Aller directement au contenu principal

La troïka ne croit plus la Grèce capable d'atteindre ses objectifs

ECONOMIE | Mis à jour le dimanche 16 septembre 2012 à 20h01

  • Les créanciers de la Grèce estiment que les objectifs fixés à Athènes, notamment en matière de réduction de son endettement, sont désormais hors de portée, affirme le quotidien allemand Handelsblatt dans son édition de lundi.

    "Jusqu'à maintenant, les créanciers partaient du principe que la Grèce aurait retrouvé un niveau soutenable d'endettement d'ici 2020. Ce but n'est plus atteignable", écrit le journal, citant des sources proches de la "troïka" (Union européenne, FMI et BCE).

    Les conditions fixées au deuxième plan d'aide à la Grèce (130 milliards d'euros de crédits, auxquels s'ajoutaient 70 milliards d'abandon de créances pas les créanciers privés) sont de ce fait caduques, ajoute le journal.

    Ce plan prévoyait que le taux d'endettement de la Grèce baisse à 120,5% du PIB au plus tard en 2020, ce qui était considéré comme un taux soutenable pour un pays européen, contre plus de 161% attendu fin 2012.

    Mais atteindre ce taux n'était possible que si Athènes affichait un excédent primaire (hors remboursement de la dette) de 4,5% du PIB dès 2014. Selon les sources du journal allemand, ce ne sera pas le cas avant 2016.

    La Grèce négocie actuellement avec la zone euro un délai pour mettre en œuvre ses réformes et atteindre ses objectifs. Plusieurs ministres des Finances de la zone euro, réunis en fin de semaine à Chypre, ont donné des raisons d'espérer à Athènes. Les pays les plus réticents, comme l'Allemagne, craignent surtout qu'accorder un délai à Athènes signifie délier une nouvelle fois les cordons de la bourse.

    AFP

    Voir

    Derniers commentaires

    • de erv Forcément quand on fixe des objectifs impossibles à atteindre !

      17-09-2012 14:27 | Répondre

    • de Frederic Detienne Je ne suis pas de droite du tout mais il faut bien avouer que s'endeter a ce point est ridicule. Ca vaut pour la Belgique aussi. Il faut que l'europe (avec l'aide de techniciens et pas de politiciens) placent une barriere d'endetement infranchissable. Le citoyens qui preferent laisser les etats s'endeter lassient la dete a leurs enfants. C'est ce qu'a fait la generation precedente avec nous. Ne faisons pas ca a nos enfants.

      17-09-2012 11:02 | Répondre

    • de Mouais Parce-que vous êtes au courant du montant exacte de la dette belge? Vous savez exactement comment fonctionne le système de taux et le système de tous les divers remboursements? Les frais totaux de l'état? Parce-que s'occuper de gérer tous cela demande un petit peu plus de temps et de connaissances que de gérer ses avoirs sur pc banking. c'est pour ça qu'on engage des gens formés qui travaillent la dessus à pleins temps et voir même plus. Nous sommes censés faire confiance à ces gens que nous avons élus nous même. Enfin si on vous apprend demain que la Belgique est en faillite complète due à une mauvaise gestion en serez-vous responsable? cela vous plairait que l'on vous dise, "Bah c'est d'ta faute hein? T'avais cas gérer les finances de ton pays fieu!!" Faut surtout revenir sur terre et préparer une croissance sur le long terme et se contenter s'une courbe un peu moins raide en matière de profit... pour nos enfants.

      17-09-2012 18:14 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Le ministre grec des Finances Yannis Stournaras (d) et le gouverneur de la Banque de Grèce, George Provopoulos, le 15 septembre 2012 à Chypre
    Image précédente

    Le ministre grec des Finances Yannis Stournaras (d) et le gouverneur de la Banque de Grèce, George Provopoulos, le 15 septembre 2012 à Chypre

    Yiannis Kourtoglou
    Image suivante
    • Le ministre grec des Finances Yannis Stournaras (d) et le gouverneur de la Banque de Grèce, George Provopoulos, le 15 septembre 2012 à Chypre

      Le ministre grec des Finances Yannis Stournaras (d) et le gouverneur de la Banque de Grèce, George Provopoulos, le 15 septembre 2012 à Chypre

    • de erv Forcément quand on fixe des objectifs impossibles à atteindre !

      17-09-2012 14:27 | Répondre

    • de Frederic Detienne Je ne suis pas de droite du tout mais il faut bien avouer que s'endeter a ce point est ridicule. Ca vaut pour la Belgique aussi. Il faut que l'europe (avec l'aide de techniciens et pas de politiciens) placent une barriere d'endetement infranchissable. Le citoyens qui preferent laisser les etats s'endeter lassient la dete a leurs enfants. C'est ce qu'a fait la generation precedente avec nous. Ne faisons pas ca a nos enfants.

      17-09-2012 11:02 | Répondre

    • de Mouais Parce-que vous êtes au courant du montant exacte de la dette belge? Vous savez exactement comment fonctionne le système de taux et le système de tous les divers remboursements? Les frais totaux de l'état? Parce-que s'occuper de gérer tous cela demande un petit peu plus de temps et de connaissances que de gérer ses avoirs sur pc banking. c'est pour ça qu'on engage des gens formés qui travaillent la dessus à pleins temps et voir même plus. Nous sommes censés faire confiance à ces gens que nous avons élus nous même. Enfin si on vous apprend demain que la Belgique est en faillite complète due à une mauvaise gestion en serez-vous responsable? cela vous plairait que l'on vous dise, "Bah c'est d'ta faute hein? T'avais cas gérer les finances de ton pays fieu!!" Faut surtout revenir sur terre et préparer une croissance sur le long terme et se contenter s'une courbe un peu moins raide en matière de profit... pour nos enfants.

      17-09-2012 18:14 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • J. Hill devant les eurodéputés: "On voit bien qu'il n'est pas fait pour ça"

    01 octobre 2014, 17:14

    Jonathan Hill, l'aspirant Commissaire qui doit hériter du portefeuille Stabilité et services financiers, est sorti de son audition devant les eurodéputés sans convaincre. C'est en tout cas ce qu'ont affirmé en chœur les trois invités du débat RTBF...

  • Commerce équitable: multiplication des labels et absence de cadre légal

    01 octobre 2014, 18:17

    La Semaine du commerce équitable a débuté ce mercredi, une occasion de sensibiliser, dix jours durant, les consommateurs à ces produits plus éthiques. Mais ce secteur est encore relativement nébuleux : les labels se multiplient, les visions diffèrent...

  • Quelle loyauté attendre de la N-VA au fédéral ?

    01 octobre 2014, 12:32

    Dans les 15 jours, la Belgique devrait se doter d'un gouvernement de plein exercice. Avec, pour la première fois, la participation du parti nationaliste flamand, la N-VA. Avec quelles intentions ? Purement socio-économiques ? Voici de premiers indices.

L'actualité en images

Le zapping ciné

mercredi 01 octobre 2014

Premier cas d'Ebola aux Etats-Unis

mercredi 01 octobre 2014

Turbulences dans la suédoise

mercredi 01 octobre 2014

JT 19h30

mardi 30 septembre 2014

Les négociations fédérales

mardi 30 septembre 2014

Les Niouzz

mercredi 01 octobre 2014

Météo 13h30

mercredi 01 octobre 2014

Toutes les vidéos de l'info

En direct

Economie

Les cours de la Bourse en temps réel

Vu sur le web

Dernière Minute