Et si le conflit syrien avait lieu en Belgique ?

Que se serait-il passé si le conflit syrien avait eu lieu en Belgique ?
5 images
Que se serait-il passé si le conflit syrien avait eu lieu en Belgique ? - © iRTBF/C.Ventura

Dans le cadre d'une journée spéciale "Les réfugiés et moi", la RTBF a demandé aux internautes à quelles questions ils souhaitaient obtenir une réponse. Cet article répond à une des trente questions les plus fréquemment posées.

 

Si le conflit qui sévit en Syrie avait lieu en Belgique, les habitants de Mons seraient tous morts. C'est en tout cas ce qui ressort de la transposition des chiffres du conflit syrien à population de la Belgique. 

En 2014, afin de rendre plus parlants les dégâts causés par la guerre, le site ifweweresyrian.org avait effectué cette extrapolation sur la population de quelques grands pays du monde. Mais la Belgique n'en faisait pas partie. C'est ce manquement qui est ici rectifié.

Des villes comme Namur, Mons ou Bruges totalement décimées

Avant le début de la guerre, la Syrie comptait 22,8 millions d'habitants, la Belgique 11,2 millions. Et environ 220 000 Syriens sont décédés à cause de ce conflit.

Si proportionnellement la Belgique avait connu autant de morts, ce sont environ 108 996 personnes, soit près de 1% de la population du pays, qui auraient péri. C'est comme si la population de villes comme Namur, Mons ou Bruges avait été exterminée. Et sur ce total, on compterait 75 998 militaires et 32 998 civils, dont 5404 enfants.

À titre de comparaison, lors de la Première Guerre mondiale, les pertes belges se sont élevées à 105 000 personnes dont environ 43 000 militaires. Lors de la Seconde Guerre mondiale, 88 000 victimes ont été recensées, parmi lesquelles 12 000 militaires. 

Deux millions de Belges contraints de quitter le pays

Mais le conflit syrien c'est aussi et surtout des millions de réfugiés, plus de quatre millions. Si la Belgique était frappée par cet exode forcé, ce ne sont pas moins de 1 942 684 Belges qui seraient contraints de quitter le pays.

Cela représente deux fois la population totale de la Région Bruxelles-Capitale, deux fois la population de la province de Liège, ou 1,5 fois la population de la province de Hainaut.

Les Wallons obligés de se réfugier en Flandre

À l'intérieur des frontières syriennes, 7,6 millions de personnes ont été contraintes de fuir les zones de combats et de trouver refuge ailleurs en Syrie.

Transposé à la Belgique, plus de 3 800 000 Belges auraient du trouver refuge ailleurs dans le Royaume, soit un tiers de la population. C'est comme si l'équivalent de toute la population wallonne (environ 3,5 millions) avait été contrainte de se réfugier à Bruxelles et en Flandre.

La moitié des habitations de Belgique détruites ou inutilisables

Dans ce tableau apocalyptique, 11,6 millions de Syriens ont perdu leur logement. C'est comme si 5,7 millions de Belges avaient été obligés de quitter purement et simplement leur domicile afin de trouver refuge ailleurs, soit plus de la moitié de la population.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir