Aller directement au contenu principal

Sabam: les bibliothèques doivent payer des droits pour des lectures à haute voix

BELGIQUE | Mis à jour le mardi 13 mars 2012 à 19h17

  • La Sabam n'a pas perçu 250 euros de droits d'auteur pour une lecture publique organisée dans une bibliothèque de Dilbeek, a-t-elle tenu à préciser à la suite d'une information parue mardi matin dans le journal flamand De Morgen et qu'elle juge "erronée". "Il n'en est rien. Cette bibliothèque paie effectivement 239 euros par an à la Sabam mais dans le cadre de l'utilisation de musique dans ses locaux", souligne la société des droits d'auteur dans un communiqué.

    Le Morgen évoquait l'histoire d'Alexandra Vervaecke de la bibliothèque de Dilbeek. Cette bibliothèque qui organise des séances de lecture à haute voix depuis un an, a reçu un appel de la Sabam lui réclamant 250 euros.

    "Cette somme peut paraître peu mais pour une petite bibliothèque c'est beaucoup d'agent", explique An Valkenborgh de l'asbl Linc, qui organise des séances de lectures orales dans les bibliothèques.

    Mais pour la Sabam, c'est malentendu qui proviendrait du fait que, "suite à la programmation d'une lecture publique il y a environ deux semaines, un délégué de la Sabam a pris contact avec la responsable de cette bibliothèque du Brabant flamand en lui conseillant de s'informer préalablement sur la nature de l'oeuvre lue, protégée ou non", détaille-t-elle.

    La Sabam perçoit néanmoins bien des droits d'auteur pour des lectures publiques d'oeuvres littéraires mais à certaines conditions, signale la société : l'oeuvre doit être protégée (ne pas appartenir au domaine public) et doit avoir été écrite, traduite ou adaptée par un auteur qui a confié la gestion de ses droits à la Sabam.

    Si ces modalités avaient été remplies, la société aurait perçu, "conformément à sa mission", environ 15 euros de droits d'auteur auprès de l'organisateur de cette lecture publique.

     

    Belga
    Voir

    Derniers commentaires

    • de HORATIO 15 EUR ! Et combien l' "ayant droit" touchera-t-il de ce pactole ? Il est à peu près certain que la plus grande partie ira aux "frais de fonctionnement". Les auteurs de tous bords doivent être très heureux d'engraisser les fonctionnaires d'un organisme qui n'a d'autre raison d'être que de s'autojustifier. Pourquoi ne pas donner aux bibliothèque le statut de "club privé" ? Dès lors l'utilisation des livres, CD, DVD... serait considérée comme "privée" et sortirait des griffes de l'hydre sabamique.

      14-03-2012 11:54 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Sabam: les bibliothèques doivent payer des droits pour des lectures à haute voix
    Image précédente

    Sabam: les bibliothèques doivent payer des droits pour des lectures à haute voix

    CircaSassy flickr
    Image suivante
    • Sabam: les bibliothèques doivent payer des droits pour des lectures à haute voix

      Sabam: les bibliothèques doivent payer des droits pour des lectures à haute voix

    • de HORATIO 15 EUR ! Et combien l' "ayant droit" touchera-t-il de ce pactole ? Il est à peu près certain que la plus grande partie ira aux "frais de fonctionnement". Les auteurs de tous bords doivent être très heureux d'engraisser les fonctionnaires d'un organisme qui n'a d'autre raison d'être que de s'autojustifier. Pourquoi ne pas donner aux bibliothèque le statut de "club privé" ? Dès lors l'utilisation des livres, CD, DVD... serait considérée comme "privée" et sortirait des griffes de l'hydre sabamique.

      14-03-2012 11:54 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • Mille enfants sauvés par la Chaîne de l'Espoir

    16 décembre 2014, 13:44

    Depuis sa création en 1997, la Chaîne de l'Espoir-Belgique a sauvé mille enfants. Ces enfants sont atteints pour la plupart de maladies cardiaques, neurologiques et orthopédiques. Huit cents ont été soignés dans leur pays lors de missions d'équipes...

  • Fonds d'investissement, Ukraine, TTIP: les décisions du sommet européen

    19 décembre 2014, 03:43

    C’est une petite révolution dans le monde des sommets européens, la réunion des 28 a été raccourcie, elle s’est terminée jeudi soir alors qu’elle devait durer jusqu’à ce vendredi midi. C’était une volonté du nouveau président du conseil...

  • TTIP et austérité: des centaines de manifestants à Bruxelles

    19 décembre 2014, 06:37

    Des dizaines de tracteurs et des centaines voire des milliers de manifestants ont encerclé symboliquement le Conseil européen ce matin. Une action, emmenée par l'alliance D19-20, pour dénoncer l'austérité en Europe mais aussi le Traité transatlantique...

L'actualité en images

Victoire Kurde sur l'E.I en Irak

vendredi 19 décembre 2014

Tensions CD&V-NVA

vendredi 19 décembre 2014

Sommet européen : résultats

vendredi 19 décembre 2014

Procès Jarfi

vendredi 19 décembre 2014

Redémarrage de la centrale DOEL 4

vendredi 19 décembre 2014

La Corée du Nord accusée de piratage

vendredi 19 décembre 2014

La chaîne de l'espoir

vendredi 19 décembre 2014

Les Ambassades belges fermées

vendredi 19 décembre 2014

Manuscrits maliens

vendredi 19 décembre 2014

Les stations de ski sans neige

vendredi 19 décembre 2014

Valse à la Grand Place de Bruxelles

vendredi 19 décembre 2014

Nouveau drame en Australie

vendredi 19 décembre 2014

Tensions CD&V-NVA

vendredi 19 décembre 2014

Toutes les vidéos de l'info

En direct

Belgique

7 à la Une

Plus d'articles

Vu sur le web

Dernière Minute