Aller directement au contenu principal

Soupçons de publicité illégale pour une campagne sur la pilule

ECONOMIE | samedi 22 septembre 2012 à 3h22

  • (Belga) Le placement vendredi d'un faux distributeur de pilules contraceptives rue Neuve à Bruxelles fait partie d'une campagne potentiellement illégale financée par la firme Teva, productrice d'une pilule à "œstrogène naturel", révèle samedi Le Soir.
    Avertie par le journal, l'Agence fédérale de sécurité du médicament examine la campagne pour savoir s'il faut sévir, car faire de la publicité, même indirecte, pour un médicament sous prescription est illégal. Un responsable de l'asbl "Prévention Santé" qui organise ce qui est présenté comme une campagne d'information proteste du bien-fondé de ses intentions. Philippe Simon, chef de clinique de gynécologie à l'hôpital Erasme (ULB) estime qu'il s'agit bien de publicité détournée. Xénia Maszowez, coordinatrice de la Fédération des centres de planning familial des Femmes prévoyantes socialistes, dénonce pour sa part un "marketing lamentable". (AURORE BELOT)
    Belga
    Voir
  • Soupçons de publicité illégale pour une campagne sur la pilule
    Image précédente

    Soupçons de publicité illégale pour une campagne sur la pilule

    Belga
    Image suivante
    • Soupçons de publicité illégale pour une campagne sur la pilule

      Soupçons de publicité illégale pour une campagne sur la pilule

Les suggestions du jour

  • Accueil des chômeurs en fin de droit: la révolte des CPAS

    30 janvier 2015, 17:03

    La situation que vivent les CPAS wallon et bruxellois est la conséquence d'une décision prise par le gouvernement Di Rupo de limiter dans le temps les allocations de chômage et de les supprimer après 3 ans. La mesure a pris effet à partir du 1er janvier...

  • Guantanamo, "les Etats-Unis se réfugient derrière un traité signé en 1903"

    30 janvier 2015, 16:41

    Alors qu’une détente historique s’amorce entre Cuba et les États-Unis (facilitation de la circulation des personnes, de l’argent et des marchandises), un dossier fait obstacle à la normalisation des relations entre les deux pays : la base navale de...

  • Avant d'être enlevé, il dénonçait des exactions de soldats de Kabila

    30 janvier 2015, 11:44

    Nous avons pu mettre la main sur un document sonore exclusif provenant du Congo. Il s'agit de la dernière conversation téléphonique de Christopher Ngoy, un défenseur des droits de l'homme. C’était le 21 janvier dernier. Aux tous premiers jours des...

L'actualité en images

Toutes les vidéos de l'info
Les cours de la Bourse en temps réel

Vu sur le web

Dernière Minute