Optima Bank: dix-huit mois requis contre l'ancien patron Jeroen Piqueur pour fraude fiscale

Optima Bank: Dix-huit mois requis contre l'ancien patron Jeroen Piqueur pour fraude fiscale
Optima Bank: Dix-huit mois requis contre l'ancien patron Jeroen Piqueur pour fraude fiscale - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Le ministère public a requis vendredi 18 mois de prison avec sursis à l'encontre de Jeroen Piqueur, l'ancien patron d'Optima Bank qui comparaît devant le tribunal correctionnel de Gand pour fraude fiscale à grande échelle, ainsi qu'une amende de 1,5 million d'euros. "Je demande également une interdiction d'exercer de 10 ans et la saisie des avantages matériels (2,3 millions d'euros, NDLR)", a dit le procureur Olivier Ruysschaert.

Jeroen Piqueur, 62 ans, est poursuivi pour des faits commis entre août 2007 et octobre 2013, précédant la faillite d'Optima Bank. Il est suspecté de ne pas avoir déclaré des revenus mobiliers sur ses comptes luxembourgeois et monégasques, lesquels étaient au nom de structures off-shore alors qu'il en était le bénéficiaire. Selon les enquêteurs, cela concernerait des revenus mobiliers de l'ordre de 1,5 million d'euros pour les années fiscales 2006 à 2012.

Yacht et sociétés offshore

es comptes étaient ouverts à Luxembourg ou Monaco mais étaient au nom de sociétés sises au Liechtenstein ou aux Iles Vierges britanniques. Selon le ministère public, Piqueur n'aurait pas non plus déclaré l'avance de 19,9 millions d'euros sur un bonus de liquidation d'une société off-shore. Cet argent aurait servi à financer l'achat de son yacht Rubeccan. Le parquet estime que Piqueur aurait dû mentionner ces comptes étrangers dans sa déclaration commune avec son épouse.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir