Aller directement au contenu principal

Les bibliothèques ont-elle encore un avenir à l'ère numérique ?

CHRONIQUES | Mis à jour le mardi 29 janvier 2013 à 9h07

  • Le passage au numérique n’en finit pas de modifier nos habitudes vis-à-vis des produits culturels.

    Avec le déclin du CD, les services de prêts musicaux ont des difficultés à se renouveler. Vous avez sûrement connu les Discobus de la Médiathèque. Ils ont sillonné nos villes et villages pendant des décennies. Grâce à eux, des générations de passionnés et de curieux ont découvert des musiques et des artistes qu’ils ont appris à connaître et à aimer. Aujourd’hui, la fréquentation est en chute libre. Bientôt le Discobus ne sera plus qu’un souvenir. YouTube, iTunes, Spotify ou Deezer ont pris sa place.

    La prochaine étape, c’est le livre. Les bibliothèques sont-elles aussi menacées ?

    Premier constat : actuellement, le livre imprimé n’est pas près de disparaître. Mais la tendance est là : les supports numériques, liseuses ou tablettes ont de plus en plus de succès. L’offre d’ouvrages à télécharger ne cesse d’augmenter et le public adopte petit à petit de nouveaux comportements. D’où la question : quel sera l’impact sur les structures existantes ?

    Le Pew Research Center qui scrute les usages d’internet aux Etats-Unis vient de publier une étude intitulée : les bibliothèques à l’ère digitale. Elle contient quelques chiffres intéressants. Ces 12 derniers mois, 53% des Américains de 16 ans et plus se sont rendus dans une bibliothèque, 25% pour cents ont consulté le site internet d’un service de prêt de livres, et 13% l’ont fait à partir d’un téléphone ou d’une tablette.

    Ça veut dire qu’il y a une complémentarité entre l’imprimé et internet

    Le public n’est pas sectaire, il ne voit pas de contradiction entre le numérique et le papier. Quand on interroge les gens, ils disent à 80% qu’ils souhaitent le maintien des bibliothèques pour le prêt de livres. La même proportion apprécie les conseils donnés par les bibliothécaires. Et 77% considèrent que la mise à la disposition d’ordinateurs connectés à internet est un service que ces institutions doivent fournir.

    Parmi les suggestions pour l’avenir qui sont approuvées par un nombre plus limité mais substantiel quand même, on trouve par exemple la possibilité de demander des conseils à des bibliothécaires via le web, la mise à la disposition d’informations plus complètes sur les ouvrages sur des applications pour mobile et même un système de GPS pour localiser l’endroit où se trouvent les ouvrages à l’intérieur de ces institutions !

    En fait, le public réagit de façon très pragmatique.

    Exactement. Sans négliger des aspects plus conviviaux. D’après l’enquête, une des raisons principales qui justifie la fréquentation des bibliothèques, c’est le plaisir d’y emmener ses enfants ou petits-enfants.

    Et comme d’habitude, le lien vers l’étude complète se trouve sur notre site.

    @AlainGerlache #médiaTIC

    Voir

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Alain Gerlache
    Image précédente

    Alain Gerlache

    RTBF
    Image suivante
    • Alain Gerlache

      Alain Gerlache

    • illustration

      illustration

Les suggestions du jour

  • Un assureur offre une dashcam pour les véhicules de ses clients

    23 octobre 2014, 15:42

    La dashcam est un appareil miniature que l’on embarque dans son véhicule pour filmer les moindres mouvements des autres. Certains y voient un nouveau gadget mais d’autres trouvent cet outil bien utile en cas d'accident. Elles sont de plus en plus...

  • Suisse: des dosettes de crème à l'effigie de Mussolini et d'Hitler

    22 octobre 2014, 17:50

    Des restaurants en Suisse alémanique ont servi depuis le début de la semaine des cafés avec des dosettes de crème à l'effigie de Mussolini et d'Hitler, a révélé mercredi le journal 20 Minutes.

  • Le secteur culturel dénonce des coupes drastiques dans son budget

    23 octobre 2014, 09:14

    Après les chemins de fer, la police ou la défense, c'est à présent les mondes de la culture et de la recherche qui découvrent à quel régime ils seront soumis. Les deux secteurs sont eux aussi touchés par des mesures d'économie. Le gouvernement Michel...

L'actualité en images

Toutes les vidéos de l'info