Aller directement au contenu principal

Un micro-prêt par sms et à grande vitesse… qui pose question

ECONOMIE | Mis à jour le mercredi 21 septembre 2011 à 10h53

  • Aux Pays-Bas, le système existe déjà depuis 2007, et les acteurs dans le domaine se multiplient. Mais c’est nouveau en Belgique : le micro-prêt par sms ou internet. Pourtant, emprunter de 50 à 200 euros pour 15 jours ou un mois, ça coûte très cher. Et cela mène facilement au surendettement.

    Une société exclusivement active dans ces micro-prêts, Ferratum, a ouvert un bureau en Belgique cette année. Et, selon la société, le système de micro-prêt via sms ou internet a déjà son petit succès dans notre pays. Le principe ? On emprunte 50 à 200 euros pour deux semaines à un mois. C'est donc ultra-flexible, mais cette soi-disant souplesse a un coût. On ne compte pas d’intérêts pour ces micro-prêts, mais bien des frais de traitement, qui sont prohibitifs. Pour 200 euros empruntés, vous devez rembourser 250 euros le mois suivant. 

    Le profil du client le plus fréquent de Ferratum, c'est quelqu'un de 20 à 40 ans, qui arrive à sec avant la fin du mois, et emprunte de petites sommes pour tenir jusqu'au versement de son salaire le mois suivant. Et pour cause, souvent ces clients ne disposent pas de la faculté d'avoir un compte en négatif ou alors, ils vivent en négatif et remettent leur compte à zéro chaque fois qu'ils touchent leur salaire. 

    Surendettement

    Katia Smith, operation manager  de Ferratum, dont le slogan est "un micro-prêt pour chaque moment de la vie" explique le succès de ces emprunts: "Chez nous, un client n’a pas à se justifier et il peut avoir de l’argent très vite". 

    C'est presque un mini-emprunt à grande vitesse : le client envoie un sms avec ses coordonnées, le montant et la durée du prêt et la société s'engage à réagir dans les 10 minutes.

    Cette vitesse, cette facilité d'emprunt dont la société fait sa publicité, c'est justement ce qui pose problème, selon Denis Martens, directeur de l'Observatoire du crédit et de l'endettement : "C’est vraiment le type de produit qui pousse à l’achat compulsif, sans réfléchir sur 'pourquoi on emprunte'. Ce type de montant peut aussi viser un certain type de public qui se trouve déjà en difficultés financière par rapport à certaines créances qu’il doit honorer. Cela incite les gens à repousser le problème et à prendre l’habitude d’emprunts réguliers. Je ne vois vraiment pas en quoi ce type de crédits peut être une aide structurelle a des personnes qui n'arrivent pas à boucler leurs fins de mois. Au contraire, on reporte ou on aggrave le problème".

    Cela se confirme d’ailleurs, puisque les clients reviennent souvent de mois en mois. Et perdent donc beaucoup d'argent.

    Un petit prêt, c'est souvent un sparadrap sur une plaie béante. De vraies solutions existent, qui ne présentent pas des taux d'intérêts annuels de 300 %. Selon Denis Martens, on peut demander à son organisme de crédit d’étaler ses paiements, cela coûtera nettement moins cher que de recourir à ce genre de produits. 

    O. Leherte

    L'Observatoire du crédit et de l'endettement

    Voir

    Derniers commentaires

    • de js non seulement c'est de l'arnaque pure et simple (vol autoriser) !!! mais en + discriminatoire !!! réserver au BELGE !!!!!!!!!!!!!!!!

      21-09-2011 12:55 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Illsutration : un micro-prêt par sms
    Image précédente

    Illsutration : un micro-prêt par sms

    Archive Belga/Dirk Waem
    Image suivante
    • Illsutration : un micro-prêt par sms

      Illsutration : un micro-prêt par sms

    • de js non seulement c'est de l'arnaque pure et simple (vol autoriser) !!! mais en + discriminatoire !!! réserver au BELGE !!!!!!!!!!!!!!!!

      21-09-2011 12:55 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • Technologies numériques: ce qui va changer en 2015

    22 décembre 2014, 15:24

    De quoi sera fait notre environnement technologique en 2015? Cet exercice, presque obligatoire en cette période de l’année, révèle autant de bonnes nouvelles que de mauvaises, selon la conception que nous nous faisons de ce que devrait être le monde de...

  • Rétro politique 2014: la campagne électorale

    20 décembre 2014, 18:15

    La campagne avait beau concerner un triple scrutin, européen, fédéral et régional (et même communautaire, puisque la Communauté Germanophone élit directement son assemblée), le débat n’en a pas moins été dominé par le seul enjeu fédéral.

  • Liège : une "Seconde Peau" pour les familles en difficulté

    21 décembre 2014, 11:51

    C'est à Liège que se trouvent les locaux de "Seconde Peau-Apalem", ce projet fait partie des 33 associations qui ont été aidées l'an dernier par Viva for Life. L'objectif de cette campagne est d'améliorer les conditions de vie des bébés et des...

L'actualité en images

En bref : 6 morts à Glasgow

lundi 22 décembre 2014

Le Pape et les ennemis du clergé

lundi 22 décembre 2014

Chauffards fous en France

lundi 22 décembre 2014

L'empire Franco Dragone

dimanche 21 décembre 2014

Le solstice d'hiver

dimanche 21 décembre 2014

JT 19h30

dimanche 21 décembre 2014

Polémique autour des vacances du Roi

dimanche 21 décembre 2014

2 policiers tués aux USA

dimanche 21 décembre 2014

Fukushima : rénovation de la centrale

dimanche 21 décembre 2014

Derniers achats de Noël avant le rush

dimanche 21 décembre 2014

Le 15'

lundi 22 décembre 2014

Météo 13h30

lundi 22 décembre 2014

Grez-Doiceau

lundi 22 décembre 2014

Météo aujourd'hui

lundi 22 décembre 2014

JT 13h

lundi 22 décembre 2014

Toutes les vidéos de l'info
Les cours de la Bourse en temps réel

Vu sur le web

Dernière Minute