Attentats: Béatrice, 18 ans, a perdu les jambes et se reconstruit grâce à l'équitation

Le 22 mars, la jeune Béatrice est à l'aéroport, à quelques minutes d'embarquer pour rejoindre ses parents aux Etats-Unis.

Soudain, elle se sent soufflée... Lorsqu'elle revient à elle, elle ne peut que constater l'état de ses jambes, complétement brisées. Elles souffre également de graves brûlures sur 30% de la surface du corps.

A côté d'elle, la chevelure d'une autre victime flambe. Sans comprendre comment, elle trouve les ressources. Les premiers gestes de Béatrice sont pour cette femme. Elle parvient à éteindre les flammes.

La jeune fille et cette autre victime se prendront la main en attendant les secours avant de subir l'implacable tri auquel les sauveteurs doivent procéder : prendre d'abord les victimes pour lesquelles un espoir existe encore.

Laissées de côté un moment, les secours reviennent et prennent en charge la femme qui était à côté de Béatrice depuis l'explosion. L'adolescente vit alors un déclic. Consciente de la situation, elle ne veut pas qu'on la laisse là et parvient à crier pour demander de l'aide.

Finalement prise en charge, l'adolescente sera plongée dans le coma. Mais les médecins ne pourront rien pour sauver ses jambes. Béatrice subit alors une double-amputation.

S'en suivent les longs mois de convalescence.

Aujourd'hui, Béatrice veut vivre. Vivre d'espoir et de défi.

Depuis l'enfance, elle pratique l'équitation. Et c'est l'équitation, aujourd'hui, qui permet à Béatrice de retrouver un équilibre, physique comme psychologique.

Le chemin de la reconstruction est long, mais grâce à son cheval et sa passion, la jeune femme regarde désormais vers l'avenir. Avec de l'ambition et un énorme défi : participer aux Jeux Paralympiques de Tokyo en 2020.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir