RTBF.be - Elections Communales 2012 - Malmedy (4960)

Aller directement au contenu principal

Malmedy

  • Province: Liège
  • Superficie: 99.96 km²
  • Population: 12230 habitants
  • Bourgmestre: Jean-Paul BASTIN
  • Coalition: Alternative

HUY: accord de majorité PS-MR-IDHUY - Lizin dans l'opposition

14 octobre 2012, 15:03

Le sort en est jeté à Huy où un accord de majorité vient d'être annoncé: le PS s'allie avec le MR et IdHuy ce qui renvoie Anne-Marie Lizin et ses cinq sièges de sa liste "Pour Huy" .

La nouvelle est tombée dimanche vers 23h30 à Huy: le PS s'allie avec le MR et le groupe Idhuy pour gouverner la Ville durant 6 ans, ce qui de facto renvoie le groupe "Pour Huy" d'Anne-Marie Lizin dans l'opposition. Celle-ci effectuait son retour sur la scène politique pour ce scrutin communal à la tête d'une liste d'ouverture qui enregistre d'emblée un bon score de 18 % des voix soit 5 sièges; de son côté, le PS d'Alexis Housiaux perd 3 sièges ( 32.32%). Ecolo totalise 17 % des voix ce qui lui vaut 5 sièges contre 4 au groupe ID Huy du député fédéral CDh Joseph George. Le MR aura 3 conseillers. Dans l'accord, le PS obtient l'écharpe maiorale pour Alexis Housiaux, ainsi que deux échevinats et la présidence du CPAS. Le MR et le CDH obtiennent chacun un échevin.

Pas de surprise à la Province

Il n'y aura pas de surprise pour gouverner la Province de Liège pour les 6 années qui viennent: PS et MR ont annoncé leur accord de repartir ensemble avec une députation provinciale amputée d'un siège depuis la réforme des provinces, 5 députés contre 6, la répartition étant de 3 députés pour le PS et 2 pour le MR, le PS obtenant aussi la présidence du conseil provincial. Une première estimation au conseil provincial, alors qu'il ne manque que le résultat d'un bureau, estimation à relativiser par rapport à la diminution du nombre de conseillers est la suivante: le PS décroche 20 sièges, le MR 16, Ecolo 8, le CDh 7, le SP germanophone 1, et le PTB+ qui rentre pour la première fois au conseil provincial avec 2 sièges. L'extrême droite disparait de l'hémicycle.

Fléron: gain d'un siège pour la liste de Roger Lespagnard

La liste Intérêts communaux du Bourgmestre sortant Roger Lespagnard gagne un siège tandis que le PS en perd 1, soit 12 sièges pour IC et 11 pour le PS, Ecolo complétant le conseil avec 2 sièges. On notera la présence d'un conseiller FDF: l'ancien échevin Gabriel Legros-Collard se présentait sur le cartel du bourgmestre.

Remicourt: Thierry Missaire est le nouveau bourgmestre

Journée faste pour Thierry Missaire à Remicourt: sa liste EC arrive en tête avec 9 sièges contre 8 au PS qui perd trois sièges. Ayant récolté le plus de voix de préférence sur la liste possédant le plus de sièges, Thierry Missaire décroche l'écharpe maiorale.

Trois-Ponts: Défi s'impose

Le groupe Défi de Francis Bairin fait la razzia des sièges en décrochant 7 sièges sur les 11 du conseil; les listes Vivre et l'Avenir comptant 2 sièges chacun. Une page se tourne dans la politique de Trois-Ponts marquée par de nombreux soubresauts et luttes intestines. Francis Bairin, nouveau dans le monde politique, sera le nouveau bourgmestre.

Chaudfontaine : Le MR-IC de Daniel Bacquelaine atteint son objectif

A Chaudfontaine, le MR-IC du député bourgmestre Daniel Bacquelaine avait annoncé vouloir à nouveau décrocher la majorité absolue. Il y est parvenu. Il a même fait mieux qu’en 2006 puisqu’il passe de 15 à 17 sièges. En 2006, Daniel Bacquelaine avait ouvert sa majorité au PS. Ce dernier obtient 5 sièges comme en 2006. Ecolo passe de 1 à 2 sièges. Le cdH obtient 3 sièges. En 2006, les démocrates humanistes s’étaient présentés au sein d’un cartel avec Pari Pour Chaudfontaine ? Ce cartel avait obtenu 6 sièges (le PPCh a fait l’impasse sur ce scrutin 2012).Selon des chiffres encore officieux, Daniel Bacquelaine approcherait à nouveau les 3500 voix de préférence.  

Beyne-Heusay: le PS en majorité absolue

Le PS, malgré une perte d'un siège, confirme sa majorité absolue avec 14 sièges et donc le maiorat pour le Bourgmestre sortant Serge Cappa. Le cartel Cdh-Ecolo compte 5 sièges devant le MR 4 et le MCD 1 siège.

Liège : Willy Demeyer bien sûr

A Liège, le Bourgmestre sortant Willy Demeyer a officiellement annoncé la reconduction de la majorité qu'il formait avec le CDh; les résultats complets font état d'une baisse de 4.87 % du MR de Christine Defraigne ; PS, CDh et Ecolo enregistrent un statu quo tandis que le PTB atteint plus de 6%; le nouveau groupe VEGA, Vert et Gauche, obtient 3,60%. En terme de sièges, le PS en gagne un , le MR en perd 3, le CDh conserve ses 7 sièges et Ecolo ses 6 sièges de 2006. La reconduction de la coalition PS-CDh est donc tout sauf une surprise. Willy Demeyer a recueilli 13.067 voix de préférence, un chiffre largement inférieur à 2006 où il avait atteint les 18.000 voix. Christine Defraigne (MR) obtient le deuxième score personnel avec 6776 voix. Au CDh, Anne Delvaux a séduit 3361 électeurs et Michel Ferket 3089. On notera encore les 3425 voix de préférence de Gilles Foret (MR) et le bon score Magguy Yerna (PS) avec 3140. Le ministre wallon de l'économie Jean-Claude Marcourt (PS) est crédité d'un score de 3363 voix ce qui semble peu pour un Ministre en exercice. Chez Ecolo, Bénédicte Heindrichs obtient 2.795 voix. un constat: les quatre têtes des listes traditionnelles 2012 ont toutes perdu des voix par rapport celles de 2006. A noter encore qu'un échevin sortant PS n'est pas réélu en l'occurence Jean-Géry Godeaux.

A la Province, dans le district de Liège, Jean-Denis Lejeune (CDh) obtient 2551 voix de préférence.

Verviers: le MR remporte les élections

A Verviers, le PS du Bourgmestre sortant Claude Desama qui briguait un 3ème mandat consécutif accuse une perte de quelque 7 points tandis que l'actuel partenaire dans la majorité, le MR, emmené par le premier Echevin Freddy Breuwer fait un bond  de 6.7% et que le CDh de son leader Marc Elsen et poussé par le secrétaire d'Etat Melchior Wathelet perd environ 1.60%. Ecolo perd légèrement des plumes mais le fait notoire est l'entrée au Conseil communal du Parti Populaire avec quelque 6%. En sièges, le PS en perd 3, le MR sort large gagnant du scrutin avec 4 sièges, le CDH passe de 12 à 11 sièges, Ecolo garde ses 3 sièges et le Parti Populaire fait son entrée au conseil communal avec 1 siège. La majorité sortante PS-MR est renforcée, mais c'est le MR qui désormais a les cartes en main pour choisir son partenaire puisquedeux majorités sont possibles: la majorité sortante ou une majorité CDh-MR. Au niveau des voix de préférences, la défaite est cinglante pour le socialiste Claude Desama qui perd plus de la moitié de ses voix de préférences engrangées en 2006 (5300). Au CDh, Marc Elsen perd environ 900 voix tandis que la tête de liste MR Freddy Breuwer s'envole avec 2750 voix. A noter le bond personnel de l'Echevin des Travaux Assan Haydin, PS, qui a engrangé près de 1600 voix, lui qui est la figure de proue notamment d'une forte communauté belgo-turque à Verviers.

Seraing: Alain Mathot forever

A Seraing, le Bourgmestre socialiste Alain Mathot conserve son poste. C'est le PTB+ qui devient la deuxième force politique en décrochant 5 sièges, 4 de mieux qu'en 2006. Le PS perd deux sièges et passe de 26 à 24 sur les 39 à pourvoir. Le MR perd lui aussi un de ses 6 sièges tout comme le CdH qui passe de 2 à 1 siège. Les Ecolos conservent leurs 4 sièges.

Theux: la liste du Bourgmestre se renforce

Pas de surprise à Theux où la liste du Bourgmestre sortant Philippe Boury (IFR tendance MR) se renforce en gagnant 2 sièges alors que le PS conserve ses 5 sièges, Ecolo du député Mathieu Daele imposant 4 sièges au conseil. A noter cette situation peu commune chez Ecolo où deux membres de la famille Daele sont élus; la loi leur interdit cependant de siéger ensemble. Philippe Boury sera bien entendu à nouveau bourgmestre pour 6 ans.

Le PS perdu du terrain à Marchin

A Marchin, la majorité socialiste perd 2 élus sur les 11 de 2006, mais reste néanmoins maître du jeu, avec 9 sièges sur 17. Une courte majorité, qui obligera probablement le PS à se lier avec une autre formation. Le cartel Cdh-MR obtient 4 sièges ; Ecolo, qui se présentait seul, obtient également 4 élus, tandis qu’un nouveau parti, le Front de gauche, ne décroche aucun élu, avec seulement 4% des suffrages. Le bourgmestre sortant Eric Lomba, en poste depuis 12 ans, retrouvera donc son siège, avec son millier de suffrages exprimés.

Trooz: Fabien Beltran sur orbite

Une page se tournait à Trooz avec le départ au scrutin communal de cette machine à voix qu'était Denise Laurent (PS) dont le parti avait placé sur orbite Fabien Beltran en tête de liste; celle-ci perd un siège et en compte désormais 9. C'est le MR qui sort grandi des urnes avec deux sièges de plus (6 contre 4), Ecova comptera 3 sièges et le Parti Populaire fait son entrée avec un siège.

Clavier : IC décroche la majorité absolue

A Clavier, la liste IC du Bourgmestre Philippe Dubois avaient formé une coalition avec Clavier Autrement au soir du scrutin 2006. La première formation disposait de 6 sièges, la seconde de 3. Pour ce scrutin 2012, Philippe Dubois espérait obtenir 8 sièges, soit 2 de mieux qu’en 2006, et donc une majorité absolue. Il a atteint son objectif. Son partenaire dans l’actuelle majorité, Clavier Autrement, passe de 3 à 1 siège. La liste Renouveau obtient 6 sièges.

Baelen: Fyon se maintient

Un léger tassement est enregistré par le Bourgmestre sortant de Baelen Maurice Fyon (ACBM) tout comme la liste Union (-1) au profit de pour (+2), des résultats qui devraient à nouveau offrir l'écharpe maiorale à Maurice Fyon.

Burdinne : Luc Gustin pour la sixième fois

A Burdinne, la liste Intérêts Communaux du bourgmestre Luc Gustin conserve les 10 sièges, sur 11, qu’il détenait. Luc Gustin sera bourgmestre pour la 6ème fois. Une seule autre formation était en lice : Ecolo. Les Verts, absent en 2006, décroche le seul siège qui échappe aux IC.   

Wanze:majorité reconduite

A Wanze, la majorité est rconduite : la liste du bourgmestre socialiste passe de 12 à 13 sièges. Contrairement à 2006, Ecolos et cdH ont choisi de se présenter sous leur bannière. Ecolo décroche 2 sièges et ID Wanze en remporte 6.

Malmedy: coude-à-coude entre les deux rivaux

Les frères ennemis Entente Communale Liste du Bourgmestre André Denis (MR) et Alternative d Jean-Paul Bastin (Cdh) sont ex-aequo avec 11 sièges chacun, l'arbitre du scrutin étant le PS avec 1 siège, statu quo. Force Vives paie cher son retournement de veste après 2 ans de mandature puisqu'il perd tous ses élus.

Braives : Pol Guillaume conserve le mayorat

A Braives, la liste du bourgmestre Pol Guillaume perd 2 sièges. Mais elle reste majoritaire, avec 10 sièges sur 17. Pol Guillaume décroche un troisième mandat. Le PS et Ecolo, qui avaient uni leurs forces au sein de la liste BAse dans l’espoir de lui ravir le mayorat, ont donc échoué.

Soumagne: majorité reconduite

A Soumagne, où les socialistes détiennent la majorité absolue depuis 1921, la liste du bourgmestre sortant, le PS Charles Janssens passe de 15 à 14 sièges sur les 25 à pourvoir. Un accord pré-électoral a été signé avec le cdH qui lors de ce scrutin perd un siège, passant de 4 à 3. La majorité est donc reconduite. Le MR quant à lui gagne un siège et passe à 6 sièges tout comme les Ecolos qui remporte un second siège.

Tinlot : Un troisième mandat pour Cilou Louviaux

A Tinlot, la formation Tinlot Participation de la bourgmestre Cilou Louviaux disposait de la plus courte majorité absolue possible : 6 sièges sur 11. Les 5 autres étaient détenus par les Intérêts Communaux. La bourgmestre sortante espérait pouvoir décrocher 7 sièges ce 14 octobre donc disposer d’une majorité plus large. Elle a fait mieux encore puisque Tinlot Participation progresse de près de 12% et obtient 8 sièges. En face, les Intérêts Communaux passent eux forcément de 5 à 3 sièges.

Pas de surprise à Geer

Pas de suspense à Geer où le cartel Interets Communaux au pouvoir depuis 2006, conserve ses 10 élus, face aux 3 élus de Geer Ensemble. La coalition Interets Communaux comprenant MR, Sans famille, Cdh et Ecolo,  était emmenée par l’ex-1er échevin Michel Dombret, et vu le nombre de voix que ce dernier aurait récoltés, plus de 1800, il devrait être désigné comme bourgmestre de la commune.

Wasseiges : Joseph Haquin encore

A Wasseiges, le bourgmestre septuagénaire Joseph Haquin décroche un troisième mandat. Sa liste, l’Union Communale, conserve les 6 sièges, sur 11, obtenus en 2006. L’opposition qui avait uni ses forces au sein d’une liste baptisée Alliance n’a donc pas, comme elle l’espérait, réussi à renverser Joseph Haquin.   

Waremme: le PS à nouveau en majorité absolue

Aucun souci à Waremme pour le parti socialiste qui confirme sa majorité absolue avec 63% des voix; c'est une progression mais paradoxalement le PS perd un siège (15 contre 16) face au cartel Waremme Ensemble qui réunit les trois partis d'opposition (CDh-MR-Ecolo) qui décroche les 8 sièges des 23 mis en jeu. Jacques Chabot va ceindre l'écharpe maiorale pour une fonction qu'il avait assumée "f.f." de 1996 à 2006, et qu'il avait quittée au retour de Guy Coeme.

Jalhay: le MR émerge

Changement à Jalhay dominé depuis 12 ans par le groupe du Bourgmestre Claudy Grégoire qui ne se présentait plus; sa liste Choisir-Ensemble perd un siège (8 contre 9) tandis que l'alliance MR-IC-EJS gagne 3 sièges et obtient la majorité absolue avec 10 sièges sur 19, ce qui semble trop court pour partir seul. C'est donc une coalition qui devra être mise sur pied avec Michel Fransolet, sous réserve des voix de préférences, comme Bourgmestre. La liste Oser décroche 1 siège.

Amay: majorité absolue pour Javaux

C'est désormais officiel à Amay, le dépouillement étant complet, la liste Ecolo emmenée par Jean-Michel Javaux, Bourgmestre sortant, obtiend la majorité absolue avec 14 sièges sur 23. Ecolo progresse encore avec 3 sièges supplémentaires tandis que le PS local en perd le même nombre. Amayplus sera représenté par un conseiller. La victoire est écrasante pour l'ancien co-président d'Ecolo face à Robert Collignon, son prédécesseur, qui aurait souhaité meilleur retour aux affaires.

Flémalle: Jean-Denis Lejeune élu où le PS conserve sa majorité absolue

Jean-Denis Lejeune, qui se présentait pour la première fois aux élections communales, a réalisé le meilleur score de la liste IC (tendance cdH) qu'il poussait à Flémalle, obtenant un des 3 sièges de la liste. Avec ses 946 voix de préférence (soit 435 de mieux que sa tête de liste), il réalise le 6e meilleur score de la commune, derrière 5 candidats socialistes qui passent la barre des 1.000 voix.Le PS, emmené par la bourgmestre Isabelle Simonis (3.166 voix de préférence) perd un siège mais assure sa majorité absolue avec ses 19 sièges. La liste IC perd également un siège (3 sièges). Les gagnants en nombre de sièges sont les Ecolos (3 sièges; soit un de plus), et le PTB+ qui présente son premier élu. Le MR maintient ses 3 sièges (avec belga)

Saint-Nicolas : le PS garde la majorité absolue

Le PS conserve la majorité absolue à Saint-Nicolas, malgré une baisse de 8% et le décès de Michel Daerden qui devait se présenter devant les électeurs. Jacques Heleven, Bourgmestre sortant, garde donc les rênes de la commune. Le PS a récolté 56,56% des voix, soit 18 sièges sur 27. C'est un siège de moins qu'en 2006. Le bourgmestre sortant, Jacques Heleven, obtient un score personnel de 1.790 voix (avec 642 voix en 2006, il avait remplacé Patrick Avril en cours de législature. Bourgmestre sortant, Jacques Heleven a pris la tête de la liste PS à la suite du décès de Michel Daerden, qui avait été appelé à Saint-Nicolas dans le but de "rassembler" un PS divisé.  Ecolo a récolté 6,58% des voix soit un siège (8,16% en 2006), le MR 18,44% (5 sièges), le groupe Ensemble 13,35% (3 sièges) et le PTB+ 5,07%.

Welkenraedt : le Bourgmestre sortant est renversé!

A Welkenraedt, les deux partenaires de la majorité, le PS et le MR, sont  à égalité avec 8 sièges chacun. C’est une progression de trois sièges pour le MR et une perte de 2 pour le PS, mais une info RTBF vient de tomber: un accord vient d'être conclu entre le MR et le CDh , rejetant le PS et le Bourgmestre sortant Claudy Klenkenberg dans l'opposition!. c'est le libéral Jean-Luc Nix qui deviendrait Bourgmestre.

Wanze: majorité reconduite

A Wanze, la majorité est reconduite : la liste du bourgmestre socialiste passe de 12 à 13 sièges. Contrairement à 2006, Ecolo  et cdH ont choisi de se présenter sous leur bannière. Ecolo décroche 2 sièges et ID Wanze en remporte 6.

Plombières: Wimmer plébiscité

A Plombières, c’est un plébiscite pour le bourgmestre sortant et les URP de Thierry Wimmer, le plus jeune Bourgmestre du pays en 2006. Il double ses sièges en obtenant 12 sur 21. C’est la majorité absolue. Reste à voir s’il poursuivra son travail avec le cdH qui perd un siège pour en garder 5. Le PS perd lui deux sièges pour en garder 3 tandis que la Démocratie communale s’effondre en perdant 3 de ses 4 sièges. Il n’en a plus qu’un seul.

ANTHISNES : Marc Tarabella conserve une majorité absolue

A Anthisnes, 15 sièges étaient à pourvoir contre 13 en 2006. Les deux formations actuellement présentes au conseil communal, le PS-IC, d’un côté, le MR-IC, de l’autre, décrochent chacune un de ces deux sièges supplémentaires. Le PS-IC passe de 10 à 11 sièges. Sa tête de liste, Marc Tarabella, député européen PS et bourgmestre depuis 1995, conserve donc sa majorité absolue. En pourcentage, le PS-IC connaît toutefois une érosion d’un peu moins de 4 %. De son côté, le MR-IC passe de 3 à 4 sièges, mais perd un peu plus d’1 %.

Pas de souci pour Maurice Mottard à Grâce-Hollogne

A Grâce-Hollogne, le PS du Bourgmestre Maurice Mottard conserve sa majorité malgré la perte d'un siège passant de 17 à 16. Le MR  passe de 3 à 5 sièges. Ecolo en gagne également un tandis que les humanistes font statut quo avec leurs 3 sièges.

Pepinster: Philippe Godin provoque un raz de marée

A Pepinster, c’est un raz de marée pour le groupe Pepin dont la majorité absolue se renforce. L’alliance des MR et d’Ecolo obtient 15 des 21 sièges à pourvoir. Le groupe Ensemble, de tendance socialiste, obtient 5 sièges et le cdH 1. Jehane Krings qui menait la liste Ensemble, n'a pas tenu son pari de renverser la situation. Philippe Godin renouvelle donc son mandat de Bourgmestre pour la deuxième fois consécutive.

Olne: le Bourgmestre menacé

La majorité absolue du bourgmestre d'Olne Ghislain Senden est menacée puisque son parti, le rassemblement autour du bourgmestre, obtient 6 des 13 sièges. Elle en perd donc 3 et devrait donc se trouver un allier pour rester au pouvoir. A moins que l’ensemble des autres partis se mettent ensemble pour le rejeter dans l’opposition. La liste Olne Demain obtient 5 sièges, les Ecolo 1 et le PS 1.

Berloz : un nouveau bourgmestre, mais un statu quo en sièges

6 sièges pour les Intérêts Communaux. 4 pour le Parti Socialiste. 1 pour le MR, tel est le résultat à Berloz. Mais c’était aussi celui de 2006. Les IC conservent donc leur majorité. Le PS qui l’a longtemps détenue dans le passé et qui espérait la retrouver échoue donc. Le Bourgmestre sortant, Michel Jadoul, ne se présentait plus. L’actuel premier échevin, Joseph Dedry, était son successeur désigné. Selon des chiffres encore officieux, ce serait effectivement lui qui réaliserait le meilleur score de la liste IC et serait donc bien le futur bourgmestre de Berloz. 

Visé: le MR garde le cap

A Visé, la coalition libérale et démocrate humaniste peut être reconduite. Le MR de Marcel Neven perd un siège mais reste à 10 sièges et le cdH en gagne un, passant de 3 à 4 sièges. Le PS conserve ses 10 sièges et Ecolo le sien.

Dison: perte d'un siège pour Yvan Ylieff

A Dison, le dépouillement complet du scrutin indique une perte d'un siège (14 contre 15) du Bourgmestre et ancien ministre Yvan Ylieff, tandis que le cdH gagne un siège en passant de 4 à 5. Le groupe DIRE (Dison Renouveau), de tendance MR, qui ne se présentait pas sous cette étiquette en 2006, obtient 3 sièges alors qu' Ecolo gagne un siège. Wallonie d'Abord fait son apparition au conseil avec un siège tandis que le Front National disparait.

Thimister-Clermont :  statu quo

A Thimister - Clermont, aucun changement ne se profile à l'horizon puisque les deux partis en lice conservent exactement le même nombre de siège, à savoir 14 pour EIC et 3 pour Ecolo.

Waimes : le triomphe de Daniel Stoffels

A Waimes, il y avait peu de suspense: Daniel Stoffels pouvait difficilement faire mieux puisqu’il rafle l’entièreté des 19 sièges à pourvoir. L’autre liste, Créons un nouveau monde, n’obtient aucun siège malgré 9 pc des suffrages.

Comblain-au Pont: Henson repasse

A Combain-au-Pont, la liste IC (PS-cdH) obtient 11 sièges, statu quo, tout comme la liste Initiatives (5 sièges) et la liste Ecolo (1 siège). Le bourgmestre IC Jean-Christophe Henson repart donc pour un mandat de 6 ans.

Amblève : la majorité absolue de GI Amel est confirmée

Pas de gros changement en perspective à Amblève où la majorité absolue des GI Amel du Bourgmestre sortant Nicolaus Schumacher est confirmée avec 12 sièges sur 17. Pour elle, c’est le status quo. Les GZ Mach perdent eux un siège pour n’en garder que quatre tandis que les BI en conquiert un.

Majorité absolue PS à Blegny

Le PS garde la majorité absolue à Blegny où le Bourgmestre Marc Bolland rempilera donc pour six ans. Au grand dam sans aucun doute de l’opposition ARC qui perd trois sièges, sept au lieu de dix.Le MR par contre empoche trois sièges. Le MR présentait sa propre liste à Blegny pour la première fois en trente ans.

Ans:  le PS sous les 50% pour la première fois depuis 1911 !

A Ans, le PS, emmené par Stéphane Moreau, le Bourgmestre actuel, n’est pas parvenu à décrocher une nouvelle majorité absolue. Au soir du scrutin d’octobre 2006, Michel Daerden, alors Bourgmestre, avait ouvert sa majorité au MR. Puis, après l’éviction de Michel Daerden en mars 2011, Stéphane Moreau l’avait encore élargie au cartel cdH-RCA. Cette fois, le PS n’a plus le choix : une coalition est obligatoire. Peut-être avec ses partenaires actuels… En terme de sièges, le PS décroche 14 sièges (sur 29) contre 18 en 2006. Le MR passe de 5 à 7 sièges. Le cdH-RCA obtiennent ensemble 3 sièges contre 4 en 2006. Ecolo double son nombre de sièges, passant de 2 à 4. Enfin, le FDF va faire son entrée au conseil communal d’Ans. Il décroche un siège. Au PS, Stéphane Moreau obtient le meilleur score. Il obtient 2369 voix de préférence. C’est mieux qu’en 2006, où il en avait 2031. Mais il reste loin des 4150 voix de préférence obtenues par Michel Daerden lors du précédent scrutin communal.

Philippe Dodrimont (MR) cartonne à Aywaille

A Aywaille, où le MR de Philippe Dodrimont se présentait séparé des centristes sous l'étiquette Ensemble décroche une majorité absolue avec 13 sièges sur 21. Le CDh en décroche 5, le PS, deux et Ecolo un seul.

Ouffet : Fin d’un non suspense

A Ouffet, une seule liste se présentait, l’Entente Communale se présentait, sous la conduite de la députée wallonne et échevine sortante, Caroline Cassart-Mailleux. L’Entente Communale décroche évidemment les 11 sièges à pourvoir.  Selon un décompte encore officieux, Caroline Cassart-Mailleux obtiendrait 765 voix de préférence (sur 2141 électeurs inscrits). Elle avait obtenu 531 en 2006. Elle sera, comme on s’y attendait la prochaine bourgmestre d’Ouffet.

Tout est possible à Sprimont…

Statu quo complet des sièges à Sprimont. La liste du bourgmestre en titre, Claude Ancion, garde ses 10 sièges sur 23, avec près de 41% des voix. La liste PS, où figurait Thierry Giet, président FF du PS, conserve ses 7 sièges ; la liste Entente Citoyenne, de tendance Cdh, qui était en cartel avec le MR en 2006, garde 4 sièges. Ecolo, poussé par le ministre régional, Philippe Henry, conserve également ses 2 sièges. C’est donc le Bourgmestre Claude Ancion qui détient la main et doit nouer une alliance avec un autre parti. A moins que les 3 autres formations, PS, EC et Ecolo, ne s’allie pour mettre dehors le bourgmestre sortant, au pouvoir depuis 18 ans.

Le PS conforté à Oupeye

Le PS emmené par le député –bourgmestre Mauro Lenzini  n’a pas déçu ses électeurs puisqu’il gagne près de 7 points et décroche 1 siège supplémentaire, ce qui le conduit à 13 sièges sur 27. Un peu court comme majorité, mais avec qui le PS fera-t-il alliance ? Son partenaire Cdh de 2006 reçoit un coup de bambou et perd 10% de ses voix et se retrouve avec 6 élus au lieu de 10.  C’est tout bénéfice pour le MR, qui siègera avec 4 élus (+ 2). La liste Ecolo gagne elle aussi en pourcentage, ce qui lui donne 2 élus au lieu d’un seul.Mais, mathématiquement, une union de ces 3 listes ne donnerait qu’une majorité de 14 sièges sur 27 : fort court également pour rejeter le PS dans l’opposition.  

Neupré : le MR devient le premier parti.

A Neupré, les deux formations qui gèrent actuellement  la commune sont en baisse. Le PS perd 2,01 % et passe de 7 à 6 sièges. La liste cdH-IC perd, elle, 3,37 %, passant de 6 à 5 sièges. Au total, la coalition actuelle ne dispose donc plus que de 11 sièges sur 21 (contre 13 en 2006). Si les deux formations décident de poursuivre ensemble, elles disposeront donc de la plus petite majorité possible. De son côté ECOLO conserve 2 sièges. Le gagnant de ce scrutin est le MR qui passe de 6 à 8 sièges et devient donc le premier parti à Neupré. 

Bassenge: Le CdH de Josly Piette restent en place

À Bassenge, le Cdh et son bourgmestre, l’ancien syndicaliste de la CSC et Miinistre Josly Piette, sortent renforcés du scrutin : avec plus de 55% des voix, ils gagnent 2 sièges par rapport à 2006, et décrochent une large majorité absolue avec 13 sièges. La liste MR obtient 1 siège. Le PS  progresse de 1,34% et obtient 4 sièges. Enfin, Ecolo, poussé par la députée Muriel Gerkens, décroche son 1er siège dans la commune. 

Surprise à Dalhem

A Dalhem, le parti " Renouveau " emmené par Serge Belleflamme, dans l’opposition,  créée la surprise. Il gagne deux sièges par rapport à 2006, sept au lieu de cinq. Le PS perd un siège (3 au lieu de 4), le MR en gagne un (6 au lieu de 5). Le CDH +, émanation du Cartel en 2006, remporte un seul siège. A ce stade plusieurs coalitions possibles.

Herve: Pierre-Yves Jeholet en majorité absolue

Le député wallon a frappé un grand coup à Herve; déjà vainqueur des élections en 2006 mais versé dans l'opposition suite à un accord CDh-PS, il vient de renforcer son succès en décrochant la majorité absolue avec son groupe HDM, Herve Demain, avec 15 sièges sur 23. Pour la première fois depuis des décennies, Herve ne sera plus dirigée par un Bourgmestre de tendance sociale-chrétienne - humaniste.

Esneux: reconduction en vue de la majorité sortante

la liste MR de la bourgmestre Laura Iker conserve ses 8 sièges tandis que le PS avec qui les réformateurs ont géré la commune en gagne, passant ainsi de 6 à 7 sièges. On se dirige donc vers une reconduction de la majorité sortante. Le Cdh poussé par la ministre Simonet a perdu un siège (de 6 à 5) et Ecolo conforte sopn score de 2006 avec trois sièges.

Spa : confirmation de la majorité absolue  MR

A Spa, la majorité absolue MR perd un siège mais il en conserve quand même 13 sur 21. Son partenaire Osons Spa par contre double ses sièges en en prenant quatre. Le PS, rebaptisé S.P.A. perd un siège pour en garder trois et les Ecolos se maintiennent à un siège. Joseph Houssa restera donc Bourgmestre et entamera son 6ème mandat à l'âge de 82 ans.

Héron : Victoire du Bourgmestre

A Héron, le bourgmestre socialiste Eric Hautphenne emmenait une Liste du Bourgmestre,liste d’ouverture sur laquelle on retrouvait notamment le premier échevin Michel Bollinger, membre du cdH et ancien candidat sur la liste Intérêts Communaux. Cette dernière était la partenaire du PS dans l’actuelle majorité, mais elle a connu plusieurs défection. La question de savoir quelle coalition pourrait se former à l’issue de ces élections se posait. Une coalition n’est plus nécessaire puisque la Liste du Bourgmestre d’Eric Hautphenne détient désormais 8 des 15 au conseil communal. Les IC passent de 4 à 2 sièges. La liste Renouveau passe de 5 à 4 sièges. Le dernier des 15 sièges échoit à Ecolo.   

Stavelot : majorité absolue pour le MR

A Stavelot, le grand vainqueur des élections est le bourgmestre sortant Thierry de Bournonville (MR-LB) puisqu’il conquiert une majorité absolue, de justesse, avec 9 sièges sur 17. Son partenaire de majorité, le CDh perd un siège pour en garder 4. L’union entre l’Alternative communale et les Ecolo obtiennent 3 sièges tandis que le PS conserve son unique siège.

Aubel : maintien de la majorité absolue de Jean-Claude Meurens

A Aubel, la majorité absolue du bourgmestre sortant Jean-Claude Meurens sort renforcée du scrutin avec 12 sièges sur 15. Elle en gagne 1. La seule opposition, Aubel Pluriel obtient trois sièges.

Limbourg : la pré-alliance PS-MR a une majorité

A Limbourg, la pré-alliance entre le PS et le MR dispose d’une courte majorité de 9 sièges sur 17, c’est-à-dire 7 pour le PS, qui en perd 2, et 2 pour le MR, qui en gagne 1. L’alliance entre le CDh et les Ecolo au sein de "Changeons ensemble" n’a donc pas suffi pour renverser la majorité sortante. Elle obtient 8 sièges.

Herstal: statu-quo pour le PS

A Herstal, pas de surprise où la liste socialiste de Frédéric Daerden conserve ses 20 sièges et repartira en coalition avec le groupe EPH-CDh , le fait marquant est le score doublé par le PTB+ qui obtient désormais 4 sièges contre 2 en 2006; les autres résultats sont stables pour le MR (4 sièges), EPH (4 sièges) et Ecolo '1).

Verlaine: première commune wallonne complète

La petite commune hesbignonne de Verlaine, où le vote était électronique, a été la première commune wallonne à présenter des résultats complets, 3 bureaux sur 3, donnant une victoire nette des Intérêts communaux, liste du Bourgmestre sortant Hubert Jonet avec 73.23 % (- 2%) tandis que le 2ème groupe politique à se présenter aux élections Alliance Citoyenne obtient 26.77%. Le nombre de sièges reste inchangé, 10 pour IC et 3 pour AC.

La Calamine: défaite du Bourgmestre Mathieu Grosch

La Calamine où le dépouillement est terminé, 7 bureaux sur 7, c'est la liste PFF-MR de Ludwig Goebbels (+ 6 sièges) qui est arrivée en tête avec 38.19% devant le CSP-CDh du Bourgmestre sortant Mathieu Grosch qui est le grand perdant du scrutin avec la perte de 5 sièges; il n'a plus sa majorité absolue. Désormais, c'est donc la liste PFF-MR qui est maître du jeu à la Calamine, l'alliance CSP-SP prévue avant les élections est désormais devenue impossible arithmétiquement. Le SP avec 16.77 % obtient 3 sièges et Ecolo conserve ses 2 sièges.

Butgenbach: Emil Dannemark remplie facilement

A Butgenbach où les résultats sont complets 6 bureaux sur 6, la liste du Bourgmestre sortant  Emil Dannemark (FBL) arrive en tête avec 52.12% des voix devant la liste GFA d'Elmar Heindrichs qui recueille 37.15% des voix; la 3ème liste Heck, de José Heck, obtient 10.73 %. En sièges, FBL décroche 10 sièges, GFA 6 et Heck 1.

Eupen : chute de la liste CSP

La liste du bourgmestre sortant Elmar Keutgen (CSP) subit une lourde déconvenue avec la perte de 4 sièges (8 contre 12 en 2006) tandis que le PFF-MR gagne un siège, ce qui n'est rien par rapport à la victoire dans ce scrutin des écolos qui décrochent 4 sièges de plus, soit désormais 7 sièges à hauteur du PFF. Une situation qui autorise plusieurs possibilités de coalition et qui met le bourgmestre sortant dans une situation plus délicate.

Awans: plus de majorité absolue pour le PS

Le parti socialiste d'Awans, cher au Bourgmestre André Vrancken, perd sa majorité absolue avec 9 sièges sur 19; il en comptait 10 en 2006. A l'inverse, on enregistre un gain de 3 sièges pour le MR; avec Ans, c'est donc une deuxième commune qu perd sa majorité absolue socialiste.

Raeren : la majorité sortante reste possible mais perd des sièges

La majorité sortante (Mit uns – CSL) à Raeren sort déforcée de ces élections. Les Mit uns (tendance MR) perdent en effet  1 siège tandis que le CSL (tendance cdH) en perd 2. La majorité pourrait toutefois être mathématiquement reconduite puisqu’elle totalise 15 sièges sur 21. Par contre, il faut souligner le gros score d’Ecolo qui fait plus que doubler ses sièges, passant de 2 à 5. Quant aux FBL, il maintiennent leur unique siège.

La majorité change de camp à Villers-le-Bouillet

A Villers-le-Bouillet, on assiste à un basculement complet de majorité et la défaite de l’ancienne coalition Ecolo-PS. C’est la liste ENSEMBLE, emmenée par l’ancien Bourgmestre Charles Wéry, qui remporte 52,57% des voix, soit 10 sièges sur 17. La liste Ecolo conduite par Brigitte Simal recule de près de 4%, à 17,17%, et garde 2 sièges au lieu de 3. La liste PS de Christine Collignon est en recul de 2,7%, avec 33% des suffrages et perd 1 siège également, et aura donc 5 sièges. Le nouveau Bourgmestre sera Charles Wéry (Ensemble), avec 1201 voix.

Juprelle: les Intérêts communaux progressent

A Juprelle, où deux sièges supplémentaires étaient à pourvoir, Christine Servaes à la tête des Intérêts communaux conforte sa majorité absolue en passant de 11 à 17 sièges. La seule liste d'opposition, ARC avec à sa tête Angèle Nyssen Bonjean en perd 4 sur les 8 de 2006.

Philippe Collette

 

 

 

 

Médias

Les élections communales du 14 octobre 2012

Têtes de listes

Population

Evolution sur 20 ans.

Finances

Solde ordinaire de
l'exercice propre.

€ par habitant

Richesse

Revenu moyen par habitant

de la moyenne régionale

Taux de chômage

 
 

Moyenne régionale:

Délinquance

 

Délits par mille habitants.

de la moyenne provinciale

Le Votomaton