Les cigarettes Belga, c'est fini

Les cigarettes Belga, c'est fini
2 images
Les cigarettes Belga, c'est fini - © Tous droits réservés
Rédaction RTBF

La légendaire marque de cigarettes Belga est sur ​​le point de disparaître. Chaque année, il s'en vend pourtant encore 25 millions de paquets. Mais vu que les marques nationales perdent de plus en plus de terrain, un changement de nom s'imposait aux yeux de British American Tobacco. Ce sera bientôt "Lucky Strike".

Près d'un siècle après son lancement en 1923, la marque de cigarettes Belga disparaît.

"Dans les années 80, Belga était la marque de cigarettes la plus vendue dans notre pays avec 20% de parts de marché", explique Pierre Durinck de British American Tobacco (BAT), le propriétaire de Belga, au Nieuwsblad.

"Mais avec l'émergence de marques internationales, les marques nationales comme Belga ont cédé de plus en plus de terrain".

Aujourd'hui, seuls 6% des fumeurs belges sont fidèles à Belga, ce qui correspond à 630 millions de cigarettes par an.

La marque avait été crée en 1923 par les frères Alphonse et François Vander Elst. La femme au chapeau qui en devient le logo dès 1925 a notamment fait l'objet de projets de Magritte qui avait pris son épouse pour modèle.

L'occupant allemand avait retiré la marque du marché en 1941 à cause des couleurs noir-jaune-rouge du paquet, jugées trop patriotiques.

Les cigarettes Belga avait été reprises par le groupe Rothmans dans les années 70, lui-même absorbé en 2000 par British American Tobbaco.

La multinationale remplacera progressivement la marque Belga par Lucky Strike mais en conservant le goût du tabac et le paquet mou. Les autres marques belges du groupe, Johnson, Richmond, Boule d'Or et Tigra pourraient connaître le même sort.

JFH


L'actualité en images




+ de vidéos