Aller directement au contenu principal

Les PME n'ont pas le moral et recruteront peu en 2013

ECONOMIE | Mis à jour le mercredi 2 janvier 2013 à 11h47

  • En décembre dernier, à peine 22% des PME souhaitaient engager du personnel au cours du trimestre suivant, ressort-il d'une prévision trimestrielle de l'emploi réalisée par SD Worx auprès de 955 PME. En septembre 2010, on comptait encore 38% des PME sondées qui souhaitaient engager dans les trois mois.

    Parmi les entreprises qui ne comptent pas engager au cours du prochain trimestre, un tiers s'attend à une diminution du volume de travail et 60% prévoient un statu quo en 2013.

    En outre, à peine 16,1% des PME escomptent avoir plus de collaborateurs à la fin de l'année.


    Belga

    Voir

    Derniers commentaires

    • de erv Et ce n'est pas la politique débile du gouvernement DI RUPO à l'égard des PME qui va faire changer les choses... on a battu le record des faillites en 2012 et DI RUPO parade à la TV en soutenant que la Belgique va mieux et que la confiance est restaurée vis à vis de l'étranger. Tout le monde sait que ce n'est que de la poudre aux yeux et que les budjets successifs qui "rassurent" l'étranger sont absolument surréalistes et ne seront pas tenus. On verse de larmes de crocodile sur les travailleurs de FORD, OPEL et la sidérurgie mais on oublie qu'il y en a 10 fois plus qui ont perdu leur emploi dans les PME dont la faillite est le plus souvent provoquée par les poursuites stupides des receveurs TVA et contributions. En fait le plus grand destructeur d'emploi en Belgique c'est l'état !

      02-01-2013 19:05 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Peu de perspectives d'embauche pour les PME belges en 2013 (photo d'illustration)
    Image précédente

    Peu de perspectives d'embauche pour les PME belges en 2013 (photo d'illustration)

    AFP PHOTO PHOTO/ALAIN JOCARD
    Image suivante
    • Peu de perspectives d'embauche pour les PME belges en 2013 (photo d'illustration)

      Peu de perspectives d'embauche pour les PME belges en 2013 (photo d'illustration)

    • de erv Et ce n'est pas la politique débile du gouvernement DI RUPO à l'égard des PME qui va faire changer les choses... on a battu le record des faillites en 2012 et DI RUPO parade à la TV en soutenant que la Belgique va mieux et que la confiance est restaurée vis à vis de l'étranger. Tout le monde sait que ce n'est que de la poudre aux yeux et que les budjets successifs qui "rassurent" l'étranger sont absolument surréalistes et ne seront pas tenus. On verse de larmes de crocodile sur les travailleurs de FORD, OPEL et la sidérurgie mais on oublie qu'il y en a 10 fois plus qui ont perdu leur emploi dans les PME dont la faillite est le plus souvent provoquée par les poursuites stupides des receveurs TVA et contributions. En fait le plus grand destructeur d'emploi en Belgique c'est l'état !

      02-01-2013 19:05 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • Tout ce que vous voulez savoir sur les stress tests

    24 octobre 2014, 17:21

    Plus que deux fois dormir et la Banque centrale européenne dévoilera les résultats des stress tests, les tests de résistance imposés à 130 banque de la zone euro. Ils seront mis en ligne dimanche à midi précises sur le site de la BCE. En sept thèmes,...

  • Domotique: dans 5 ans, votre maison sera plus intelligente que vous

    24 octobre 2014, 16:19

    Et sinon plus intelligente, du moins plus "consciente." La domotique sous l’angle électronique dont on parle depuis 30 ans nous vient pourtant des Etrusques. Les anciens Romains plaçaient leur foyer sous la protection des divinités domestiques nommées...

  • "Le danger n'est pas la menace terroriste, mais la surveillance de masse"

    24 octobre 2014, 01:05

    Leurs noms évoquent la liberté d'expression et la protection des valeurs démocratiques fondamentales contre la surveillance étatique. Pour d'autres cependant, l'action des lanceurs d'alertes - whistleblowers en anglais - est condamnable. C'est ainsi que,...

L'actualité en images

Toutes les vidéos de l'info
Les cours de la Bourse en temps réel

Vu sur le web

Dernière Minute