Aller directement au contenu principal

Il y a 1000 friteries en trop en Belgique

ECONOMIE | lundi 21 mars 2011 à 14h36

  • Il y a actuellement en Belgique environ un millier de friteries en trop, selon l'Union nationale des frituristes (Unafri). L'Unafri souhaite rendre obligatoire la formation existante pour devenir gérant de friterie. Selon cette association, on dénombre aujourd'hui dans notre pays quelque 5000 friteries.

    Une friterie vend en moyenne 100 paquets de frites par jour. Mais quelques exploitants ne parviennent pas à atteindre ce volume de vente. Selon Bernard Lefèvre, président de l'Unafri, un tiers des friteries ne passe pas le cap des trois ans, elle ferme avant : "Ce qui pousse les gens à ouvrir une friterie, c'est le fait qu'ils pensent que c'est une mine d'or. Mais préparer des frites nécessite une part de connaissance et une part d'art. Si vous ne possédez ni l'une ni l'autre, votre friterie ne pourra pas marcher et les clients la fuiront".

    L'Unafri souhaite rendre obligatoire la formation existante pour devenir gérant de friterie. Car à l'heure actuelle, trop de frituristes se lancent dans un métier qu'ils ne connaissent pas assez. Particulièrement concernées: les nouvelles friteries qui s'installent dans des communes où l'offre est déjà suffisante.

    La formation est composée pour moitié de cours pratiques : comment faire de bonnes frites, comment connaître et utiliser les bons produits. Il y a également des cours de gestion sectorielle, de sécurité alimentaire et de gestion du personnel. Si cette formation était obligatoire, cela améliorerait l'hygiène et réduirait le nombre de commerces, estime l’Unafri.

    A.L. avec C. Tonero et Belga

    Voir

    Derniers commentaires

    • de Pierre C'est sur que d'empecher les chômeurs de se lancer dans ce genre d'entreprise ne fera qu'augmenter leurs désaroi, les soutenirs, les aiders et promouvoir ce metier est une chôse importante messieurs les penseurs. Arrêter de croire qu'il y a trop de friteries en Belgique, aider les futurs bon frituristes seraient une bonne solution et apporterais une économie a notre pays qui s'enfonce de plus en plus a cause de politicien véreux et qui pense a se battre pour une question linguistique. La FRITE c'est BELGE et la promouvoir est IMPORTANTE, aidons les CHOMEURS au lieu de les disuader de se lancer dans ce genre de metier a cause d'une soit disante surpopulation de friteries. Bientôt ont dira aux gens ce qu'ils peuvent creer ou pas... L'ECONOMIE est au plus bas en Wallonie et ça vient dire qui a trop de friteries :( Une formation est une idée géniale qui permettrait d'apporter de la qualité.

      23-05-2011 16:59 | Répondre

    • de dargo Il y a trop de chômeurs,et vous avez corporation qui voudrait supprimer 1000 emplois! le monde a l'envers. où alors encore une fois du protectionnise.

      23-03-2011 13:24 | Répondre

    • de babou Une bonne formation donnera un service et une frite de qualité car pour l'instant c'est un peu n'importe quoi.

      22-03-2011 10:34 | Répondre

    • de Balsaux A quoi servent les rares propositions de commentaires RTBF dont on ignore qui peut les lire , les apprécier ou protester.

      22-03-2011 10:25 | Répondre

    • de jarod1958 la répartition est mal faite, ici, à Liège, près de la médiacité, ça manque de friteries (toutes fermées dans le coin ou presque), à croire qu'on préfère les snacks-pita, trouver une bon boulet devient difficile

      22-03-2011 10:00 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Illustration : une friterie
    Image précédente

    Illustration : une friterie

    Archive Belga
    Image suivante
    • Illustration : une friterie

      Illustration : une friterie

    • de Pierre C'est sur que d'empecher les chômeurs de se lancer dans ce genre d'entreprise ne fera qu'augmenter leurs désaroi, les soutenirs, les aiders et promouvoir ce metier est une chôse importante messieurs les penseurs. Arrêter de croire qu'il y a trop de friteries en Belgique, aider les futurs bon frituristes seraient une bonne solution et apporterais une économie a notre pays qui s'enfonce de plus en plus a cause de politicien véreux et qui pense a se battre pour une question linguistique. La FRITE c'est BELGE et la promouvoir est IMPORTANTE, aidons les CHOMEURS au lieu de les disuader de se lancer dans ce genre de metier a cause d'une soit disante surpopulation de friteries. Bientôt ont dira aux gens ce qu'ils peuvent creer ou pas... L'ECONOMIE est au plus bas en Wallonie et ça vient dire qui a trop de friteries :( Une formation est une idée géniale qui permettrait d'apporter de la qualité.

      23-05-2011 16:59 | Répondre

    • de dargo Il y a trop de chômeurs,et vous avez corporation qui voudrait supprimer 1000 emplois! le monde a l'envers. où alors encore une fois du protectionnise.

      23-03-2011 13:24 | Répondre

    • de babou Une bonne formation donnera un service et une frite de qualité car pour l'instant c'est un peu n'importe quoi.

      22-03-2011 10:34 | Répondre

    • de Balsaux A quoi servent les rares propositions de commentaires RTBF dont on ignore qui peut les lire , les apprécier ou protester.

      22-03-2011 10:25 | Répondre

    • de jarod1958 la répartition est mal faite, ici, à Liège, près de la médiacité, ça manque de friteries (toutes fermées dans le coin ou presque), à croire qu'on préfère les snacks-pita, trouver une bon boulet devient difficile

      22-03-2011 10:00 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • Accueil des chômeurs en fin de droit: la révolte des CPAS

    30 janvier 2015, 17:03

    La situation que vivent les CPAS wallon et bruxellois est la conséquence d'une décision prise par le gouvernement Di Rupo de limiter dans le temps les allocations de chômage et de les supprimer après 3 ans. La mesure a pris effet à partir du 1er janvier...

  • Guantanamo, "les Etats-Unis se réfugient derrière un traité signé en 1903"

    30 janvier 2015, 16:41

    Alors qu’une détente historique s’amorce entre Cuba et les États-Unis (facilitation de la circulation des personnes, de l’argent et des marchandises), un dossier fait obstacle à la normalisation des relations entre les deux pays : la base navale de...

  • Avant d'être enlevé, il dénonçait des exactions de soldats de Kabila

    30 janvier 2015, 11:44

    Nous avons pu mettre la main sur un document sonore exclusif provenant du Congo. Il s'agit de la dernière conversation téléphonique de Christopher Ngoy, un défenseur des droits de l'homme. C’était le 21 janvier dernier. Aux tous premiers jours des...

L'actualité en images

JT 13h

samedi 31 janvier 2015

Los Angeles, la capitale des SDF

samedi 31 janvier 2015

Réunion entre la ville de Liège, le...

Football

samedi 31 janvier 2015

Des reliques aux enchères

samedi 31 janvier 2015

Météo 20h00

vendredi 30 janvier 2015

JT 19h30

vendredi 30 janvier 2015

Les Niouzz en langue des signes

vendredi 30 janvier 2015

Toutes les vidéos de l'info
Les cours de la Bourse en temps réel

Vu sur le web

Dernière Minute