Aller directement au contenu principal

Des sourires !!!!

CHRONIQUES | vendredi 14 septembre 2012 à 11h19

  • Depuis quelques jours, nous sommes entourés de sourires, en effet, les sourires de papier, les affiches électorales qui au hasard des rues, cherchent à capter nos regards.

    Ils sont là sur des murs, des voitures, des fenêtres ou des vitrines, de plus en plus recherchées, les vitrines semble-t-il, sans oublier naturellement les panneaux électoraux ad hoc, bien connus, puisqu'on les retrouve dès lors que s'annonce une consultation citoyenne. Et c'est bien le cas, n'est-ce pas, dans un mois d'ici, nous irons aux urnes et forcés de dire qu'à en croire tous ces sourires, le désir d'obtenir nos suffrages le 14 octobre prochain, procure une joie profonde à tous les candidats.

     

    Tous en effet nous offrent en guise d'introduction sans doute, cette mimique heureuse même si parfois cela sent un peu l'effort. En tout cas, la gamme est complète, qui va de l'irrésistible sourire plein de dents aux lèvres malgré tout, un peu pincées qui ne laissent qu'à leurs commissures relevées, le soin d'indiquer tout le plaisir qu'on a d'être là. Donc tout un peuple souriant, un fouillis de visages, les uns familiers et connus parfois bien au-delà de leur Commune, ceux par exemple des Ministres candidats ou alors ceux qui le sont moins mais qui tous ont en commun de résumer leur message précisément par leur visage, leur seul visage.

     

    La bonne mine vaut semble-t-il bien tous les discours pour résumer qui on est et ce qu'on désire faire de la représentation qu'on brigue. Mon portrait est ma promesse, il m'engage tel que vous me voyez. Ainsi avec la couleur traditionnelle et le numéro de la liste, il n'y a pour ainsi dire rien d'autre que lui sur l'affiche, si ce n'est parfois un slogan ou un bout de phrase plutôt vague, qui du coup, semble un peu incongrue au milieu de tant de sobriété partagée. Nulle allusion de toute manière aux déjections canines, aux trottoirs défoncés, aux papiers sales déshonorant tel ou tel coin de l'espace public, bref, à toutes ces préoccupations quotidiennes qu'expriment par exemple les citoyens visiteurs du Votomaton de la RTBF.

     

    Alors finalement tout cela pose tout de même une question essentielle : de quoi en l'espèce, le sourire, ce sourire aussi large, aussi mesuré, de quoi est-il le garant ? Certes, il peut dire merveilleusement la bienveillance, l'intelligence, l'empathie, mais est-il pour autant le signe inévitable de l'aptitude à la meilleure gouvernance possible ? Ne pourrait-il pas être au contraire, celui d'un optimisme par trop béat éventuellement incapable de dominer la réalité aux innombrables et terrifiants pépins.

     

    Et pourquoi pas, après tout, ne pas afficher sa volonté et son sens des responsabilités de manière plutôt sévère, l'air grave ne traduirait-il pas mieux la situation d'aujourd'hui et la conscience qu'on en a ? Vase question, allez. Un mot encore pour chercher les réponses et décider en bout de compte comment bien juger sur la mine sans risquer d'avoir à en faire la grimace.

     

    Pierre Delrock

     

    Voir
  • Pierre Delrock
    Image précédente

    Pierre Delrock

    RTBF
    Image suivante
    • Pierre Delrock

      Pierre Delrock

  • La chronique de Pierre Delrock 12/09/2012
    • La chronique de Pierre Delrock 12/09/2012

Les suggestions du jour

  • Trois avis d'économistes: l'avenir de l'Europe en noir ou en rose

    31 octobre 2014, 16:30

    Quels sont les principaux risques et les opportunités, pour l’Europe, de sortir de la crise? Nous avons demandé à trois spécialistes de l’économie et des finances de nous livrer à la fois leur scénario catastrophe et la perspective la plus...

  • Ce qui se passe au Burkina Faso est "un automne des pays africains"

    31 octobre 2014, 08:31

    L'Afrique est-elle en train de changer ? C'est en tout cas l'avis d'Oumou Zé, coordonnatrice de recherche et plaidoyer au CNCD. Invitée de L'acteur en Direct de Matin Première ce vendredi, elle affirme qu'il y a aujourd'hui "un ras-le-bol populaire des...

  • La lettre de la FGTB qui fâche les patrons wallons

    31 octobre 2014, 15:22

    "C’est une menace et cela ne va pas dans le bon sens pour une concertation sociale" affirme avec fermeté Jean-François Héris le patron des patrons wallons – "Absolument pas", rétorque Marc Goblet, secrétaire général de la FGTB, "la lettre dit que...

L'actualité en images

Toutes les vidéos de l'info