Un artiste russe remplace la statue du Manneken Pis par la sienne

Un artiste russe remplace la statue du Manneken Pis par la sienne
2 images
Un artiste russe remplace la statue du Manneken Pis par la sienne - Petro
Rédaction RTBF

Petro Wodkins qui explore les limites de l'art contemporain a remplacé la statue de Manneken Pis par sa propre effigie dorée ce lundi matin. La police, assez surprise, est intervenue. L'artiste voudrait récupérer son oeuvre qui a été saisie.

Stupeur ce lundi matin au coin de la rue de l'Etuve: une petite équipe de trois hommes a dissimulé la statue du petit Julien derrière un piédestal supportant une autre statue en plastique doré, "Pissing Petro", dans un style peu kitsch pas très éloigné du réalisme soviétique, représentant l'artiste en train de se soulager.

C'est l'action de l'artiste russe Petro Wodkins qui s'est illustré il y a deux semaines en mettant en scène la fermeture d'un grand musée viennois, le MUMOK, sous prétexte qu'il ne répondait plus à ses missions artistiques: trop commercial et trop élitiste, selon lui. Cette fois, il s'attaque à un objet culte de Bruxelles.

Alors que les artistes venaient de brancher l'alimentation en eau de leur propre fontaine, la police de la ville de Bruxellois est intervenue, assez interloquée, mais trop tard. L'artiste était parti...

"Just a joke"

"J'ai remplacé une vieille statue marrante par une nouvelle très belle, explique l'artiste joint au téléphone alors qu'il se préparait à regagner son pays. "Le but est très simple: apporter de l'air frais à Bruxelles, une inspiration, une occasion de rigoler un peu, car Bruxelles est un peu folle de ce petit garçon. Quand on voit les alentours, il n'y a rien que des magasins de souvenirs, de gaufres, de frites... Tout cela est horrible. Tout tourne autour du Manneken Pis. Je voulais montrer autre chose, plus beau, plus adulte! Je ne suis pas un fan de Manneken Pis. C'était juste une blague".

Pissing Petro à l'Amigo

La statue a été retirée et saisie par la police.

"Je veux la récupérer, je ne voulais pas faire un cadeau à la police", proteste Petro Wodkins qui ne voudrait surtout pas que sa "merveilleuse" statue finisse dans "l'horrible" musée qui abrite la collection des costumes de Manneken Pis au Musée de la ville Bruxelles. "Je ne veux pas contribuer à ce culte stupide".

JFH


Publicité

L'actualité en images




+ de vidéos