Aller directement au contenu principal

Toutes les réactions à la 6ème réforme de l'Etat

BELGIQUE | Mis à jour le mardi 11 octobre 2011 à 15h20

  • Le formateur, Elio Di Rupo, a présenté très brièvement à la presse ce mardi la 6ème réforme de l'Etat. Un texte désormais consultable par tout un chacun. Voici les réactions.
    Du côté francophone

    A l'issue de cette conférence de presse, Joëlle Milquet (cdH) a parlé d'un "moment historique". Et si elle rappelle qu'il y a maintenant "d'autres échéances", elle estime que celle-ci était "la plus fondamentale car c'est l'avenir du pays qui était en jeu". 

    Laurette Onkelinx (PS) a, elle, d'abord remercié la population pour sa patience pour ensuite se féliciter, ainsi que les tous les négociateurs, d'avoir "réussi contre toute attente cette énorme réforme de l'Etat". "La Belgique ne sera plus la même demain", dit-elle, "les régions vont devoir en concertation avec la population proposer de nouvelles politiques pour un nouveau bien être". 

    De son côté, Charles Michel (MR) a affirmé que la présence de son parti à la table des négociations a permis de garantir les droits judiciaires des francophones, "dans les six communes et bien au-delà". 

    Quant à Jean-Michel Javaux (Ecolo), il a rappelé que les huit partis autour de la table ont pris leurs responsabilités et a félicité le courage de certains, ce qui a permis de résoudre le "problème BHV" qui durait depuis "plusieurs années". "Ici, il y a une génération politique qui a réussi à pouvoir le solutionner, c'est important". 

    "On paiera moins d'impôts en Flandre mais davantage en Wallonie et à Bruxelles", a réagit Olivier Maingain dans le JT de 13h de la RTBFA propos de Bruxelles, le président du FDF a fait un autre constat : "Bruxelles n'a pas été refinancée correctement".

    Du côté néerlandophone

    Pour Alexander De Croo (Open VLD), "ce qu'on a fait, c'est mettre fin à une longue période de querelles communautaires qui a eu des effets négatifs sur notre pays". Et d'ajouter : "On a montré aujourd'hui que des partis politiques du Nord et du Sud savent aborder et résoudre des problèmes très difficiles dans notre pays. Donc je pense que c'est un moment mémorable".

    Au CD&V, Wouter Beke pense que c'est un accord qu'il pourra "défendre en Flandre". 

    Wouter Van Besien (Groen!), pour sa part, parle d'"un bon accord" qu'il défendra même si les Verts flamands ne font pas partie du gouvernement. 

    Enfin, Caroline Gennez (sp.a) estime qu'avec cet accord, "on évolue vers une nouvelle Belgique, une union entre quatre Etats membres pour ainsi dire". Et d'ajouter : "Les régions seront les moteurs de notre économie et la sécurité sociale est renforcée au niveau fédérale". 

    C. Biourge

    Voir
    • de 1BDr Je lis dans "l'oeuf" que ce serait la fin du Fond de Participation et surtout de ses aides à l’entreprenariat. A l'heure du durcissement de la chasse aux chômeurs, que l'on "invite-motive-pousse" - (biffez les mentions inutiles.....) à entreprendre (...) et surtout à quitter l'assistanat volontaire ou forcer (là n'est pas la question), on fermerai la seul action valable de de nos politiques en matière de création d'entreprise, à à fortiori, à la réduction du nombre de chômeur dans notre pays. Expliquez-moi comment, avec une telle proposition, un chômeur pourrait encore envisager de ce lancer dans ce type d'aventure? L'électorat que forme les chômeurs reste une valeur sur pour les partis de gauche, à ce demander si l'on ne cultive pas à desseins ce type d'électorat.... lorsqu'on lit le contenu de cette réforme..... A méditer

      11-10-2011 22:14 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • « previous

    web_Les réactions néerlandophones

    next
    • web_Les réactions néerlandophones

    • web_Les réactions francophones

    • Cliquez pour visionner

      En direct de Woluwe-St-Lambert avec O. Maingain

  • Illustration
    « previous

    Illustration

    ERIC LALMAND - Belga
    next
    • Illustration

      Illustration

    • de 1BDr Je lis dans "l'oeuf" que ce serait la fin du Fond de Participation et surtout de ses aides à l’entreprenariat. A l'heure du durcissement de la chasse aux chômeurs, que l'on "invite-motive-pousse" - (biffez les mentions inutiles.....) à entreprendre (...) et surtout à quitter l'assistanat volontaire ou forcer (là n'est pas la question), on fermerai la seul action valable de de nos politiques en matière de création d'entreprise, à à fortiori, à la réduction du nombre de chômeur dans notre pays. Expliquez-moi comment, avec une telle proposition, un chômeur pourrait encore envisager de ce lancer dans ce type d'aventure? L'électorat que forme les chômeurs reste une valeur sur pour les partis de gauche, à ce demander si l'on ne cultive pas à desseins ce type d'électorat.... lorsqu'on lit le contenu de cette réforme..... A méditer

      11-10-2011 22:14 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

En direct

 

Belgique

Vu sur le web

La cueillette de la rédaction aux quatre coins de la Toile.

Plus d'articles

Dernière Minute