Aller directement au contenu principal

L'image d'Albert II utilisée pour un site de rencontres adultères

ETCETERA | Mis à jour le lundi 22 octobre 2012 à 16h20

  • Le site américain de rencontres adultères Ashley Madison a décidé de frapper fort pour son lancement en Belgique et en France cette semaine. L'image du roi Albert II sera ainsi utilisée sur des affiches.

    En Belgique, 300 affiches de 2m2 doivent être révélées ce mardi. Elles reprendront les images du prince Charles, de l'ancien président américain Bill Clinton, et du roi Albert II, tous marqués d'un baiser rouge avec le slogan: "Ils auraient dû penser à Ashleymadison.com".

    En France, la campagne cible les anciens présidents, François Mitterrand, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, ainsi que François Hollande. Aucun afficheur n'a accepté de diffuser cette campagne, a précisé la société américaine, qui ne voit pourtant pas la problème: "Les hommes publics aiment séduire et ça plaît aux Français. Je ne pense pas que la campagne sera mal accueillie", assure Hélène Antier, la porte-parole, à l'agence Sipa. "En revanche, l'attachement au roi est très fort en Belgique. Là, je pense qu'on va choquer".

    Ashley Madison s'attend à de nombreuses critiques

    La société, qui vante les vertus de l'infidélité, s'attend à de nombreuses réactions négatives en Belgique. "C'est notre marque de fabrique", avoue Hélène Antier, responsable de la communication. "Nous avons agi de la sorte dans tous les pays dans lesquels nous nous sommes installés. Pour amuser, mais également pour faire réfléchir."

    Les 300 affiches orneront les rues de Bruxelles à partir de mardi, pendant une semaine. "Nous avons trouvé un afficheur en Belgique mais aucun en France", confirme Hélène Antier. "La police nous attendait à Paris avant l'affichage et nous avons donc dû modifier nos plans."

    Le site de rencontres s'attend néanmoins à des réactions plus négatives en Belgique que dans d'autres pays, étant donné le contexte institutionnel difficile, ajoute la responsable de la communication. "Certains personnes nous ont avertis qu'utiliser l'image du Roi risquait de choquer les Belges."

    Coutumier des publicités retentissantes, le site internet n'a cependant jamais essuyé de poursuites judiciaires. "Les hommes politiques concernés risqueraient alors de donner un écho supplémentaire à la campagne", confirme Hélène Antier.

    Belga et RTBF

     

    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Le site de rencontres adultères s'attend à ce que son utlisation de l'image du roi choque les Belges
    Image précédente

    Le site de rencontres adultères s'attend à ce que son utlisation de l'image du roi choque les Belges

    BELGA PHOTO ERIC LALMAND
    Image suivante
    • Le site de rencontres adultères s'attend à ce que son utlisation de l'image du roi choque les Belges

      Le site de rencontres adultères s'attend à ce que son utlisation de l'image du roi choque les Belges

Les suggestions du jour

  • Tout ce que vous voulez savoir sur les stress tests

    24 octobre 2014, 17:21

    Plus que deux fois dormir et la Banque centrale européenne dévoilera les résultats des stress tests, les tests de résistance imposés à 130 banque de la zone euro. Ils seront mis en ligne dimanche à midi précises sur le site de la BCE. En sept thèmes,...

  • Domotique: dans 5 ans, votre maison sera plus intelligente que vous

    24 octobre 2014, 16:19

    Et sinon plus intelligente, du moins plus "consciente." La domotique sous l’angle électronique dont on parle depuis 30 ans nous vient pourtant des Etrusques. Les anciens Romains plaçaient leur foyer sous la protection des divinités domestiques nommées...

  • "Le danger n'est pas la menace terroriste, mais la surveillance de masse"

    24 octobre 2014, 01:05

    Leurs noms évoquent la liberté d'expression et la protection des valeurs démocratiques fondamentales contre la surveillance étatique. Pour d'autres cependant, l'action des lanceurs d'alertes - whistleblowers en anglais - est condamnable. C'est ainsi que,...

L'actualité en images

JT 19h30

vendredi 24 octobre 2014

Conseil européen accord climat

vendredi 24 octobre 2014

Baptême bilan

vendredi 24 octobre 2014

Calais : la guerre des gangs

vendredi 24 octobre 2014

Smartphones pour aveugles

vendredi 24 octobre 2014

Funérailles de masses au Libéria

vendredi 24 octobre 2014

Shell Shock

vendredi 24 octobre 2014

Retour à la mode de la couture

vendredi 24 octobre 2014

Première de 7 à la Une demain

vendredi 24 octobre 2014

Incident d'avant-match à Lille

vendredi 24 octobre 2014

Course à l'hippodrome Wallonie

vendredi 24 octobre 2014

L'alimentation de demain

vendredi 24 octobre 2014

La Reine visite l'ASBL Music Fund

vendredi 24 octobre 2014

Tricot urbain à Namur

vendredi 24 octobre 2014

Premier cas d'Ebola à New-York

vendredi 24 octobre 2014

Météo 19h25

vendredi 24 octobre 2014

On n'est pas des pigeons

vendredi 24 octobre 2014

Le 15'

vendredi 24 octobre 2014

Toutes les vidéos de l'info

Dernière Minute