Vous rêvez d'acheter un village français? Il vous reste quelques jours

Si le petit village de Courbefy vous intéresse, il vous faudra débourser 300 000 euros.
Si le petit village de Courbefy vous intéresse, il vous faudra débourser 300 000 euros. - Capture d'écran RTBF
Rédaction RTBF

Acheter un village pour 300 000 €, c'est possible. Un hameau de la Haute-Vienne, Courbefy, est en effet à vendre. Pour le moment, il n'a pas trouvé preneur. Les candidats ont jusqu'au 1er mars pour se manifester. Sans quoi le village reviendra au Crédit Agricole.

Le hameau de Courbefy, ses 19 bâtisses, son ancien village de vacances, sa piscine abandonnée. Et son maire désespéré. "Ce que nous souhaitons, c'est que ce village revive", lance Bernard Guilhem.

Si monsieur le maire a si mal au cœur en regardant son hameau mourir, c'est parce que les habitants l'ont déserté dans les années '70. Il a ensuite été racheté par des investisseurs privés. Courbefy est devenu un centre de vacances qui a périclité. Ce qu'il reste de la "belle époque" est en piteux état aujourd'hui.

Dans le reste du village, les habitants n'attendent qu'une chose : la résurrection du hameau. "Ce serait vraiment merveilleux si quelqu'un avait les fonds et les compétences pour faire une proposition commerciale, comme un hôtel, un restaurant, ou même un camp de vacances", souhaite un habitant.

Des candidats mais aucune signature pour le moment

La vente aux enchères du 20 février n'ayant débouché sur aucune offre concrète, le tribunal de Limoges a décidé de donner un sursis de dix jours (soit jusqu'au 1er mars) au village et de nommer le créancier, le Crédit Agricole, adjudicataire du bien. "La banque en deviendra propriétaire sous dix jours si aucun nouvel acquéreur ne s'est manifesté auprès du greffe", a expliqué au Figaro Me Paul Gérardin, défenseur des intérêts de la banque.

A 300 000 € les 19 bâtisses, seuls quelques candidats acheteurs se sont déplacés pour le moment, sans pour autant signer. "Dès que j'ai vu l'annonce, j'ai appelé et me voilà", indique Christian, acheteur potentiel. "J'espère qu'on n'arrive pas trop tard. Et après? On verra comment ça se passe."

À l'heure actuelle, Courbefy est donc toujours à vendre. Avis aux amateurs...

PIAB, avec Anna Bellissens

Publicité

L'actualité en images




+ de vidéos