Charlie Hebdo: des rassemblements d'hommage en Belgique et ailleurs

Plus de 5000 personnes rassemblées à Paris en hommage aux victimes de l'attentat.
9 images
Plus de 5000 personnes rassemblées à Paris en hommage aux victimes de l'attentat. - © JOEL SAGET - BELGAIMAGE

Des appels à se rassembler à Bruxelles et à Liège ont été lancés mercredi après-midi sur Facebook en hommage aux victimes de l'attentat perpétré contre Charlie Hebdo. Les organisateurs des évènements proposent aux citoyens de se réunir au consulat de France à 18h00, à 18h30 devant le Parlement européen sur la place du Luxembourg à Bruxelles ainsi que sur la place Saint-Lambert à Liège à 18h00. Les invitations aux rassemblements à travers la France et à l'étranger se sont multipliées sur les réseaux sociaux dans les heures qui ont suivi l'attaque du journal satirique.

Le nombre de participants au "rassemblement citoyen en soutien à Charlie Hebdo et à la liberté" organisé à 18h30 sur la Place du Luxembourg ne cesse de se multiplier : on estime que le nombre de participants oscille actuellement entre 1000 et 2000 personnes.

Bon nombre d'entre eux arborent une pancarte noire "Je suis Charlie", un slogan de solidarité envers les victimes qui circulait également sur les réseaux sociaux. Certains prennent la parole, même si, majoritairement, c'est dans un impressionnant silence que ce rassemblement a lieu.

La police s'est rendue sur place pour encadrer la mobilisation et assurer la circulation, les lignes de bus étant bloquées vu l'importance de la foule.

Un rassemblement de solidarité avec les victimes est également prévu à 18h00 devant le Consulat général de France à Bruxelles. Plusieurs élus français de Belgique seront présents, peut-on lire sur la page Facebook de l’événement.

Plus de 200 personnes se sont également donné rendez-vous à 18h00 à Liège afin de "penser aux victimes tous ensemble et se rassembler au nom de la liberté."

Beaucoup de journalistes étaient présents sur la place du Marché, à côté du Perron à Liège, mais aussi des personnalités politiques. Comme le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine, le député-bourgmestre de Liège Willy Demeyer, ou encore les députés Raoul Hedebouw et Muriel Gerkens. Mais la foule était surtout constituée de citoyens anonymes, choqués par les attentats menés mercredi à la rédaction de Charlie Hebdo à Paris.

"Je discutais des événements sur Facebook avec un ami, et je lui disais que si j'étais Parisienne, je me serais rendue au rassemblement organisé là-bas. C'est de là qu'est née cette idée de veillée", explique Anne-Sophie Vanhanne, l'une des deux personnes à l'origine de cette initiative née sur les réseaux sociaux.

Lors du rassemblement, quelques personnes ont pris la parole. Parmi elles, la cartooniste Cécile Bertrand, qui a longtemps travaillé pour La Libre. "Je ne suis malheureusement pas tellement étonnée de ce qui s'est passé aujourd'hui, car la rédaction de Charlie Hebdo avait déjà été la cible d'un attentat en 2011", a-t-elle déclaré. "A l'époque, cela m'avait déjà fait peur. Avec Internet, les dessins sont diffusés très rapidement partout et on se dit qu'on peut faire du mal à des gens sans le savoir. Ce qui s'est passé aujourd'hui remet peut-être une couche supplémentaire qui va empêcher les gens de dire ce qu'ils pensent".

Les journalistes rassemblés ce jeudi devant la Galerie Cartoonist à Bruxelles

L'Association des journalistes professionnels (AJP) invite ses membres à se rassembler devant la Galerie Cartoonist à Bruxelles jeudi à 14h00, a-t-elle fait savoir mercredi. Plusieurs dessinateurs de presse seront présents, dont Kroll, Vadot, Dubus et Cécile Bertand.

"L'initiative provient des rédactions de la RTBF et de RTL, et l'AJP s'est associée", a expliqué à l'agence Belga la présidente de l'AJP, Martine Simonis. La Galerie Cartoonist, située rue Haute, 11 à Bruxelles, expose des dessins des principaux caricaturistes belges.

Ce lieu a été choisi par les journalistes pour témoigner leur solidarité et rendre hommage aux victimes de l'attentat au siège parisien de Charlie Hebdo.

L'AJP invite en outre ses membres à s'associer à l'initiative de la Fédération européenne des Journalistes et à observer une minute de silence jeudi à 11h00 dans le hall du Résidence Palace, le centre international de presse de la capitale.

Un autre rassemblement aura par ailleurs lieu à Louvain-la-Neuve ce jeudi à 8h30 sur la Place de l'Université. "Contre toute forme de haine, la défense de la liberté d'expression et l'hommage pacifique aux mémoires des victimes seront les seules et uniques revendications de ce rassemblement", écrit Olivier Hauglustaine, créateur de la revue "24h01".

Rassemblements d'ampleur en France

Plusieurs milliers de personnes étaient rassemblées mercredi en fin d'après-midi à Paris, en hommage aux victimes du sanglant attentat contre l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo.

A l'appel de plusieurs syndicats, associations, médias et partis politiques, les participants se sont réunis à partir de 17H00 sur la Place de la République, au cœur de la capitale française, non loin du siège du journal satirique. Ils étaient plus de 5000 vers 18H30 ce mercredi.

Parmi les pancartes, on pouvait voir "Charb mort libre", hommage à Charb, dessinateur et directeur de Charlie Hebdo, mort dans la tuerie avec trois caricaturistes vedettes de la publication, Cabu, Tignous et Wolinski, tous très connus en France.

"C'est dramatique que ces gens soient assassinés. Demain, les gens ne pourront plus parler. Nous devons être des milliers à sortir dans la rue", a déclaré Béatrice, une manifestante d'une cinquantaine d'années qui arborait le dernier numéro de Charlie, publié mercredi.

"La liberté de la presse n'a pas de prix", soulignait une autre pancarte.

En tout, des rassemblements populaires ont été annoncés dans près de quarante villes de France - chiffre qui devrait encore grandir - et à l'étranger. Les événements auront lieu dans la soirée de mercredi ou dans la matinée de jeudi, notamment Montpellier, Grenoble, Lille, Lyon, Marseille ou encore Strasbourg.

Quelque 25 000 participants se rassembleront à Paris "contre toute forme de haine, la défense de la liberté d'expression et l'hommage pacifique aux mémoires des victimes seront les deux seules et uniques revendications de ce rassemblement. Nous sommes Charlie et nous sommes unis", peut-on lire sur la page Facebook de l'événement.

Selon les informations relayées par le site du Monde, plusieurs évènements sont aussi organisés devant les ambassades de France à Berlin, Vienne, Buenos Aires ou encore le consulat de France à Montréal.

RTBF avec agences

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir