Aller directement au contenu principal

Rudy Demotte: "Les 'y a qu'à' et les 'y a qu'à pas', on en a soupé!"

BELGIQUE | Mis à jour le vendredi 23 novembre 2012 à 9h01

  • Le Ministre-Président wallon, Rudy Demotte était l’invité de Matin Première ce vendredi. Il estime que les critiques issues du pilier socialiste dont lui et son gouvernement ont été la cible sont "tout à fait inconvenues" et "un peu faciles". Visiblement remonté, il a souligné que la Wallonie a pourtant mieux résisté que d’autres à la crise économique.

    Le week-end dernier, Rudy Demotte et son gouvernement étaient sévèrement critiqués par le patron de la FGTB wallone, Thierry Bodson. Ce dernier estimait que cet exécutif n’avait "aucune perspective". Le ministre fédéral Paul Magnette avait, lui, déclaré "partager le constat de Thierry Bodson" en ce qui concernait l’urgence de mettre des mesures fortes en place pour l’économie wallonne.

    Rudy Demotte a pris acte de ce tir de barrage "contre moi et le gouvernement wallon, en ce compris ceux qui ont des décisions économiques à prendre dans des périodes de crise". Il a qualifié ces critiques issues du monde socialiste de "tout à fait inconvenues et un peu faciles".

    Surtout, il a renvoyé la balle dans le camp fédéral en rappelant : "Pour les attributions de compétences, nous sommes tributaires du fédéral". "Si on me dit maintenant que la Wallonie et le gouvernement wallon décident seuls, ce sera beaucoup plus simple", a-t-il lancé.

    "Sur le plan économique, il ne faut pas tirer sur son propre camp", a déclaré le Tournaisien. "En Flandre et à l’étranger, on reconnaît que la Wallonie a mieux résisté que d’autres. Il reste de gros problèmes mais on a mieux résisté", a-t-il martelé. "Alors les ‘y a qu’à’ et ‘y a qu’à pas’, on en a soupé !", a déclaré un Rudy Demotte visiblement irrité.

    Communauté ou Région? "J'ai dit à plusieurs reprises que j'étais pour un modèle birégional"

    Il a également été reproché au chef du gouvernement wallon de ne pas se positionner clairement en faveur d'un modèle régional ou communautaire au niveau institutionnel.

    "Il n'y a pire sourds que ceux qui ne veulent entendre", ironise l'invité de Bertrand Henne à ce sujet. "J'ai dit à plusieurs reprises que j'étais partisan d'un modèle birégional Bruxelles-Wallonie. On n'a jamais été aussi clair", affirme-t-il avec appoint.

    Le décret DAR annulé par la Justice: "Inquiétant"

    Ce jeudi, la Cour constitutionnelle a invalidé le Décret d'Autorisations Régionales (DAR). Ce décret permet au Parlement wallon de ratifier une série de permis de grands projets d'infrastructure jugés d'intérêt général.

    Le ministre wallon André Antoine, "père" du décret, a parlé d'un "jour noir pour la Wallonie". Sans minimiser, Rudy Demotte relativise en précisant qu'il y a "des choses beaucoup plus graves dans la vie", pointant notamment les nombreuses pertes d'emplois récemment actées au sein de l'industrie belge. Toutefois, il concède qu'il y a dans les conséquences de cette décision "quelque chose d'inquiétant".

    "Il faudra mettre en place quelque chose qui permette d'avancer dans la même direction" que le décret invalidé, autrement se doter d'un arsenal législatif qui puisse "faciliter les procédures" pour les projets infrastructurels.

    Il reste cependant confiant en ce qui concerne les permis déjà attribués dans le cadre de ce décret. "La Cour est claire: il y a un certain nombre de permis sur lesquels on ne reviendra pas", rassure-t-il.

    Pour rappel, les ratifications de permis comme le permis d'environnement de l'aéroport de Liège Airport ou le permis d'urbanisme pour l'allongement de la piste de l'aéroport liégeois, sont annulés par la décision de la Cour. 

    Ce qui ne veut pas dire que lesdits permis ne soient plus effectifs. Par contre, ils ne bénéficient plus de statut particulier et reviennent dans le circuit traditionnel du contentieux administratif. Ils pourront donc être contestés devant le Conseil d'État, comme tout autre permis.

    Julien Vlassenbroek

    Voir

    Derniers commentaires

    • de eric_baudaux Les technocrates doivent, depuis environ une à deux décennies, aisément réaliser qu'ils sont une caste devenue obsolète et contre-productive pour la collectivité. Y a qu'à se rendre à l'évidence: l'intérêt de la collectivité ne fait pas partie de leurs préoccupations! Nous sommes au vingt et unième siècle. Le siècle qui verra les irresponsables politiques faire place à 7 milliards de responsables civiques. La démocratie! Celle qui aura tôt fait de mettre au tapis des frontières devenues futiles, pour des citoyens représentés politiquement aux seuls niveaux locaux ; avec des institutions - régionales – fédérales – internationales qui interrogent ces seuls élus, pour prendre les décisions dont elles assument les compétences, assistées par des fonctionnaires qui n'y font pas carrière.

      24-11-2012 23:59 | Répondre

    • de chris C'est bien beau d'accuser "les y'a qu'a" mais comment faire confiance à une telle politique. Le seul coté social du gouvernement c'est la pratique du terrorisme social. Quand c'est la crise, pour que les multinationales puissent continuer se faire péter de fric sans payer d’impôts et les banques faire mumuse avec des milliards, le gouvernement gèle les salaires et grappille du fric chez les pauvres (diminution du chomage, taxe alcool, tabac) ... et lèche le derrière de ceux qui on du l'argent. Quand on voit la nature de la crise d'un coté et les solution qu'on veut y apporter de l'autre, c'est comme si on était à 300km/h 10m devant un mur et au lieu d'essayer de quand même négocier le virage on continue à accélérer. Une seule chose est certaine, ça va méchamment péter dans les années à venir

      24-11-2012 18:53 | Répondre

    • de Bielande Philippe Et si on essayait les "Yfaucon" ou alors les "Yzonqua", c'est plus difficile parce qu'il faut donner des consignes claires Philippe

      23-11-2012 18:58 | Répondre

    • de liliane Caliméro n'en aurait pas dit autant !!!!! Nous, on en en a soupé aussi et marre des "il faut"," il faudrait" etc... et des "élus" (????) du peuple qui se croient au-dessus de tout. En 14-18, certains chefs sont morts face à l'ennemi mais avec une balle dans le dos parce qu'ils considéraient leurs soldats comme des abrutis, de la chair à canon. Maintenant que les élections sont passées....vous faites de même et vous crachez dans la soupe de ceux qui ont vôtés pour vous et votre parti !!!!! J'espère que ceux-ci s'en souviendront en 2014.

      23-11-2012 17:53 | Répondre

    • de Pegase Trop facile mr Demotte, c'est vous qui avez dit dernièrement qu'il y avait du travail pour tout le monde.... argument de socialiste !!!! N'oubliez pas que des gens ont voté pour vous, alors c'est facile de critiquer vos électeurs tout en étant au sommet ! Mais oui, il n'y a pire sourd que celui qui ne veut point entendre !

      23-11-2012 13:51 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max
  • Rudy Demotte: "Les 'y a qu'à' et les 'y a qu'à pas', on en a soupé!"
    Image précédente

    Rudy Demotte: "Les 'y a qu'à' et les 'y a qu'à pas', on en a soupé!"

    RTBF
    Image suivante
    • Rudy Demotte: "Les 'y a qu'à' et les 'y a qu'à pas', on en a soupé!"

      Rudy Demotte: "Les 'y a qu'à' et les 'y a qu'à pas', on en a soupé!"

    • Rudy Demotte: "Les 'y a qu'à' et les 'y a qu'à pas', on en a soupé!"

      Rudy Demotte: "Les 'y a qu'à' et les 'y a qu'à pas', on en a soupé!"

    • de eric_baudaux Les technocrates doivent, depuis environ une à deux décennies, aisément réaliser qu'ils sont une caste devenue obsolète et contre-productive pour la collectivité. Y a qu'à se rendre à l'évidence: l'intérêt de la collectivité ne fait pas partie de leurs préoccupations! Nous sommes au vingt et unième siècle. Le siècle qui verra les irresponsables politiques faire place à 7 milliards de responsables civiques. La démocratie! Celle qui aura tôt fait de mettre au tapis des frontières devenues futiles, pour des citoyens représentés politiquement aux seuls niveaux locaux ; avec des institutions - régionales – fédérales – internationales qui interrogent ces seuls élus, pour prendre les décisions dont elles assument les compétences, assistées par des fonctionnaires qui n'y font pas carrière.

      24-11-2012 23:59 | Répondre

    • de chris C'est bien beau d'accuser "les y'a qu'a" mais comment faire confiance à une telle politique. Le seul coté social du gouvernement c'est la pratique du terrorisme social. Quand c'est la crise, pour que les multinationales puissent continuer se faire péter de fric sans payer d’impôts et les banques faire mumuse avec des milliards, le gouvernement gèle les salaires et grappille du fric chez les pauvres (diminution du chomage, taxe alcool, tabac) ... et lèche le derrière de ceux qui on du l'argent. Quand on voit la nature de la crise d'un coté et les solution qu'on veut y apporter de l'autre, c'est comme si on était à 300km/h 10m devant un mur et au lieu d'essayer de quand même négocier le virage on continue à accélérer. Une seule chose est certaine, ça va méchamment péter dans les années à venir

      24-11-2012 18:53 | Répondre

    • de Bielande Philippe Et si on essayait les "Yfaucon" ou alors les "Yzonqua", c'est plus difficile parce qu'il faut donner des consignes claires Philippe

      23-11-2012 18:58 | Répondre

    • de liliane Caliméro n'en aurait pas dit autant !!!!! Nous, on en en a soupé aussi et marre des "il faut"," il faudrait" etc... et des "élus" (????) du peuple qui se croient au-dessus de tout. En 14-18, certains chefs sont morts face à l'ennemi mais avec une balle dans le dos parce qu'ils considéraient leurs soldats comme des abrutis, de la chair à canon. Maintenant que les élections sont passées....vous faites de même et vous crachez dans la soupe de ceux qui ont vôtés pour vous et votre parti !!!!! J'espère que ceux-ci s'en souviendront en 2014.

      23-11-2012 17:53 | Répondre

    • de Pegase Trop facile mr Demotte, c'est vous qui avez dit dernièrement qu'il y avait du travail pour tout le monde.... argument de socialiste !!!! N'oubliez pas que des gens ont voté pour vous, alors c'est facile de critiquer vos électeurs tout en étant au sommet ! Mais oui, il n'y a pire sourd que celui qui ne veut point entendre !

      23-11-2012 13:51 | Répondre

    • de Isabelle Marchal Ça tombe bien : nous on en a soupé du "Sans nous, ce serait pire" et "Comparé aux autres, on ne s'en sort pas si mal"... Comparé à qui ? Aux Grecs ? Aux Chinois ? Des propositions alternatives existent, pour un modèle de société plus équitable, mais l'aveuglement à tous les niveaux de pouvoirs et l'obsession à se comporter en valets de la finance, du moment qu'on ait son (ses) mandat(s) à la clé prévaut encore et toujours ! Le temps de l'auto-satisfaction et du mépris de la parole citoyenne a vécu, Monsieur Demotte : les gens commencent à se réveiller. Quand on prétend défendre le peuple, il faut éviter de reproduire exactement les mêmes excès que vos (prétendus) adversaires, le clientélisme en plus. C'est une révolte ? Non, Messires... Une Révolution ! On n'y est pas encore tout à fait, mais on y arrive gentiment, et vous l'aurez bien cherchée !

      23-11-2012 13:18 | Répondre

    • de mousso Bravo! clair, concis, bien dit! ;-D

      23-11-2012 16:54 | Répondre

    • de acadelin Les mauvais commentaires ne viennent pas que du parti socialiste, mais bien de tout le monde. De plus Môosieur Demotte n'est pas TOURNAISIEN , mais "parachuté".

      23-11-2012 12:38 | Répondre

    • de Pascaline Le jour ou tout le monde descendra dans les rues pour les virer,le Demotte dira à ses confrères "Y a qu'à fuir",j'en suis sûr !

      23-11-2012 12:04 | Répondre

    • de Sinndho La vérité selon M. Demotte (et quelques autres) : "J'ai raison et tous les autres (Cour constitutionnelle, gouvernement fédéral, organisations syndicales...) ont tort, mais on m'en veut et on me persécute".

      23-11-2012 11:27 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • Moyen-Orient: les Kurdes, la plus grande Nation sans Etat du monde

    20 août 2014, 16:03

    L’attaque des jihadistes de l’Etat islamique en Syrie et surtout en Irak a remis sur le devant de la scène les Kurdes du Moyen-Orient. Qui sont-ils ? Existe-t-il un Kurdistan ?

  • Amazon lance le "Spotify" du livre électronique

    20 août 2014, 15:51

    Le distributeur mondial vient de lancer le Kindle Unlimited, sorte d’abonnement mensuel, permettant de lire un catalogue pratiquement illimité de titres pour 10 dollars par mois. Ce procédé, présenté comme le "Spotify du livre" est pour l’instant...

  • Sur les traces de l'Etat islamique en Irak et en Syrie (carte interactive)

    20 août 2014, 13:20

    Des combattants brandissant des AK-47 vers le ciel ou agitant leur drapeau noir, des corps sans vie allongés les uns à côté des autres après des exécutions massives, parfois décapités... Les images montrant les jihadistes de l'Etat islamique ou leurs...

L'actualité en images

Toutes les vidéos de l'info

Vu sur le web

Dernière Minute