Aller directement au contenu principal

Peut-être jusqu'à 10 000 emplois perdus dans l'industrie technologique

ECONOMIE | Mis à jour le mardi 2 octobre 2012 à 14h56

  • En 2012, un total de 6750 emplois auront été supprimés dans l'industrie technologique et 3000 emplois supplémentaires devraient disparaître l'an prochain, soit un total de 9750 emplois perdus en 2 ans, a indiqué mardi la fédération sectorielle Agoria. Selon cette dernière, les entreprises technologiques belges accuseront par ailleurs une baisse de production de 2,5 % en 2012; "une légère reprise", tout au plus, étant attendue en 2013.

    "Le ralentissement international de la croissance pèse sur les commandes et la rentabilité des sociétés est elle aussi sous pression", a commenté l'administrateur délégué d'Agoria, Paul Soete, au cours d'une conférence de presse.

    Un contexte qui n'incite pas les entrepreneurs à faire preuve d'optimisme. Ainsi, près de la moitié des 300 dirigeants d'entreprise sondés par la fédération patronale s'attendent à une baisse de leur chiffre d'affaires pour le second semestre 2012 et seuls 30% d'entre eux tablent sur une reprise pour 2013.

    Repli des exportations

    "Ces chiffres moroses et cette confiance en berne s'expliquent par le repli des exportations", traditionnel moteur de croissance de l'industrie technologique en Belgique, ont poursuivi les responsables d'Agoria, qui notent un recul tant à destination de l'Europe méridionale que des économies fortes de la zone euro, telle l'Allemagne. Quant aux exportations en dehors de l'Europe, elles ont vu leur croissance s'arrêter alors que depuis 2008, elles avaient bondi de 70%.

    Autre ombre au tableau: le bénéfice net des entreprises va continuer à reculer pour se fixer au même niveau qu'en 2009, au plus fort de la crise. En cause, selon la fédération sectorielle, les prix d'achat plus élevés des composants, des matières premières et des services, mais aussi la pression fiscale accrue et la hausse de la part salariale.

    Hausse des investissements

    Par contre, les investissements, eux, ont progressé pour la troisième année consécutive, avec 1,8 milliard d'euros investis en 2012, ce qui constitue une hausse de 10% par rapport à l'année précédente, s'est félicitée Agoria.

    Il n'en reste pas moins que "les mesures d'économies du gouvernement fédéral, en particulier la suppression de la possibilité de report pour la déduction des intérêts notionnels, touchent durement les entreprises industrielles sensibles à la conjoncture", a-t-elle ajouté dans la foulée.

    Et la fédération de plaider pour que cette possibilité de report soit réinstaurée, pour que l'inflation soit bridée - "ce qui est possible en appliquant les propositions de la Banque nationale sur la réforme du mécanisme d'indexation" - et pour que les investissements dans de nouveaux moyens de production d'énergie soient poursuivis.

    Agoria représente les entreprises d'un secteur qui compte jusqu'à 275 000 travailleurs répartis dans des entreprises telles que Bekaert, Umicore ou encore la FN Herstal.

    Belga

    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Les effectifs du secteur des nouvelles technologies se dégonflent...
    Image précédente

    Les effectifs du secteur des nouvelles technologies se dégonflent...

    Archive BELGA HERWIG VERGULT
    Image suivante
    • Les effectifs du secteur des nouvelles technologies se dégonflent...

      Les effectifs du secteur des nouvelles technologies se dégonflent...

Les suggestions du jour

  • Portraits de femmes qui luttent pour l'émancipation de l'Afrique

    28 novembre 2014, 12:46

    Dans le cadre du XVe Sommet de la Francophonie qui se déroulera à Dakar ces 29 et 30 novembre, les Radios francophones publiques (RFP) ont décidé de faire découvrir à leurs auditeurs une autre image de l'Afrique que celle habituellement véhiculée....

  • UE: la résolution du Parlement contre Google ne changera quasi rien

    27 novembre 2014, 14:18

    Le Parlement européen veut-il la peau de Google ? On pourrait le croire en lisant la résolution adoptée ce jeudi par une majorité de députés européens à Strasbourg. Si cette résolution ne cite pas nommément Google, tout le monde reconnaît le géant...

  • Modrikamen: "Le gouvernement Michel n'est pas allé assez loin"

    28 novembre 2014, 08:53

    Mischaël Modrikamen, président du PP, le Parti populaire, était ce vendredi l’invité de Matin Première. Pour lui, le gouvernement Michel-Jambon n’est pas allé assez loin dans les mesures prises.

L'actualité en images

JT 19h30

vendredi 28 novembre 2014

JT en langue des signes

vendredi 28 novembre 2014

Pression sur le budget fédéral

vendredi 28 novembre 2014

Nouveaux corps découverts au Mexique

vendredi 28 novembre 2014

En bref: visite du pape en Turquie

vendredi 28 novembre 2014

Situation dans l'est de l'Ukraine

vendredi 28 novembre 2014

La répartition des numéros INAMI

vendredi 28 novembre 2014

Pression sur le budget fédéral

vendredi 28 novembre 2014

JT en langue des signes

vendredi 28 novembre 2014

Toutes les vidéos de l'info
Les cours de la Bourse en temps réel

Vu sur le web

Dernière Minute