Aller directement au contenu principal

Levi Strauss & Co restructure sa filiale européenne basée à Bruxelles

ECONOMIE | samedi 22 décembre 2012 à 5h34

  • Levi Strauss & Co Europe, filiale belge du groupe de vêtements américain, a entamé il y a environ deux mois une procédure de licenciement collectif. La direction envisage de supprimer 55 emplois sur plus de 300 au siège de la filiale.

    Cette filiale dirige depuis Ixelles les opérations du groupe pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord.

    La phase I de la procédure Renault a été lancée le 30 octobre dernier et est toujours en cours, indique L'Echo de samedi.

    La direction explique cette restructuration par le souhait de rester compétitive vis-à-vis de la concurrence et de concentrer davantage ses forces au sein du groupe, explique Sebbe Vandeputte, secrétaire du syndicat chrétien LBC (CSC).

    Les 55 emplois visés concernent plusieurs départements. Les syndicats craignent que cette procédure soit suivie d'autres mesures de restructuration et contestent les motivations économiques de la restructuration.

    Belga

    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • La marque historique de jean's licencie.
    Image précédente

    La marque historique de jean's licencie.

    Belga/Justin Sullivan
    Image suivante
    • La marque historique de jean's licencie.

      La marque historique de jean's licencie.

Les suggestions du jour

  • Tout ce que vous voulez savoir sur les stress tests

    24 octobre 2014, 17:21

    Plus que deux fois dormir et la Banque centrale européenne dévoilera les résultats des stress tests, les tests de résistance imposés à 130 banque de la zone euro. Ils seront mis en ligne dimanche à midi précises sur le site de la BCE. En sept thèmes,...

  • Domotique: dans 5 ans, votre maison sera plus intelligente que vous

    24 octobre 2014, 16:19

    Et sinon plus intelligente, du moins plus "consciente." La domotique sous l’angle électronique dont on parle depuis 30 ans nous vient pourtant des Etrusques. Les anciens Romains plaçaient leur foyer sous la protection des divinités domestiques nommées...

  • "Le danger n'est pas la menace terroriste, mais la surveillance de masse"

    24 octobre 2014, 01:05

    Leurs noms évoquent la liberté d'expression et la protection des valeurs démocratiques fondamentales contre la surveillance étatique. Pour d'autres cependant, l'action des lanceurs d'alertes - whistleblowers en anglais - est condamnable. C'est ainsi que,...

L'actualité en images

Toutes les vidéos de l'info
Les cours de la Bourse en temps réel

Vu sur le web

Dernière Minute