Ford: les syndicats réclament la prépension à 50 ans

Les habitants de Genk se soutiennent entre eux, annonce cette banferolle
3 images
Les habitants de Genk se soutiennent entre eux, annonce cette banferolle - © BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

La "marche pour l'avenir" a rassemblé 15 000 manifestants dimanche à Genk pour l'avenir des travailleurs de Ford. Peu de slogans ont été entendus pendant la marche, mais au terme de celle-ci, les syndicats ont délivré un message clair: "Nous allons nous battre pour obtenir le maximum des négociations". Et parmi les revendications figure la prépension à 50 ans.

Des syndicalistes et beaucoup de sympathisants, souvent avec leur famille, ont fait le déplacement à Genk. Rouge, bleu, vert, toutes les couleurs syndicales étaient réunies en un même front solidaire de plus de 15 000 personnes.

"Afin d'assurer l'avenir de nos enfants, nous ne nous laisserons pas massacrer par des Américains qui nous ont jetés à la rue sans scrupule. Si cela passe par des prépensions à 50 ans, ce sera des prépensions à 50 ans. Nous vendrons chèrement notre peau", a  déclaré Rohnny Champagne (FGTB).

Une lettre a ensuite été lue par des enfants de travailleurs de Ford Genk, se demandant notamment comment leurs parents pourront payer leurs études ou les nourrir en l'absence de revenus.

Les manifestants se sont dispersés dans le calme. Une première rencontre entre direction et syndicats est prévue en début de semaine prochaine afin de lancer les négociations pour un plan social.

Une marche populaire

Les principaux responsables syndicaux, le gouverneur de la province du Limbourg Herman Reynders, le recteur de l'université de Hasselt Luc De Schepper, le président du parlement flamand Jan Peumans et des bourgmestres et échevins de tous partis étaient présents pour cette marche de l'avenir.

Un plan pour le Limbourg

Les syndicats ont réuni des délégations d'entreprises des quatre coins de Flandre comme Volvo Gand ou Philips. Au-delà de cette marche de ce dimanche après-midi, le gouvernement flamand prépare un plan stratégique pour le Limbourg visant à soutenir l'économie limbourgeoise après la fermeture de Ford Genk. Il sera préparé d'ici janvier prochain par un groupe de douze experts, sous la direction du professeur émérite Herman Daems. Le plan sera alors transmis au gouvernement régional qui travaillera à sa mise en œuvre politique, en coopération avec la task force existante composée notamment des gouvernements fédéral et flamand, du gouvernement de la province et des partenaires sociaux.

Alain Carlier avec Belga

 

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir

L'actualité en images