Aller directement au contenu principal

Dette: les USA lancent le compte à rebours avant la catastrophe évitable

ECONOMIE | lundi 2 mai 2011 à 21h30

  • Le Trésor américain a confirmé lundi que la limite maximale de la dette publique fixée par le Congrès des Etats-Unis serait atteinte le 16 mai, et a indiqué pouvoir retarder jusqu'au 2 août la date où le pays fera défaut sur certaines obligations si ce plafond n'est pas relevé.

    "Puisqu'il apparaît que le Congrès n'agira pas d'ici au 16 mai, le Trésor va devoir commencer à mettre en oeuvre [des] mesures exceptionnelles cette semaine" pour gagner du temps, écrit le secrétaire au Trésor, Timothy Geithner, dans une lettre adressée aux principaux responsables politiques au Capitole.

    Le Trésor va ainsi suspendre dès vendredi l'émission de certains titres destinés à soulager les finances publiques des Etats fédérés et des collectivités locales.

    Le ministère avait indiqué début avril que la limite maximale de la dette publique soumise à l'autorisation du Congrès (14.294 milliards de dollars) serait atteinte le 16 mai et qu'il pourrait continuer d'assumer les obligations de l'Etat américain, moyennant un certain nombre de mesures exceptionnelles jusqu'au 8 juillet.

    Compte tenu de recettes fiscales plus fortes que prévu, le gouvernement estime désormais qu'il pourra tenir jusqu'au 2 août, mais pas au-delà, indique M. Geithner.

    Le Trésor reste persuadé que le Congrès finira par trouver un accord permettant de relever la limite de la dette d'ici à cette date, a indiqué à la presse un de ses responsables.

    C'est la troisième fois que M. Geithner écrit aux chefs du Congrès depuis le début de l'année pour les presser de relever le plafond de la dette.

    Le ministre met en garde une nouvelle fois les élus, avertissant qu'un défaut de paiement des Etats-Unis aurait des conséquences "catastrophiques" et causerait "une crise financière potentiellement plus grave que celles dont [le pays commence] tout juste à se relever".

    Selon les chiffres du Trésor, la dette publique des Etats-Unis s'élevait à 14.287 milliards de dollars vendredi, dont 14.236 soumis au plafond légal, ce qui laissait une marge de 58 milliards à l'Etat.

    M. Geithner a indiqué que la première mesure exceptionnelle prévue par son ministère allait "priver les Etats et les collectivités locales d'un instrument important dans la gestion de leurs dépenses liées à leur dette".

    Les finances des collectivités locales et des Etats américains ont été mises à rude épreuve par la crise, et nombre d'entre eux se sont imposés une cure d'austérité se faisant lourdement sentir sur le volet social de leur budget.

    Majoritaires à la Chambre des représentants, les républicains conditionnent leur accord à un relèvement du plafond de la dette à des baisses de dépenses supplémentaires de la part de l'Etat fédéral.

    Les démocrates et le gouvernement s'opposent à leurs exigences telles qu'elles sont actuellement formulées, affirmant qu'elles pénaliseraient les plus faibles et qu'elles risqueraient d'affaiblir la reprise économique du pays, voire de la torpiller.

    Le Trésor américain a d'autre part réduit de moitié l'estimation du montant qu'il compte emprunter sur les marchés au deuxième trimestre, à 142 milliards.


    AFP
  • Le secrétaire au Trésor, Timothy Geitner, le 31 mars 2010 à Pittsburgh aux Etats-Unis
    Image précédente

    Le secrétaire au Trésor, Timothy Geitner, le 31 mars 2010 à Pittsburgh aux Etats-Unis

    Jeff Swensen
    Image suivante
    • Le secrétaire au Trésor, Timothy Geitner, le 31 mars 2010 à Pittsburgh aux Etats-Unis

      Le secrétaire au Trésor, Timothy Geitner, le 31 mars 2010 à Pittsburgh aux Etats-Unis

Les suggestions du jour

  • J. Hill devant les eurodéputés: "On voit bien qu'il n'est pas fait pour ça"

    01 octobre 2014, 17:14

    Jonathan Hill, l'aspirant Commissaire qui doit hériter du portefeuille Stabilité et services financiers, est sorti de son audition devant les eurodéputés sans convaincre. C'est en tout cas ce qu'ont affirmé en chœur les trois invités du débat RTBF...

  • Commerce équitable: multiplication des labels et absence de cadre légal

    01 octobre 2014, 18:17

    La Semaine du commerce équitable a débuté ce mercredi, une occasion de sensibiliser, dix jours durant, les consommateurs à ces produits plus éthiques. Mais ce secteur est encore relativement nébuleux : les labels se multiplient, les visions diffèrent...

  • Quelle loyauté attendre de la N-VA au fédéral ?

    01 octobre 2014, 12:32

    Dans les 15 jours, la Belgique devrait se doter d'un gouvernement de plein exercice. Avec, pour la première fois, la participation du parti nationaliste flamand, la N-VA. Avec quelles intentions ? Purement socio-économiques ? Voici de premiers indices.

L'actualité en images

JT 19h30

mercredi 01 octobre 2014

Rik Torfs et la discrimination

mercredi 01 octobre 2014

Grand oral pour Marianne Thyssen

mercredi 01 octobre 2014

L'aide aux aéroports en question

mercredi 01 octobre 2014

Les suites du dossier ARCO

mercredi 01 octobre 2014

Les seniors et la conduite

mercredi 01 octobre 2014

A quoi sert encore l'OTAN ?

mercredi 01 octobre 2014

Manifestation à Hong Kong

mercredi 01 octobre 2014

Liège, terre du tour de France

mercredi 01 octobre 2014

Le zapping ciné

mercredi 01 octobre 2014

Premier cas d'Ebola aux Etats-Unis

mercredi 01 octobre 2014

Météo 19h25

mercredi 01 octobre 2014

On n'est pas des pigeons

mercredi 01 octobre 2014

Le 15'

mercredi 01 octobre 2014

Météo 18h25

mercredi 01 octobre 2014

Toutes les vidéos de l'info
Les cours de la Bourse en temps réel

Vu sur le web

Dernière Minute