Il y a 1000 friteries en trop en Belgique

Illustration : une friterie
Illustration : une friterie - © Archive Belga
Rédaction RTBF

Il y a actuellement en Belgique environ un millier de friteries en trop, selon l'Union nationale des frituristes (Unafri). L'Unafri souhaite rendre obligatoire la formation existante pour devenir gérant de friterie. Selon cette association, on dénombre aujourd'hui dans notre pays quelque 5000 friteries.

Une friterie vend en moyenne 100 paquets de frites par jour. Mais quelques exploitants ne parviennent pas à atteindre ce volume de vente. Selon Bernard Lefèvre, président de l'Unafri, un tiers des friteries ne passe pas le cap des trois ans, elle ferme avant : "Ce qui pousse les gens à ouvrir une friterie, c'est le fait qu'ils pensent que c'est une mine d'or. Mais préparer des frites nécessite une part de connaissance et une part d'art. Si vous ne possédez ni l'une ni l'autre, votre friterie ne pourra pas marcher et les clients la fuiront".

L'Unafri souhaite rendre obligatoire la formation existante pour devenir gérant de friterie. Car à l'heure actuelle, trop de frituristes se lancent dans un métier qu'ils ne connaissent pas assez. Particulièrement concernées: les nouvelles friteries qui s'installent dans des communes où l'offre est déjà suffisante.

La formation est composée pour moitié de cours pratiques : comment faire de bonnes frites, comment connaître et utiliser les bons produits. Il y a également des cours de gestion sectorielle, de sécurité alimentaire et de gestion du personnel. Si cette formation était obligatoire, cela améliorerait l'hygiène et réduirait le nombre de commerces, estime l’Unafri.

A.L. avec C. Tonero et Belga


Publicité

L'actualité en images




+ de vidéos