Fichier de clients SNCB volé: analyse des données

Xavier Damann, le fondateur du site web Storify, a publié une analyse des données du document de la SNCB
Xavier Damann, le fondateur du site web Storify, a publié une analyse des données du document de la SNCB - © AFP/ ODD ANDERSEN
Belga News

La fuite sur internet d'un fichier de la SNCB Europe contenant les données de plus d'1,4 million de clients vient de connaître un nouveau rebondissement avec la publication d'une analyse faisant ressortir les données linguistiques, l'appartenance à un parti politique ou encore la pyramide des âges des personnes de cette liste, peut-on lire samedi dans Le Soir.

Xavier Damann, le fondateur du site web Storify, a publié une analyse des données du document de la SNCB. Celle-ci démontre que le contenu du fichier est loin d'être anodin et pourrait être utilisé à des fins malveillantes telles que l'envoi de spam ou d'attaques informatiques personnalisées.

L'analyse dénombre des milliers d'adresses de membres du parlement européen ou de la Commission, ainsi que d'institutions internationales comme le département d'Etat américain et du personnel d'ambassade.

"Nous envisageons plusieurs options juridiques tant à l'intérieur de l'entreprise qu'à l'extérieur pour déterminer dans quelles conditions un tel fichier a pu circuler", a déclaré Nathalie Pierrard, une porte-parole de la SNCB.


Belga


Publicité