Le Hareng : une tradition au carnaval de Binche mais pas que ...

Binche clôture son carnaval ce soir en mangeant du hareng frais. Pas des rollmops en pot mais bien des filets levés quelques jours plus tôt dans une entreprise de Zeebrugge et marinés dans une saumure de vinaigre.

Le boucher traiteur Eddy Cornu, de la maison Etuin, est aujourd'hui le seul à Binche à fournir des plats préparés aux harengs. Le dernier poissonnier a quitté Binche en 2015. Cinq jours seront nécessaires à Eddy pour préparer pas moins de 250 plats. Une bonne centaine pour les société de Gilles et tout autant pour le particulier qu'il fait livrer. Sa boucherie se transforme l'espace d'une journée en poissonnerie où l'on ne vend que du hareng !

C'est la tradition du mercredi des cendres, les Gilles se retrouvent vers 19 heures dans leur local pour manger un plat de harengs agrémentés de carottes, céleris, betteraves rouges, haricots blancs, citron et mayonnaise, histoire de se remettre des agapes de la veille !

Ils ont toujours fait ça les binchois ... à l'image de ce que l'on mange aussi dans Le Centre voire même à Malmedy le même jour ! Dans chaque société de Gilles mais aussi à la maison, au bistrot, au resto ou chez le traiteur, le hareng fait recette. Est-ce parce que le lendemain du mardi-gras, le début du Carême, on fait pénitence ? Difficile à dire mais ça plait toujours et on ne déroge pas à la tradition !

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir