L'UE veut la garantie de ne pas recevoir de viande avariée du Brésil

De la viande de boeuf sur l'étal d'une boucherie à Sao Paulo
De la viande de boeuf sur l'étal d'une boucherie à Sao Paulo - © MIGUEL SCHINCARIOL - AFP

La Commission européenne a demandé aux autorités brésiliennes de s'assurer que les entreprises impliquées dans un scandale de viande avariée au Brésil n'exportent plus vers l'UE, a indiqué lundi un porte-parole.

"Nous avons demandé au Brésil de retirer immédiatement tous les établissements impliqués dans la fraude de la liste" des sociétés approuvées par l'UE pour l'exportation, a déclaré Enrico Brivio.

Le Brésil est ainsi exhorté à suspendre la certification de ces entreprises, en attendant qu'elles soient définitivement retirées de la liste, a-t-il expliqué.

Le démantèlement vendredi d'un vaste réseau de viande avariée a immédiatement fait réagir les partenaires commerciaux du Brésil, dont l'UE. Le géant sud-américain est le premier exportateur mondial de viande bovine et de volaille.

Sur 21 entrepôts frigorifiques soupçonnés d'avoir commis des irrégularités, quatre ont une licence d'exportation vers l'Union. "La Commission suit (le dossier) de très près avec les Etats membres et nous faisons preuve d'une vigilance supplémentaire dans les vérifications obligatoires sur les importations de produits issus d'animaux en provenance du Brésil", a ajouté Enrico Brivio.

Jusqu'à présent aucune alerte n'a été déclenchée sur des produits importés et commercialisés dans l'UE.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir