Station polaire Elisabeth: Zuhal Demir fait revenir Alain Hubert dans le jeu

Zuhal Demir  (N-VA): "Si on peut éviter les procédures en justice, c'est beaucoup mieux."
Zuhal Demir (N-VA): "Si on peut éviter les procédures en justice, c'est beaucoup mieux." - © NICOLAS MAETERLINCK - BELGA

Zuhal Demir, la récente secrétaire d'Etat à la politique scientifique a approuvé la désignation d'un nouveau conseil stratégique pour le secrétariat polaire. Et parmi les membres pour le secteur privé, figure désormais Alain Hubert, ennemi intime de Elke Sleurs qui vient de céder son secrétariat d’Etat à sa collègue. N-VA tout comme elle, Zuhal Demir y voit une solution pour sortir du bourbier judiciaire. Jusqu'ici le coût pour l'Etat belge des procédures judiciaires - dont une part toujours en cours - s'élève à 600 000 euros.

Sortir du bourbier judiciaire

Selon Zuhal Demir, il s’agit d’une étape importante "vers une solution pour ce dossier empêtré dans un bourbier judiciaire", fin de citation. Parmi les membres désignés figurent Lieven Tack, chef de cabinet de Zuhal Demir; Philippe Bodson le vice-président. Marc Saverys, Jacques Brassine de la Buissière, Marc Speeckaert, Piet Steel et Alain Hubert représenteront le secteur privé.

Eviter des astreintes de 5000 euros par jour

La secrétaire d'Etat qui a remplacé récemment Elke Sleurs en la matière - Elke Sleurs qui avait déclenché le bras de fer avec Alain Hubert et l'imbroglio judiciaire - devait répondre à une condamnation, début mars, de l'Etat belge par le tribunal de première instance de Bruxelles l'obligeant à nommer un nouveau conseil stratégique du secrétariat polaire, sous peine d'astreintes de 5000 euros par jour.

Zuhal Demir a déclaré avec humour "C'est sans doute mon passé d'avocate qui me pousse à cela, mais si on peut éviter les procédures en justice, c'est beaucoup mieux et je préfère essayer de les éviter"

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir