Aller directement au contenu principal

Salaire: le coût horaire en Belgique est l'un des plus élevés en Europe

ECONOMIE | Mis à jour le mercredi 10 avril 2013 à 13h38

  • En 2012, le coût horaire de la main d'oeuvre s'est élevé à 37,2 euros en Belgique, ce qui classe notre pays en troisième position dans l'Union européenne, derrière la Suède (39 euros) et le Danemark (38,1 euros), et devant le Luxembourg (34,6 euros) et la France (34,2 euros), selon des estimations publiées mercredi par Eurostat.

    A l'inverse, la Bulgarie (3,7 euros), la Roumanie (4,4 euros), la Lituanie (5,8 euros) et la Lettonie (6 euros) affichent les coûts horaires les plus bas.

    En moyenne, les coûts horaires de la main d'oeuvre dans l'ensemble de l'économie (hors agriculture et administration publique) ont été estimés en 2012 à 23,4 euros dans l'UE et à 28 euros dans la zone euro.

    Dans l'économie marchande, les coûts horaires de la main d'oeuvre étaient les plus élevés dans l'industrie (24,2 euros dans l'UE et 30,3 euros dans la zone euro), suivie des services (respectivement 23,7 euros et 27,6 euros) et du secteur de la construction (21 euros et 24,3 euros), note encore l'office européen de statistiques.

    Dans l'économie principalement non-marchande (hors administration publique), les coûts horaires de la main d'oeuvre étaient de 22,9 euros dans l'UE et de 27,2 euros dans la zone euro.

    Entre 2008 et 2012, les coûts horaires de la main d'oeuvre dans l'ensemble de l'économie, exprimés en euros, ont augmenté de 8,6% dans l'UE et de 8,7% dans la zone euro.

    Parmi les pays de l'eurozone, les hausses les plus marquées ont été enregistrées en Autriche (+15,5%), en Slovaquie (+13,8%), en Finlande (+13,7%) et en Belgique (+13,1%).

    La seule baisse a été observée en Grèce (-11,2%).

    Les coûts de la main-d'oeuvre comprennent les salaires et traitements, auxquels s'ajoutent les coûts non salariaux tels que les cotisations sociales à la charge des employeurs. 

    Belga

    Voir

    Derniers commentaires

    • de Crocroc Je comprends donc que le coût horaire est directement lié au niveau de vie et à la protection sociale dans un pays. Et aussi que le rapport de 1 à 10 entre les coûts rend très surannée la notion de moyenne. La vraie caractéristique de cet échantillon est la disparité. La mise en regard du seuil de pauvreté atteint en fonction du coût salarial devrait être édifiante. Les deux pays les plus proches de la moyenne ? l'Italie et le Royaume-Uni... pas vraiment tentant ! En dessous, à part le Portugal, l'Espagne, la Grèce, Chypre et Malte, on retrouve tous les anciens pays du Bloc de l'Est. Mais comment font les Pays-Bas, l'Autriche ou la Finlande pour se tenir autour de 31€ ? Ce ne sont pas des pays moins sociaux que le nôtre, il me semble. Ceci dit, avec 39€/h, la Suède atteint un taux d'activité de 80% dans un système de protection sociale légendaire. Sommes-nous bien administrés ?

      11-04-2013 04:04 | Répondre

    • de Plusloinquemonnez Non, tapez esclave du capitalisme. Mais c’est un peut de votre faute, continuez à acheter des biens qui ne sont pas nécessaire. Capitalisme=crédit=surendettement=esclavage.

      10-04-2013 16:49 | Répondre

    • de Remi A contrario, sur les 3,7 €/h, le Bulgare en touche 3,2 net... Le Belge, sur 37,2€/h en touche 18 net...

      10-04-2013 15:03 | Répondre

    • de Referendamus "A l'inverse, la Bulgarie (3,7 euros), la Roumanie (4,4 euros), la Lituanie (5,8 euros) et la Lettonie (6 euros) affichent les coûts horaires les plus bas." Mais il ne faut pas s'arrêter en si bon chemin, là ! Allez donc voir en Chine, en Inde et au Brésil, là bas, il font encore beaucoup, mais beaucoup mieux ! Et puis, tant qu'à faire, pourquoi ne pas remonter au 19-ième siècle, à l'époque de Germinal ? Ou mieux encore, au temps des esclaves de la Rome Antique ? Allez, encore plus fort que tout ça : les fourmis éleveuses de pucerons ... Tapez "Fourmi" sur Wikipédia, et vous connaitrez enfin la véritable origine du capitalisme.

      10-04-2013 14:17 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Image d'illustration
    « previous

    Image d'illustration

    BELGA PHOTO BERNAL REVERT
    next
    • Image d'illustration

      Image d'illustration

    • de Crocroc Je comprends donc que le coût horaire est directement lié au niveau de vie et à la protection sociale dans un pays. Et aussi que le rapport de 1 à 10 entre les coûts rend très surannée la notion de moyenne. La vraie caractéristique de cet échantillon est la disparité. La mise en regard du seuil de pauvreté atteint en fonction du coût salarial devrait être édifiante. Les deux pays les plus proches de la moyenne ? l'Italie et le Royaume-Uni... pas vraiment tentant ! En dessous, à part le Portugal, l'Espagne, la Grèce, Chypre et Malte, on retrouve tous les anciens pays du Bloc de l'Est. Mais comment font les Pays-Bas, l'Autriche ou la Finlande pour se tenir autour de 31€ ? Ce ne sont pas des pays moins sociaux que le nôtre, il me semble. Ceci dit, avec 39€/h, la Suède atteint un taux d'activité de 80% dans un système de protection sociale légendaire. Sommes-nous bien administrés ?

      11-04-2013 04:04 | Répondre

    • de Plusloinquemonnez Non, tapez esclave du capitalisme. Mais c’est un peut de votre faute, continuez à acheter des biens qui ne sont pas nécessaire. Capitalisme=crédit=surendettement=esclavage.

      10-04-2013 16:49 | Répondre

    • de Remi A contrario, sur les 3,7 €/h, le Bulgare en touche 3,2 net... Le Belge, sur 37,2€/h en touche 18 net...

      10-04-2013 15:03 | Répondre

    • de Referendamus "A l'inverse, la Bulgarie (3,7 euros), la Roumanie (4,4 euros), la Lituanie (5,8 euros) et la Lettonie (6 euros) affichent les coûts horaires les plus bas." Mais il ne faut pas s'arrêter en si bon chemin, là ! Allez donc voir en Chine, en Inde et au Brésil, là bas, il font encore beaucoup, mais beaucoup mieux ! Et puis, tant qu'à faire, pourquoi ne pas remonter au 19-ième siècle, à l'époque de Germinal ? Ou mieux encore, au temps des esclaves de la Rome Antique ? Allez, encore plus fort que tout ça : les fourmis éleveuses de pucerons ... Tapez "Fourmi" sur Wikipédia, et vous connaitrez enfin la véritable origine du capitalisme.

      10-04-2013 14:17 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

Economie

Les cours de la Bourse en temps réel

Vu sur le web

La cueillette de la rédaction aux quatre coins de la Toile.

Plus d'articles
Dossier Made In Belgium

Dernière Minute