Aller directement au contenu principal

Histoire du Monde : Cameroun, terre d'origines ?

MATIN PREMIERE | lundi 17 septembre 2012 à 4h44

  • Le Cameroun voit débarquer, depuis quelques temps, des touristes afro-américains à la recherche de leurs origines, Robin Cornet.

    D’où venaient vos descendants ? A cette question, les afro-américains peuvent, depuis peu, avoir une réponse, grâce à l’ADN. Une analyse permet désormais de révéler l’origine ethnique de quelqu’un. De là, il est facile de déduire le pays de ses ancêtres. Des tests récents qui ont déjà connu un vif succès. Chez African Ancestry, la firme qui les a inventés, on explique que 20.000 afro-américains s’y sont prêtés. Et, surprise, dans 15 à 20% des cas, leur pays d’origine c’est le Cameroun. C’est surprenant parce que les historiens ne considéraient pas, jusque-là, le Cameroun comme l’un des grands carrefours de la traite négrière. Des personnalités comme le réalisateur Spike Lee ou le producteur Quincy Jones font partie des 8.000 américains qui se sont découvert des origines camerounaises.

    Ceux qui font le voyage se rendent notamment à Bimbia, qui est au Cameroun ce que l’île de Gorée est au Sénégal, un ancien port d’où partaient les esclaves. Subsistent encore les vestiges des bâtiments où ils étaient enfermés en attendant d’embarquer sur les bateaux. Le lieu est largement méconnu et a été abandonné. C’est le site Slate Afrique qui nous emmène, en compagnie d’un groupe de 87 afro-américains, encadrés par une association new-yorkaise. Une expédition riche en émotion. Des larmes coulent, surtout quand des comédiens jouent une pièce retraçant la capture d’esclaves par les villageois, l’enfermement, la séparation des familles et le départ vers l’Amérique. " C’est une histoire douloureuse autant que tabou qui ressurgit ", explique l’auteure Sarah Sakho. Car à l’époque, des tribus ont collaboré avec les européens en capturant et vendant des hommes, femmes et enfants d’autres tribus.

    A Bimbia, la venue des "Caméricains", comme on les appelle, est plutôt une aubaine. Des banderoles ont été accrochées pour leur souhaiter la bienvenue. Le village espère que ces lointains frères d’Amérique, qui prennent des photos sur leurs iPad, aideront au développement de Bimbia qui, pour l’heure, n’a ni route, ni infrastructures médicales.

    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Bimbia (Cameroun)
    Image précédente

    Bimbia (Cameroun)

    Google
    Image suivante
    • Bimbia (Cameroun)

      Bimbia (Cameroun)

  • Histoire du Monde 17/9/12
    • Histoire du Monde 17/9/12

Les suggestions du jour

  • Tout ce que vous voulez savoir sur les stress tests

    24 octobre 2014, 17:21

    Plus que deux fois dormir et la Banque centrale européenne dévoilera les résultats des stress tests, les tests de résistance imposés à 130 banque de la zone euro. Ils seront mis en ligne dimanche à midi précises sur le site de la BCE. En sept thèmes,...

  • Domotique: dans 5 ans, votre maison sera plus intelligente que vous

    24 octobre 2014, 16:19

    Et sinon plus intelligente, du moins plus "consciente." La domotique sous l’angle électronique dont on parle depuis 30 ans nous vient pourtant des Etrusques. Les anciens Romains plaçaient leur foyer sous la protection des divinités domestiques nommées...

  • "Le danger n'est pas la menace terroriste, mais la surveillance de masse"

    24 octobre 2014, 01:05

    Leurs noms évoquent la liberté d'expression et la protection des valeurs démocratiques fondamentales contre la surveillance étatique. Pour d'autres cependant, l'action des lanceurs d'alertes - whistleblowers en anglais - est condamnable. C'est ainsi que,...

L'actualité en images

Incident d'avant-match à Lille

vendredi 24 octobre 2014

Course à l'hippodrome Wallonie

vendredi 24 octobre 2014

L'alimentation de demain

vendredi 24 octobre 2014

La Reine visite l'ASBL Music Fund

vendredi 24 octobre 2014

Tricot urbain à Namur

vendredi 24 octobre 2014

Funérailles de masses au Libéria

vendredi 24 octobre 2014

Premier cas d'Ebola à New-York

vendredi 24 octobre 2014

Calais : la guerre des gangs

vendredi 24 octobre 2014

Direct à l'aéroport de Zaventem

vendredi 24 octobre 2014

Grande surface photovoltaïque

vendredi 24 octobre 2014

Calais : la guerre des gangs

vendredi 24 octobre 2014

Premier cas d'Ebola à New-York

vendredi 24 octobre 2014

Toutes les vidéos de l'info