Les prix de l'immobilier ne devraient pas s'effondrer en Belgique

Les prix de l'immobilier ne devraient pas trop baisser en Belgique
Les prix de l'immobilier ne devraient pas trop baisser en Belgique - AFP PHOTO / Philippe Lopez
Belga News

Selon un rapport de Standard&Poor's, les prix de l'immobilier résidentiel vont poursuivre leur baisse cette année dans la plupart des pays européens, en raison de la faiblesse de l'activité économique, sauf en Belgique, rapporte vendredi L'Echo.

Parmi les pays analysés, la Belgique est le seul pays qui a échappé à un recul des prix de l'immobilier depuis 2009.

"Le marché immobilier belge devrait se refroidir à court terme, en raison des perspectives économiques incertaines. Mais nous attendons un rebond dès 2014, parce que les prix de l'immobilier et la dette des ménages restent modérés, en comparaison avec les autres pays, et que la demande pour l'immobilier est élevée", estime l'agence de notation.

La dette des ménages belges atteint 54,7% du PIB, contre une moyenne de 65,3% dans la zone euro.

D'autres facteurs limitent les risques d'effondrement du marché de l'immobilier belge dans les prochains trimestres. Les taux hypothécaires restent historiquement faibles - le taux moyen octroyé aux nouveaux prêts hypothécaires atteignait 3,47% en octobre dernier. "A plus long terme l'offre immobilière limitée en comparaison à la demande, devrait continuer à soutenir le marché", précise encore S&P.

La croissance des prix belges devrait ralentir à 1% en 2013, après une hausse de 1,8% en 2012, avant de se reprendre à +1,6% en 2014, selon les estimations de l'agence.

Belga


Publicité

L'actualité en images




+ de vidéos