Manifestation européenne pour défendre "une agriculture paysanne"

Des manifestants déguisés en cochons à Bruxelles pour demander une "agriculture paysanne"
Des manifestants déguisés en cochons à Bruxelles pour demander une "agriculture paysanne" - © AFP / John Thys

Venus de toute l'Europe, des centaines d'agriculteurs et de militants associatifs ont manifesté mercredi à Bruxelles. Ils défendent une "une agriculture paysanne" et tirent la sonnette d'alarme : "une ferme disparaît toutes les deux minutes en Europe".

Ils étaient environ 300 manifestants, accompagnés de tracteurs ou de vélos, à participer à la "Good Food March". Ils se sont rassemblés devant la Commission européenne, où une délégation a été reçue par le Commissaire européen à l'Agriculture, Dacian Ciolos.

Une autre agriculture

"Nous avons fait 900 km à vélo depuis Munich pour demander aux responsables européens de défendre une réforme de la Politique agricole commune (PAC) qui soutienne les vrais paysans et non les lobbies agroalimentaires", a raconté une éleveuse allemande de chèvres, Regina Holloh.

"On veut une régulation de la production. Dans le monde financier, on a quitté la régulation et on a vu quelle misère cela a donné", a pour sa part réclamé Erwin Schöpges, au nom de l'association européenne des producteurs de lait EMB.

Pour l'association d'agriculteurs Fugea, il est temps de revenir "aux fondamentaux de la PAC" : revenus décents pour les agriculteurs, développement des zones rurales et prix justes pour les consommateurs.

Prendre conscience de la gravité de la situation

La "Good Food March" est partie de Munich, Groningen, Calais ou du Pays basque, à l'appel de nombreuses ONG, comme Via Campesina. Les manifestants veulent en faire "la première marche citoyenne concernant la PAC", dont la réforme est actuellement en discussion à Bruxelles.

"Il est temps que nos responsables prennent conscience de la gravité de la situation. Une ferme disparaît toutes les deux minutes en Europe et, à ce rythme, c'est tout le monde paysan qui est menacé", a annoncé Xavier Delwaert, l'un des coordinateurs.

Pour lui, la manifestation, d'ampleur assez limitée, "aurait rassemblé plusieurs milliers de personnes il y a quelques années" sans "la démobilisation des agriculteurs, qui sont épuisés".

Parti du parc du Centenaire, le cortège a rejoint le siège du Parlement européen à Bruxelles. Le Commissaire européen à l'Agriculture, qui a rencontré une délégation de manifestants, a insisté sur la complexité du dossier. Selon lui, la Commission n'a pas le pouvoir de régler à elle seule tous les problèmes liés à la PAC.

 

 

AFP et Belga

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir

L'actualité en images