Aller directement au contenu principal

Histoire du Monde : le zoo de Gaza

MATIN PREMIERE | lundi 30 avril 2012 à 4h48

  • On parle, ce matin, d'un zoo, dans la bande de Gaza. Les enfants qui le visitent découvrent que beaucoup d'animaux sont empaillés. Le zoo n'a tout simplement pas les moyens de remplacer autrement ses pensionnaires décédés. Robin Cornet.

    Le zoo de Khan Younes est l'un des rares lieux de divertissement dans ce territoire d'un 1.700.000 habitants contrôlé par le Hamas et sous blocus israélien. Depuis son ouverture en 2007, c'est la débrouille, au "Forest Park South". Le propriétaire explique que presque tous les animaux ont dû être acheminés par les tunnels de contrebande passant sous la frontière Egyptienne.

    Fin 2008, l'offensive israélienne "plomb durci" a eu des conséquences dramatiques. Le zoo longtemps resté inaccessible et certains animaux sont morts, faute de soins et de nourriture. L'armée israélienne affirme que des combattants palestiniens se servaient du zoo et que des explosifs y avaient été placés. Quoi qu'il en soit, un lion, un tigre, un signe ou encore les crocodiles ont trépassés. L'idée est alors venue de les empailler. Comme personne ne savait comment faire, les responsables du zoo ont regardé sur internet. Du formol et de la sciure. Les méthodes sont artisanales et le résultat n'est pas toujours très réussi. Pour le dire franchement, certains spécimens sont carrément effrayants. Le lion galeux attire les mouches, le petit singe a perdu un œil. Mais les enfants semblent tout de même apprécier. C'est vrai qu'ils peuvent faire l'expérience inhabituelle de caresser un lion ou un tigre.

    Tous les animaux ne sont pas morts. La majorité sont bien vivants : autruches, lamas, cerf… Il reste même un tigre et un lion. Mais tous semblent un peu manquer de soins. Les responsables fustigent le blocus qui les rend difficile l'obtention de vaccins et autres traitements. Il faut dire aussi que, faute de formation, le personnel du zoo n'est pas des plus expérimenté. Ce sont des vétérinaires Egyptiens qui sont consultés par téléphone. Il n'y a pas non plus de gardiens pour surveiller et les enfants se font une joie de partager leurs chips et chocolats avec les bêtes.

    Les autres de zoo de Gaza sont dans des situations semblables. Après la mort de ces deux zèbres en 2009, le petit zoo de Gaza ville avait décidé de peindre des ânes en noir et blanc. Il aurait fallu 15.000 dollars pour faire venir un nouveau zèbre. Alors un peintre professionnel a dessiné des rayures en trompe l'oeil avec des teintures pour cheveux. Les enfants ne sont pas dupes mais les ânes zébrés qui déambulent sont une attraction qu'ils adorent.

    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Zoo de Gaza
    « previous

    Zoo de Gaza

    Google
    next
    • Zoo de Gaza

      Zoo de Gaza

  • Histoire du Monde 30/4/2012
    • Histoire du Monde 30/4/2012

Les suggestions du jour

  • Mariemont : le retour de la momie d'Hor

    18 avril 2014, 17:25

    Une pièce exceptionnelle est arrivée jeudi au Musée Royal de Mariemont : la momie d'Hor, un prêtre d’Amon qui vivait en Égypte 700 ans avant notre ère. Le cercueil en bois peint, parfaitement conservé et restauré, est exposé à côté du corps...

  • La mobilité à Chimay: road-trip dans les transports en commun (2)

    14 avril 2014, 12:37

    Se rendre à Chimay, et en sortir, ressemble à une véritable aventure, surtout sans voiture. Comment se débrouillent les Chimaciens au quotidien? L'immersion dans les transports en communs de la Botte du Hainaut se poursuit: quitter Chimay, une très...

  • Patients, vous avez des droits et vous ne les connaissez pas

    18 avril 2014, 09:36

    C'est la journée des droits des patients ce vendredi en Belgique. Ces droits sont protégés par une loi qui existe depuis plus de 12 ans... et pourtant, tout le monde ne la connaît pas. Chez nous, chaque personne peut bénéficier de soins de santé de...