Aller directement au contenu principal

"Les infidèles" : Jean Dujardin en roue libre

CHRONIQUES | Mis à jour le mercredi 29 février 2012 à 9h55

  • (Heureuse ?) coïncidence : alors que tous les projecteurs sont braqués sur Jean Dujardin depuis son Oscar historique, sort en salles un film qu’il a imaginé avec son copain Gilles Lellouche, un divertimento très éloigné de l’ambition de "The artist"…
    Les infidèles

    Se souvenant des "Monstres" de Dino Risi, Dujardin et Lellouche ont eu envie d’écrire des variations sur un thème vieux comme le monde : l’infidélité masculine. Ils ont ensuite réalisé le prologue et l’épilogue de leur film, tout en confiant la mise en scène des autres épisodes à cinq réalisateurs complices. Non seulement Dujardin et Lellouche campent à chaque fois des personnages différents, mais ils ont délibérément varié les genres : on passe du drame intimiste au vaudeville caricatural ou à la chronique paillarde…

    Comme tous les films à sketches de l’Histoire du cinéma, le résultat est inégal. Etonnamment, ce sont les séquences aigres-douces qui fonctionnent le mieux. "La bonne conscience", réalisé par – ô surprise – Michel "The artist" Hazanavicius – est la pépite du film : un employé ennuyeux et sans charisme essaye de profiter d’un symposium dans un hôtel de province pour draguer tout ce qui bouge, sans succès… On pointera aussi "La question", réalisé par Emmanuelle Bercot, un cruel jeu de la vérité un soir dans la vie d’un couple, joué par Dujardin et sa compagne Alexandra Lamy – comme si on retrouvait, dix ans plus tard, Chouchou et Loulou d’"Un gars, une fille".

    Par contre, les épisodes qui se veulent anticonformistes et transgressifs, essayant de retrouver la veine provocante du Bertrand Blier, se vautrent dans une vulgarité franchouillarde assez pénible. En résumé, "Les infidèles" n’ajoutera rien à la gloire de Jean Dujardin, mais à l’heure actuelle, il peut tout se permettre…

    Extrêmement fort et incroyablement près

    Le réalisateur britannique Stephen Daldry, révélé par "Billy Elliot", s’est fait depuis lors une spécialité : adapter au cinéma des grands romans contemporains. Après "The hours" de Michael Cunningham et "Le liseur" de Bernard Schlink, voici "Extremely loud and incredibly close" d’après le roman très coté de Jonathan Safran Foer. Généralement, Daldry repart avec des Oscars : un trophée pour Nicole Kidman dans "The hours", un pour Kate Winslet dans "The reader". Mais cette fois, quoique nominé dans la catégorie du meilleur film, il est reparti bredouille…

    "Extremely…", c’est le drame du 11 septembre vu par un enfant : Oskar, 11 ans, surdoué et frappé du syndrome autistique d’Asperger, ne parvient pas à faire le deuil de son père, mort dans l’attentat des Twin Towers. Habitué à résoudre des devinettes sophistiquées élaborées par ce dernier, Oskar retrouve une clé dans un vase de l’appartement familial, avec un nom : "Black". Il imagine que c’est une énigme laissée par son papa et part en quête à travers tout New York du propriétaire de cette clé…

    Le roman explore un drame à travers les méandres de la pensée d’un enfant. Daldry essaie de donner une forme cinématographique à ce monologue intérieur, mais n’y parvient qu’à moitié : le film hésite parfois entre un collage d’images impressionniste et une narration plus classique, et cette hésitation nuit à la force dramatique de l’ensemble. Mais le nouveau venu qui incarne Oskar, Thomas Horn, est une révélation.

    Bel Ami

    Y a-t-il une vie après "Twilight" ? Le vampire préféré des jeunes filles, Robert Pattinson, change de genre et joue Georges Du Roy, le héros du roman de Guy de Maupassant. "Bel Ami", c’est un roman d’apprentissage, c’est la chronique d’un arrivisme : un jeune homme pauvre s’impose dans la haute société parisienne par ses talents de séducteur.

    C’est un grand metteur en scène de théâtre, Declan Donnellan, qui signe cette adaptation élégante de ce classique, avec une excellente distribution : Uma Thurman, Kristin Scott-Thomas, Christina Ricci… Et Pattinson parvient à ne pas se faire écraser par ses partenaires féminines et incarne un "Bel Ami" assez convaincant. Y a-t-il une vie après "Twilight" ? Oui !

    La mer à boire

    Georges Pierret (Daniel Auteuil) construit des yachts depuis des années. Patron honnête, il est fier de sa PME et de la qualité de ses produits. Mais la crise est là, les commandes se raréfient, et Georges va être obligé de changer ses méthodes de travail artisanales en externalisant une partie de sa production. En clair, il va devoir fermer un atelier et licencier une partie de son personnel. Du jour au lendemain, ce patron respecté par ses employés va devenir la cible de toute une frange des travailleurs…

    Le réalisateur Jacques Maillot a voulu, dans "La mer à boire", dessiner une fresque sur la crise économique et tracer le portrait d’un homme qui perd pied, mélanger le drame social et la chronique intimiste. Mais il n’a pas la maestria d’un Ken Loach pour mener de front sa double ambition, et plus son film avance, plus il s’égare dans des épisodes hors sujet – une inutile histoire d’amour de son personnage en mission commerciale en Russie – qui déforcent son histoire. On ressort frustré de "La mer à boire" ; on aurait aimé qu’un "script doctor" s’en empare pour resserrer les fils du récit. Dommage. 

    Hugues Dayez   

    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Vidéo précédente

    La mer à boire Bande Annonce

    La mer à boire Bande Annonce du film avec Daniel Auteuil. Georges, un patron de chantier naval, est lâché par sa banque. Il se voit contraint de congédier une partie de son personnel qui se met aussitôt en grève et occupe l'usine... + d'infos ici : http://cinema.jeuxactu.com/film-la-mer-a-boire-1-43630.htm La mer à boire Bande Annonce du film de Jacques Maillot avec Daniel Auteuil, Maud Wyler, Alain Beigel, Yann Trégouët, Olivier Perrier... Au cinéma le 22 février 2012.
    Vidéo suivante
    • Cliquez pour visionner

      La mer à boire Bande Annonce

      La mer à boire Bande Annonce du film avec Daniel Auteuil. Georges, un patron de chantier naval, est lâché par sa banque. Il se voit contraint de congédier une partie de son personnel qui se met aussitôt en grève et occupe l'usine... + d'infos ici : http://cinema.jeuxactu.com/film-la-mer-a-boire-1-43630.htm La mer à boire Bande Annonce du film de Jacques Maillot avec Daniel Auteuil, Maud Wyler, Alain Beigel, Yann Trégouët, Olivier Perrier... Au cinéma le 22 février 2012.

    • Cliquez pour visionner

      Les infidèles - Bande-annonce

  • Hugues Dayez
    • Hugues Dayez

      Hugues Dayez

Les suggestions du jour

  • La charte du Hamas : entre manifeste politique et brûlot religieux

    28 juillet 2014, 17:15

    Antisémite, raciste ? Ou bien texte à portée purement historique à remettre dans un contexte d'époque ? La charte fondatrice du mouvement palestinien Hamas, qui "tient" la bande de Gaza, est en tout cas souvent brandie par les uns et les autres à...

  • Virus Ebola: le point sur l'épidémie et les mesures à prendre

    28 juillet 2014, 11:54

    Face à la propagation de l'épidémie de fièvre Ebola, le Liberia a décidé ce lundi de fermer ses frontières, "à l'exception des principaux points d'entrée". Il faut dire que sept des quinze provinces du pays sont actuellement touchées par le virus....

  • Un virus présent dans les intestins pour lutter contre le diabète?

    28 juillet 2014, 15:17

    Un virus a été découvert totalement par hasard aux États-Unis. Plus de la moitié de la population dans le monde en serait porteur. Mieux connaître ce virus permettrait de développer de nouveaux traitements contre le diabète ou l’obésité.

L'actualité en images

Gaza : bilan des dégâts

lundi 28 juillet 2014

Anarchie en Libye

lundi 28 juillet 2014

Le téléphone au volant

lundi 28 juillet 2014

Le JT rappé au Sénégal

lundi 28 juillet 2014

Cyclisme : watts et coureurs

lundi 28 juillet 2014

Le téléphone au volant

lundi 28 juillet 2014

Anarchie en Libye

lundi 28 juillet 2014

Toutes les vidéos de l'info