Attentats à Bruxelles: les domiciles des frères El Bakraoui perquisitionnés, un nouveau suspect recherché

Attentats à Bruxelles: les domiciles des frères El Bakraoui perquisitionnés, un nouveau suspect recherché
2 images
Attentats à Bruxelles: les domiciles des frères El Bakraoui perquisitionnés, un nouveau suspect recherché - © PHILIPPE HUGUEN - AFP

Dans le cadre de l’enquête ouverte par le parquet fédéral à la suite des attentats de l’aéroport de Bruxelles (Zaventem) et de la station de métro Maelbeek (Bruxelles), plusieurs perquisitions ont été effectuées.

Deux autres perquisitions ont été effectuées dans la matinée du 23 mars 2016 aux domiciles de Ibrahim et Khalid El Bakraoui à Bruxelles et se sont révélées négatives.

Au cours d’une des perquisitions effectuées le 22 mars à Schaerbeek, une personne avait été interpellée. Elle a été remise en liberté après audition approfondie.

Khalid El Bakraoui était sous le coup d'un mandat d'arrêt européen

Le parquet fédéral précise qu’un mandat d’arrêt international et un mandat d’arrêt européen avaient été décerné à l’encontre de Khalid El Bakraoui en date du 11 décembre 2015 par le magistrat d’instruction spécialisé en matière de terrorisme en charge de l’enquête relative aux attentats de Paris.

L’intéressé était suspecté d’avoir loué, à l’aide d’une fausse carte d’identité belge au nom de Ibrahim Maaroufi, une habitation rue du Fort à Charleroi qui aurait servi de planque au groupe terroriste impliqué dans les attentats de Paris et qui a été perquisitionnée le 9 décembre 2015.

En juin dernier, Khalid El Bakraoui avait été intercepté dans la ville turque de Gaziantep, à la frontière avec la Syrie. Deux semaines plus tard, il avait été expulsé par avion. Mais, selon notre ministre belge de la Justice, El Bakraoui avait alors été renvoyé non vers la Belgique, mais vers les Pays-Bas. Le gouvernement néerlandais s'exprimera d'ailleurs devant son parlement en fin d'après-midi sur la question. 

Le kamikaze du métro n'était pas seul

Ce jeudi matin, l'information selon laquelle le kamikaze du métro était accompagné par un autre homme avait été diffusée sur nos antennes.

On savait déjà que Khalid El Bakraoui s'est fait exploser dans le métro au niveau de la station Maelbeek. Explosion qui a fait au moins une vingtaine de morts et plus de cent blessés. La RTBF a appris ce matin qu'un autre homme est suspecté d'avoir participé à ce carnage.

Il a été repéré, portant un gros sac, sur des caméras de surveillance. Son identité est inconnue pour l'instant. Est-il mort lors de l’attentat ou en fuite ? La question reste ouverte. Quoi qu'il en soit il est évidemment activement recherché par les enquêteurs.

Nos confrères de La Dernière heure ont par ailleurs réussi à se procurer le portrait robot dressé par la police à la suite des attentats. Le parquet a cependant officiellement communiqué que cette image était sans pertinence pour l'enquête. 

Trois kamikazes identifiés

On le sait depuis mercredi, trois kamikazes des attaques de Bruxelles ont été identifiés : les deux frères El Bakraoui, Khalid donc, et Ibrahim, soupçonné, lui, d'avoir participé à l'attaque de l'aéroport de Zaventem.

Le troisième c'est Najim Laachraoui, lui aussi présumé assaillant du Brussels Airport.

Un quatrième homme, non identifié, reste jusqu'ici recherché pour sa participation à l'attaque de Zaventem. S'agit-il du même homme qui aurait également participé à l'attaque du métro ou d'un cinquième kamikaze? La question reste ouverte.

Mohamed Bakkali nommément cité dans le "testament" d'Ibrahim El Bakraoui

Par ailleurs, selon nos informations, le nom de Mohammed Bakkali, qui avait notamment espionné un responsable du nucléaire en Belgique, apparaît dans le 'testament' d'Ibrahim El Bakraoui. Est-ce "le frère en prison" dont parle El Bakraoui dans son testament et dont on pensait qu'il pourrait s'agir de Salah Abdeslam ? Ce n'est pas encore une certitude mais les liens avec la centrale de Tihange semblent se préciser. Onze personnes employées sur le site nucléaire se sont vues retirer l'accès au site suite aux événements de ces derniers jours.