de la zone euro. Ils seront mis en ligne dimanche à midi précises sur le site de la BCE. En sept thèmes,...

  • Domotique: dans 5 ans, votre maison sera plus intelligente que vous

    24 octobre 2014, 16:19

    Et sinon plus intelligente, du moins plus "consciente." La domotique sous l’angle électronique dont on parle depuis 30 ans nous vient pourtant des Etrusques. Les anciens Romains plaçaient leur foyer sous la protection des divinités domestiques nommées...

  • "Le danger n'est pas la menace terroriste, mais la surveillance de masse"

    24 octobre 2014, 01:05

    Leurs noms évoquent la liberté d'expression et la protection des valeurs démocratiques fondamentales contre la surveillance étatique. Pour d'autres cependant, l'action des lanceurs d'alertes - whistleblowers en anglais - est condamnable. C'est ainsi que,...

L'actualité en images

JT 19h30

vendredi 24 octobre 2014

Conseil européen accord climat

vendredi 24 octobre 2014

Baptême bilan

vendredi 24 octobre 2014

Calais : la guerre des gangs

vendredi 24 octobre 2014

Smartphones pour aveugles

vendredi 24 octobre 2014

Funérailles de masses au Libéria

vendredi 24 octobre 2014

Shell Shock

vendredi 24 octobre 2014

Retour à la mode de la couture

vendredi 24 octobre 2014

Première de 7 à la Une demain

vendredi 24 octobre 2014

Incident d'avant-match à Lille

vendredi 24 octobre 2014

Course à l'hippodrome Wallonie

vendredi 24 octobre 2014

L'alimentation de demain

vendredi 24 octobre 2014

La Reine visite l'ASBL Music Fund

vendredi 24 octobre 2014

Tricot urbain à Namur

vendredi 24 octobre 2014

Premier cas d'Ebola à New-York

vendredi 24 octobre 2014

Météo 19h25

vendredi 24 octobre 2014

On n'est pas des pigeons

vendredi 24 octobre 2014

Le 15'

vendredi 24 octobre 2014

Toutes les vidéos de l'info

Les suggestions du jour

Plus d'articles

Dernière Minute