Aller directement au contenu principal

Grande-Bretagne: jubilé et JO obligent, le Cutty Sark renaît de ses cendres

ETCETERA | mercredi 25 avril 2012 à 12h23

  • En 2007, sa carcasse calcinée gisait en bord de Tamise: cinq ans plus tard, le Cutty Sark, ex-gloire de l'empire britannique, a retrouvé sa superbe et dresse à nouveau ses trois mâts dans le ciel de Londres, au prix de travaux titanesques bouclés juste à temps pour le jubilé et les Jeux Olympiques.

    La reine a décidé de se déplacer en personne mercredi pour la réouverture officielle au public d'"un des trésors de la marine britannique", dernier exemplaire dans le monde de "tea clipper", ces voiliers rapides qui sillonnaient les mers au XIXe siècle, chargés de thé.

    Il faut dire que le Cutty Sark revient de loin, après l'incendie accidentel qui a ravagé le bateau, en cale sèche depuis 1954 au bord de la Tamise, dans le quartier de Greenwich, classé au patrimoine mondial de l'Unesco. Du bâtiment censé témoigner de la puissance passée de la marine royale, il ne reste au printemps 2007 qu'une coque noire.

    Mais les travaux de restauration entamés peu auparavant en raison de la corrosion ont finalement permis de le sauver, beaucoup d'éléments ayant été démontés avant l'incendie. "5 à 10% seulement du navire ont été détruits, nous avons eu beaucoup de chance", explique Chris Nash, un des architectes mobilisés.

    Il a fallu tout de même débourser plus de 50 millions de livres (61 millions d'euros) pour que le Cutty Sark renaisse de ses cendres, "une des réhabilitations les plus complexes jamais entreprises sur un navire historique", selon les responsables du projet.

    Malgré l'incendie, le chantier a pu être bouclé avant le jubilé d'Elizabeth II en juin et les jeux Olympiques organisés cet été de l'autre côté de la Tamise, dans l'Est londonien.

    Le bateau a définitivement quitté l'eau

    Il repose désormais à 3,3 mètres du sol, dans une coque de verre et d'acier qui n'est pas vraiment du goût des puristes mais permet de soulager sa fragile structure et de dévoiler sa coque effilée. C'est elle qui a permis jadis au clipper de battre un record de vitesse de 32 km/h entre Sydney et Londres et de damer le pion à certains navires à vapeur.

    "C'était le Concorde ou la navette spatiale de l'époque, ce que l'on faisait alors de mieux en matière de technologie, l'apogée de la marine à voile. On a construit ensuite des bateaux plus gros, mais pas plus performants", rappelle Chris Nash.

    Un espace d'exposition - reconvertible en salle de réception - a été aménagé sous la proue. C'est là que trônent 80 anciennes figures de proue, rendues à leur ancienne splendeur, dont celle du trois mâts, une jeune sorcière vêtue d'une "cutty sark", une chemise blanche en écossais.

    "Ce n'est plus un bateau maintenant, c'est un musée statique. Il faut qu'il soit financièrement viable", justifie Jim Solomon, responsable des travaux de conservation.

    Avant de rejoindre son dernier port d'attache et de devenir une attraction touristique visitée par quelque 15 millions de visiteurs jusqu'en 2006, le célèbre clipper a connu des revers de fortune.

    Lancé en 1869, il a mouillé dans la plupart des grands ports du monde, avec les cargaisons les plus diverses, thé, poudre à fusil, laine ou cornes de bisons, et fait preuve d'une longévité exceptionnelle. Dans les années 1920, il est le dernier bateau de ce type à naviguer et sa renommée lui vaut de voir son nom associé à une marque de whisky.

    Cédé à un armateur portugais quand la concurrence de la vapeur devient trop forte, démâté, il est finalement racheté par un capitaine britannique qui s'éprend de l'ancienne splendeur des mers et la ramène au pays.

    Restauré, le clipper a été reconverti en navire-école, avant d'être acheminé en grande pompe à Greenwich, sous l'oeil des caméras de la BBC, pour entamer une nouvelle carrière de monument historique.

    AFP

  • Le Cutty Sark en cours de restauration
    « previous

    Le Cutty Sark en cours de restauration

    Nick Edwards (Topfoto)
    next
    • Le Cutty Sark en cours de restauration

      Le Cutty Sark en cours de restauration

    • Cutty Sark

      Cutty Sark

Les suggestions du jour

Etcetera

Dernière Minute

Vu sur le web