Aller directement au contenu principal

Histoire du monde : le droit de conduire

MATIN PREMIERE | lundi 23 mai 2011 à 4h50

  • En Arabie Saoudite, un mouvement de femmes est en train d'émerger sur Internet pour réclamer le droit de conduire une voiture. La principale initiatrice de cette mobilisation a été arrêtée ce weekend. Robin Cornet.
    Manal al-Sharif a 32 ans. Elle est consultante en sécurité informatique. Elle élève seule son petit garçon. Elle vit à Damman, une grande ville dans l'est. Avec ses larges avenues sillonnées de 4x4, grillant souvent à plus de 40°, Damman est à l'image des autres villes saoudiennes : s'y déplacer sans voiture relève du défi. Tous les matin, Manal croise les doigts pour trouver un taxi qui emmènera son fils à l'école et elle au boulot. Dans une interview à CNN, elle raconte l'humiliation subie, un soir où elle n'a pu trouver aucun taxi, ni joindre son frère pour qu'il vienne la chercher. Marchant seule dans la nuit, harcelée par les automobilistes, elle a fondu en larmes. Manal al Sharif est une battante. La jeune femme milite depuis plusieurs années pour le droit des femmes. C'est l'une des figures d'un mouvement féministe qui a pris de l'ampleur ces derniers mois sur les réseaux sociaux. Avec d'autres femmes, elle a lancé la campagne 'Women2Drive'. Un appel sur Facebook pour que les femmes prennent le volant le 17 juin prochain. Sur Youtube, Manal al Sharif donne ses instructions : il n'est pas question de protester mais seulement d'exercer un droit. L'initiative est rapidement relayée sur le web. Des femmes ayant permis légal à l'étranger se portent volontaires pour apprendre aux autres. Manal al Sharif donne quelques interviews. Jeudi dernier, elle poste une vidéo d'elle, conduisant, avec à ses côtés une célèbre militante des droits des femmes. Et ce weekend, la police s'est présentée à son domicile. Manal al Sharif et son frère ont tout deux été arrêté. Des informations contradictoires circulent. Une bloggeuse généralement bien informée rapporte qu'elle aurait été condamnée à 5 jours de prison. Cette nuit, les comptes Youtube et Facebook du mouvement Women2Drive ont été fermés. Activistes et religieux sont au moins d'accord sur un point. Il n'y a pas de base religieuse à cette interdiction. « Même Aïcha, l'épouse du Prophète a conduit une armée à dos de chameau », argumente des internautes. L'Arabie Saoudite est le seul pays au monde à interdire aux femmes de conduire. Ça pose un problème de sécurité, disent d'autres internautes, citant un article du journal Al Riyadh dans laquelle il est question d'une femme qui a sauvé son frère victime d'une crise d'épilepsie en le conduisant à l'hôpital. Bien sûr, conduire ne parait pas le droit le plus important à conquérir par les femmes saoudiennes. Mais sur CNN, Manal al Sharif répondait par ce dicton saoudien : la pluie commence par une goutte.  
    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • femme au volant
    Image précédente

    femme au volant

    google
    Image suivante
    • femme au volant

      femme au volant

  • Histoire du monde 23/5/2011
    • Histoire du monde 23/5/2011

Les suggestions du jour

  • Pourquoi les bourses n'en finissent-elles pas de grimper?

    25 novembre 2014, 17:47

    A la bourse de Bruxelles, les séances se suivent et se ressemblent, l'indice Bel 20 monte et les autres marchés européens ne sont pas en reste! La grande forme des marchés d'actions interpellent alors que nos économies ne sont guère vaillantes. Les...

  • La suppression du roaming, ce n'est peut-être pas pour tout de suite

    25 novembre 2014, 14:04

    L’eurodéputé socialiste belge Marc Tarabella tire la sonnette d’alarme : les Etats membres sont en train de détricoter l’accord du Parlement européen concernant la suppression des frais de roaming et la neutralité du web. Au détriment du...

  • Une expo sur la BD belge "Les Crocodiles" est censurée à Toulouse

    25 novembre 2014, 15:01

    En cette journée de lutte contre les violences faites aux femmes, une exposition consacrée à ce thème a été censurée à Toulouse, en France. Basée sur une bande dessinée du belge Thomas Mathieu, "Les Crocodiles", l'exposition a été censurée par la...