Aller directement au contenu principal

Olivier Deleuze: "Si la Flandre part, la Wallonie et Bruxelles restent"

L INDISCRET | Mis à jour le dimanche 17 mars 2013 à 12h32

  • Le coprésident d'Ecolo réagit fermement aux projets de la N-VA d'éclatement du pays. Olivier Deleuze revient aussi sur sa position au sein de l'Olivier: il ne croit pas qu'Ecolo retournera dans l'opposition et estime que ses ennuis viennent uniquement de sa volonté de réformes.

    Olivier Deleuze se montre ferme face aux prises de positions de la N-VA, en particulier celle de Geert Bourgeois qui veut imposer ses conditons aux francophones et évoque sans ambage l'autonomie de la Flandre : "Je n'ai jamais douté du fait que le but de la N-VA est l'éclatement du pays. Il y a le malin, De Wever, et la brute, Bourgeois. Mais le projet est le même. Je ne suis pas surpris".

    Il faut donc parer le coup à venir. Le bourgmestre de Watermael-Boitsfort veut développer Bruxelles et la Wallonie, leur assurer prospérité et modernité : "La meilleure manière de protéger Bruxelles, c'est de développer Bruxelles, pas de grand'messe où on dit 'N-VA ne venez pas'".

    Pas question de lâcher Bruxelles, précise-t-il: "Ce n'est pas à monsieur Bourgeois de décider ce qui va se passer à Bruxelles, ce sera décidé par les Bruxellois. La N-VA a pour projet de faire de Bruxelles la capitale de la Flandre... Et vous savez quoi ? Ce ne sera pas le cas. Si la Flandre, dirigée par la N-VA, décide de partir, Bruxelles et la Wallonie restent". Mais attention, rien n'est fait, ajoute-t-il, les élections doivent encore avoir lieu avant que Geert Bourgeois ne devienne "maître du monde".

    Ecolo et les réformes qui dérangent

    En Wallonie, ça tangue un petit peu dans l'Olivier. Ecolo est isolé au sein de la majorité avec le PS et le cdH et sert de punching ball. Le coprésident d'Ecolo constate que les grenouillages autour de l'éolien au gouvernement wallon n'annoncent en rien un retour des Verts sur les bancs de l'opposition. Les choses ont été mises au point avec le patron du gouvernement Rudy Demotte. "On a un projet, ce n'est pas le pouvoir pour le pouvoir, chez nous. On dérange parce qu'on veut moderniser les choses en Wallonie, mais la réforme de nos institutions est indispensable, et c'est là que de temps en temps Ecolo a des ennuis".

    Quant au traité européen de stabilité et ses règles de rigueur budgétaire, Olivier Deleuze justifie la position un peu jésuite d'Ecolo: le parti votera 'oui' là où il peut avoir la garantie d'un bon équilibre social et environnemental, à savoir au niveau régional wallon et bruxellois, et il votera 'non' là où il n'a pas d'influence, au fédéral.

    JFH

    Voir

    Derniers commentaires

    • de baron douze il est génial et c'est ça qui dérange ....

      20-03-2013 11:21 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Vidéo précédente

    L'Indiscret du 17/03/2013: Olivier Deleuze

    Vidéo suivante
    • Cliquez pour visionner

      L'Indiscret du 17/03/2013: Olivier Deleuze

    • Mise au point

      Le pape François : un souffle nouveau pour l'Eglise ? C'est le pape inattendu... François peut-il amener un souffle nouveau à l'Eglise catholique ? Originaire du bout du monde, on le dit humble et proche des pauvres. Sera-t-il le pape du changement ? Au XXI e siècle, quelle est encore la véritable influence du Vatican ? Le Pape a-t-il un rôle politique ? C'est dans « Mise au Point » ce dimanche !

  • Olivier Deleuze
    Image précédente

    Olivier Deleuze

    Tous droits réservés
    Image suivante
    • Olivier Deleuze

      Olivier Deleuze

    • de baron douze il est génial et c'est ça qui dérange ....

      20-03-2013 11:21 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • Traité de libre-échange (TTIP): ses partisans retapent sur le clou

    26 mars 2015, 17:29

    Le TTIP, le traité de libre-échange entre Union européenne et États-Unis, se négocie lentement. Trop lentement même aux yeux de certains qui depuis quelques jours relancent l’offensive. Le TTIP doit abolir les obstacles douaniers, réglementaires,...

  • Pas de dépistage cardiaque en vue pour les jeunes sportifs francophones

    26 mars 2015, 16:36

    Faut-il imposer des contrôles médicaux aux jeunes qui veulent faire du sport ? La question ressurgit régulièrement, chaque fois qu'un jeune décède sur un terrain. Cette fois, on en reparle parce qu'un rapport d'experts sort ce jeudi. Il est très clair...

  • Le saut d'index est repoussé d'un mois: quelles conséquences?

    26 mars 2015, 15:33

    L'entrée en vigueur de la loi organisant le saut d'index est repoussée d'un mois. La majorité s'est retrouvée coincée dans un timing trop serré. Mais le saut d'index aura bien lieu, dès que possible dit le ministre de l'Emploi. La loi devrait être...

L'actualité en images

Yemen

jeudi 26 mars 2015

JT 13h

jeudi 26 mars 2015

Mukwege

jeudi 26 mars 2015

Météo internationale

jeudi 26 mars 2015

Toutes les vidéos de l'info