Aller directement au contenu principal

Il y a 1000 friteries en trop en Belgique

ECONOMIE | lundi 21 mars 2011 à 14h36

  • Il y a actuellement en Belgique environ un millier de friteries en trop, selon l'Union nationale des frituristes (Unafri). L'Unafri souhaite rendre obligatoire la formation existante pour devenir gérant de friterie. Selon cette association, on dénombre aujourd'hui dans notre pays quelque 5000 friteries.

    Une friterie vend en moyenne 100 paquets de frites par jour. Mais quelques exploitants ne parviennent pas à atteindre ce volume de vente. Selon Bernard Lefèvre, président de l'Unafri, un tiers des friteries ne passe pas le cap des trois ans, elle ferme avant : "Ce qui pousse les gens à ouvrir une friterie, c'est le fait qu'ils pensent que c'est une mine d'or. Mais préparer des frites nécessite une part de connaissance et une part d'art. Si vous ne possédez ni l'une ni l'autre, votre friterie ne pourra pas marcher et les clients la fuiront".

    L'Unafri souhaite rendre obligatoire la formation existante pour devenir gérant de friterie. Car à l'heure actuelle, trop de frituristes se lancent dans un métier qu'ils ne connaissent pas assez. Particulièrement concernées: les nouvelles friteries qui s'installent dans des communes où l'offre est déjà suffisante.

    La formation est composée pour moitié de cours pratiques : comment faire de bonnes frites, comment connaître et utiliser les bons produits. Il y a également des cours de gestion sectorielle, de sécurité alimentaire et de gestion du personnel. Si cette formation était obligatoire, cela améliorerait l'hygiène et réduirait le nombre de commerces, estime l’Unafri.

    A.L. avec C. Tonero et Belga

    Voir

    Derniers commentaires

    • de Pierre C'est sur que d'empecher les chômeurs de se lancer dans ce genre d'entreprise ne fera qu'augmenter leurs désaroi, les soutenirs, les aiders et promouvoir ce metier est une chôse importante messieurs les penseurs. Arrêter de croire qu'il y a trop de friteries en Belgique, aider les futurs bon frituristes seraient une bonne solution et apporterais une économie a notre pays qui s'enfonce de plus en plus a cause de politicien véreux et qui pense a se battre pour une question linguistique. La FRITE c'est BELGE et la promouvoir est IMPORTANTE, aidons les CHOMEURS au lieu de les disuader de se lancer dans ce genre de metier a cause d'une soit disante surpopulation de friteries. Bientôt ont dira aux gens ce qu'ils peuvent creer ou pas... L'ECONOMIE est au plus bas en Wallonie et ça vient dire qui a trop de friteries :( Une formation est une idée géniale qui permettrait d'apporter de la qualité.

      23-05-2011 16:59 | Répondre

    • de dargo Il y a trop de chômeurs,et vous avez corporation qui voudrait supprimer 1000 emplois! le monde a l'envers. où alors encore une fois du protectionnise.

      23-03-2011 13:24 | Répondre

    • de babou Une bonne formation donnera un service et une frite de qualité car pour l'instant c'est un peu n'importe quoi.

      22-03-2011 10:34 | Répondre

    • de Balsaux A quoi servent les rares propositions de commentaires RTBF dont on ignore qui peut les lire , les apprécier ou protester.

      22-03-2011 10:25 | Répondre

    • de jarod1958 la répartition est mal faite, ici, à Liège, près de la médiacité, ça manque de friteries (toutes fermées dans le coin ou presque), à croire qu'on préfère les snacks-pita, trouver une bon boulet devient difficile

      22-03-2011 10:00 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Illustration : une friterie
    Image précédente

    Illustration : une friterie

    Archive Belga
    Image suivante
    • Illustration : une friterie

      Illustration : une friterie

    • de Pierre C'est sur que d'empecher les chômeurs de se lancer dans ce genre d'entreprise ne fera qu'augmenter leurs désaroi, les soutenirs, les aiders et promouvoir ce metier est une chôse importante messieurs les penseurs. Arrêter de croire qu'il y a trop de friteries en Belgique, aider les futurs bon frituristes seraient une bonne solution et apporterais une économie a notre pays qui s'enfonce de plus en plus a cause de politicien véreux et qui pense a se battre pour une question linguistique. La FRITE c'est BELGE et la promouvoir est IMPORTANTE, aidons les CHOMEURS au lieu de les disuader de se lancer dans ce genre de metier a cause d'une soit disante surpopulation de friteries. Bientôt ont dira aux gens ce qu'ils peuvent creer ou pas... L'ECONOMIE est au plus bas en Wallonie et ça vient dire qui a trop de friteries :( Une formation est une idée géniale qui permettrait d'apporter de la qualité.

      23-05-2011 16:59 | Répondre

    • de dargo Il y a trop de chômeurs,et vous avez corporation qui voudrait supprimer 1000 emplois! le monde a l'envers. où alors encore une fois du protectionnise.

      23-03-2011 13:24 | Répondre

    • de babou Une bonne formation donnera un service et une frite de qualité car pour l'instant c'est un peu n'importe quoi.

      22-03-2011 10:34 | Répondre

    • de Balsaux A quoi servent les rares propositions de commentaires RTBF dont on ignore qui peut les lire , les apprécier ou protester.

      22-03-2011 10:25 | Répondre

    • de jarod1958 la répartition est mal faite, ici, à Liège, près de la médiacité, ça manque de friteries (toutes fermées dans le coin ou presque), à croire qu'on préfère les snacks-pita, trouver une bon boulet devient difficile

      22-03-2011 10:00 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • Ce qui se passe au Burkina Faso est "un automne des pays africains"

    31 octobre 2014, 08:31

    L'Afrique est-elle en train de changer ? C'est en tout cas l'avis d'Oumou Zé, coordonnatrice de recherche et plaidoyer au CNCD. Invitée de L'acteur en Direct de Matin Première ce vendredi, elle affirme qu'il y a aujourd'hui "un ras-le-bol populaire des...

  • La lettre de la FGTB qui fâche les patrons wallons

    31 octobre 2014, 15:22

    "C’est une menace et cela ne va pas dans le bon sens pour une concertation sociale" affirme avec fermeté Jean-François Héris le patron des patrons wallons – "Absolument pas", rétorque Marc Goblet, secrétaire général de la FGTB, "la lettre dit que...

  • Yehuda Glick, le militant israélien d'extrême droite qui ravive les tensions

    31 octobre 2014, 12:50

    Depuis jeudi soir, la tension est extrême à Jérusalem. Un militant israélien d'extrême droite a été blessé par balles et son auteur présumé, un Palestinien de 32 ans, a été abattu par la police israélienne venue l'appréhender. Le président...

L'actualité en images

Le Full contact médiéval

vendredi 31 octobre 2014

BD: Dernier album Bourgeon

vendredi 31 octobre 2014

Foot Mouscron/FC Bruges

vendredi 31 octobre 2014

Halloween aux grottes de Han

vendredi 31 octobre 2014

Eboulement dans une rue à Limbourg

vendredi 31 octobre 2014

Burkina Faso, suites

vendredi 31 octobre 2014

Beau temps à la mer

vendredi 31 octobre 2014

Les prix des low cost

jeudi 30 octobre 2014

Beau temps à la mer

vendredi 31 octobre 2014

Toutes les vidéos de l'info
Les cours de la Bourse en temps réel

Vu sur le web

Dernière Minute