Aller directement au contenu principal

Une étude le confirme: rouler à vélo à contresens est moins dangereux

BELGIQUE | Mis à jour le jeudi 13 juin 2013 à 19h44

  • Le nombre d'accidents impliquant des cyclistes qui roulent à contresens dans une rue "à sens unique limité" (SUL) est inférieur au nombre d'accidents impliquant des cyclistes qui roulent dans le sens de la circulation automobile, ressort-il d'une étude de Bruxelles Mobilité et de l'IBSR, réalisée à la demande du secrétaire d'Etat bruxellois à la Mobilité, Bruno De Lille (Groen).

    Les résultats de cette étude ont été présentés jeudi à Vienne par le manager vélo de la Région bruxelloise lors du congrès biennal international Velo-city.

    "L'étude démontre clairement que la crainte initiale de compter plus d'accidents était injustifiée. Le sens unique limité ne contribue pas uniquement à la sécurité des cyclistes mais raccourcit également souvent considérablement le temps de parcours. Cela rend le vélo encore plus rapide et donc plus efficace", a commenté pour sa part Bruno De Lille.

    Selon cette étude, le nombre d'accidents de vélos impliquant un cycliste à contresens dans une rue à sens unique limité s'élève à 4,7% de tous les accidents de vélo alors que 25% des voiries sont à sens unique limité, soit environ 400 km.

    On dénombre même moins d'accidents de vélo dans une rue à sens unique limité empruntée à contresens que dans le sens de la circulation. La gravité des accidents était également moins importante lorsque le cycliste roulait dans le sens opposé de la circulation automobile.

    Velo-City est le plus grand congrès vélo dans le monde avec plus de 1200 participants. Il s'est déroulé pour la première fois en 1980 et fait la promotion du vélo comme mode de déplacement quotidien et récréatif.


    Belga

    Voir

    Derniers commentaires

    • de Nicolas Chambrier Cette étude ne confirme rien du tout tant qu'il s'agit d'un pourcentage global des accidents... On pourra conclure que c'est moins dangereux si, et seulement si, proportionnellement au nombre de vélos et de voitures passant dans ce type de configuration, on a effectivement moins d'accidents. Supposons qu'il y ait 10 fois moins de cyclistes roulant à contresens, et 5 fois moins d'accidents à contresens que le reste. On va en déduire que c'est plus sûr ? Avec la réflexion menée ici, oui. Alors qu'en réalité ce serait 2x plus dangereux. Tant qu'on n'a pas de données réelles de nombre d'usagers empruntant telle ou telle configuration, les pourcentages ne peuvent rien donner de concluant à mon avis.

      01-11-2013 08:48 | Répondre

    • de yvesluc Bonjour, Le simple bon sens fait penser que, quand automobiliste et cycliste roulent en sens inverse, les deux se voient et ont donc une plus forte probabilité de s'éviter que quand les deux roulent dans le même sens et que, donc, un seul voit l'autre. Mais, au delà, telle que présentée dans l'article, cette étude semble manquer de rigueur scientifique. Ce n'est pas la longueur des voies en contresens cyclable par rapport à la longueur globale du réseau qui peut permettre de dire si rouler en contresens est plus ou moins dangereux, c'est la fréquentation des cyclistes, en nombre de kilomètres parcourus, dans un cas et dans l'autre, qui peut permettre de tirer une conclusion valable. Cordialement,

      10-07-2013 10:21 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max
  • Une étude le confirme: rouler à contresens à vélo là où c'est autorisé est moins dangereux
    Image précédente

    Une étude le confirme: rouler à contresens à vélo là où c'est autorisé est moins dangereux

    JFH
    Image suivante
    • Une étude le confirme: rouler à contresens à vélo là où c'est autorisé est moins dangereux

      Une étude le confirme: rouler à contresens à vélo là où c'est autorisé est moins dangereux

    • de Nicolas Chambrier Cette étude ne confirme rien du tout tant qu'il s'agit d'un pourcentage global des accidents... On pourra conclure que c'est moins dangereux si, et seulement si, proportionnellement au nombre de vélos et de voitures passant dans ce type de configuration, on a effectivement moins d'accidents. Supposons qu'il y ait 10 fois moins de cyclistes roulant à contresens, et 5 fois moins d'accidents à contresens que le reste. On va en déduire que c'est plus sûr ? Avec la réflexion menée ici, oui. Alors qu'en réalité ce serait 2x plus dangereux. Tant qu'on n'a pas de données réelles de nombre d'usagers empruntant telle ou telle configuration, les pourcentages ne peuvent rien donner de concluant à mon avis.

      01-11-2013 08:48 | Répondre

    • de yvesluc Bonjour, Le simple bon sens fait penser que, quand automobiliste et cycliste roulent en sens inverse, les deux se voient et ont donc une plus forte probabilité de s'éviter que quand les deux roulent dans le même sens et que, donc, un seul voit l'autre. Mais, au delà, telle que présentée dans l'article, cette étude semble manquer de rigueur scientifique. Ce n'est pas la longueur des voies en contresens cyclable par rapport à la longueur globale du réseau qui peut permettre de dire si rouler en contresens est plus ou moins dangereux, c'est la fréquentation des cyclistes, en nombre de kilomètres parcourus, dans un cas et dans l'autre, qui peut permettre de tirer une conclusion valable. Cordialement,

      10-07-2013 10:21 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • Portraits de femmes qui luttent pour l'émancipation de l'Afrique

    28 novembre 2014, 12:46

    Dans le cadre du XVe Sommet de la Francophonie qui se déroulera à Dakar ces 29 et 30 novembre, les Radios francophones publiques (RFP) ont décidé de faire découvrir à leurs auditeurs une autre image de l'Afrique que celle habituellement véhiculée....

  • UE: la résolution du Parlement contre Google ne changera quasi rien

    27 novembre 2014, 14:18

    Le Parlement européen veut-il la peau de Google ? On pourrait le croire en lisant la résolution adoptée ce jeudi par une majorité de députés européens à Strasbourg. Si cette résolution ne cite pas nommément Google, tout le monde reconnaît le géant...

  • Modrikamen: "Le gouvernement Michel n'est pas allé assez loin"

    28 novembre 2014, 08:53

    Mischaël Modrikamen, président du PP, le Parti populaire, était ce vendredi l’invité de Matin Première. Pour lui, le gouvernement Michel-Jambon n’est pas allé assez loin dans les mesures prises.

L'actualité en images

Indochine sur Classic 21

vendredi 28 novembre 2014

Le chantier de Beez

vendredi 28 novembre 2014

Le Pape François en Turquie

vendredi 28 novembre 2014

Nouveaux corps découverts au Mexique

vendredi 28 novembre 2014

Affaire Boël

vendredi 28 novembre 2014

Sensibilisation au monde de la prison

vendredi 28 novembre 2014

JT 19h30

jeudi 27 novembre 2014

Sensibilisation au monde de la prison

vendredi 28 novembre 2014

Affaire Boël

vendredi 28 novembre 2014

Toutes les vidéos de l'info

En direct

Belgique

7 à la Une

Plus d'articles

Vu sur le web

Dernière Minute