Aller directement au contenu principal

Richard Miller veut garantir la neutralité confessionnelle de l'Etat

BELGIQUE | Mis à jour le dimanche 11 novembre 2012 à 14h15

  • Quelques jours après la proposition d'Olivier Maingain sur la laïcité de l'Etat, le sénateur Richard Miller déposera cette semaine une proposition inscrivant la neutralité confessionnelle de l'Etat dans la Constitution. Il veut ainsi garantir clairement la séparation des Eglises et de l'Etat et la prévalence de l'Etat de droit sur toute norme confessionnelle.

    Cette semaine déjà, le président du FDF, Olivier Maingain, avait annoncé qu'il introduirait au parlement une proposition de modification constitutionnelle affirmant la laïcité de l'Etat. Son initiative fait suite à l'élection à Bruxelles de deux conseillers communaux de la liste "Islam" qui revendique l'application de la loi islamique en Belgique ainsi qu'aux événements récents qui ont entouré le groupuscule Sharia4Belgium.

    Empêcher les courants extrémistes de détruire l'Etat

    Le sénateur MR réjoint l'idée de Olivier Maingain. "Les objectifs sont clairs: il faut trouver un moyen d'empêcher certains courants -qualifiés par les musulmans eux-mêmes d'extrémistes- d'utiliser les élections pour détruire l'Etat de droit", a-t-il expliqué. Richard Miller tique toutefois sur le mot "laïcité" qui, dans le cadre institutionnel belge, peut prêter à confusion puisqu'il vise l'un des huit courants philosophiques reconnus. "L'Etat doit se comporter de la même façon devant tous les courants reconnus. Le terme 'laïcité' est trop ambigu. C'est comme si, tout à coup, l'Etat approuvait un courant idéologique et donnait l'impression que les autres ne sont pas constitutionnels", a-t-il souligné. Le sénateur libéral préfère l'idée d'impartialité à celle de neutralité. "La neutralité de l'Etat, c'est un beau concept mais il sous entend que l'Etat ne fait rien et reste au balcon. Or, dans le système belge, l'Etat intervient: il finance des cours de religion ou de morale, des bâtiments, etc."

    Un débat sur le risque des partis islamistes

    Une modification de la Constitution ne sera cependant pas suffisante, a averti M. Miller. Il déposera aussi une proposition de résolution demandant l'organisation d'un deuxième débat consacré à la façon de se prémunir pratiquement contre le risque électoral de partis comme Islam.


    Belga

    Voir

    Derniers commentaires

    • de sos democratie Pourquoi ne pas proposer la laïcité au niveau de l'U.E. ? DEFRERE J. SOS DEMOCRATIE

      13-11-2012 11:03 | Répondre

    • de Spartacus Tous ce bruit pour un parti qui n'a aucune assise électorale et qui ne percera jamais aux élections régionales et encore moins aux élections fédérales. Alors que les cryptofascistes avancent en rangs serrés au vu et au su de tous, il suffit de voir Anvers pour s'en rendre compte. Mais au fond le parti "Islam" sert d'idiot utile pour stigmatiser les Musulmans en donnant l'air de pas y toucher, c'est bien commode pour faire diversion et éloigner les gens des vrais problèmes AIDES SOCIALES AUX ENTREPRISES, PRIVATISATION RAMPANTE DES SERVICES PUBLIQUES qui se vend plus facilement puisqu'il faut assainir les finances publiques. Je regrette que la RTBF se rabaisse à relayer des infos aussi peu pertinentes.

      12-11-2012 16:32 | Répondre

    • de patounet Enfin quelqu'un qui se décide et qui suit l'idée de Mr Maingain, ENFIN ON VA VOIR LA SUITE !!!! Il faut absolument que cela bouge, et que l'on interdise ce parti islam à tout prix... Depuis le temp que l'on aurait du réagir mais cela reste à voir !!

      12-11-2012 14:57 | Répondre

    • de erv @Patounet : ne vous faites pas d'illusion : la gauche va tout faire pour que cela n'aboutisse pas.

      12-11-2012 16:36 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

    Faire un commentaire

    • Merci de respecter la charte des commentaires,
      sans quoi, nous nous réservons le droit de supprimer votre réaction.
    • Les commentaires sont fermés après quatre jours.
  • Richard Miller propose d'inscrire l'impartialité confessionnelle de l'Etat dans notre loi fondamentale
    Image précédente

    Richard Miller propose d'inscrire l'impartialité confessionnelle de l'Etat dans notre loi fondamentale

    Belga
    Image suivante
    • Richard Miller propose d'inscrire l'impartialité confessionnelle de l'Etat dans notre loi fondamentale

      Richard Miller propose d'inscrire l'impartialité confessionnelle de l'Etat dans notre loi fondamentale

    • de sos democratie Pourquoi ne pas proposer la laïcité au niveau de l'U.E. ? DEFRERE J. SOS DEMOCRATIE

      13-11-2012 11:03 | Répondre

    • de Spartacus Tous ce bruit pour un parti qui n'a aucune assise électorale et qui ne percera jamais aux élections régionales et encore moins aux élections fédérales. Alors que les cryptofascistes avancent en rangs serrés au vu et au su de tous, il suffit de voir Anvers pour s'en rendre compte. Mais au fond le parti "Islam" sert d'idiot utile pour stigmatiser les Musulmans en donnant l'air de pas y toucher, c'est bien commode pour faire diversion et éloigner les gens des vrais problèmes AIDES SOCIALES AUX ENTREPRISES, PRIVATISATION RAMPANTE DES SERVICES PUBLIQUES qui se vend plus facilement puisqu'il faut assainir les finances publiques. Je regrette que la RTBF se rabaisse à relayer des infos aussi peu pertinentes.

      12-11-2012 16:32 | Répondre

    • de patounet Enfin quelqu'un qui se décide et qui suit l'idée de Mr Maingain, ENFIN ON VA VOIR LA SUITE !!!! Il faut absolument que cela bouge, et que l'on interdise ce parti islam à tout prix... Depuis le temp que l'on aurait du réagir mais cela reste à voir !!

      12-11-2012 14:57 | Répondre

    • de erv @Patounet : ne vous faites pas d'illusion : la gauche va tout faire pour que cela n'aboutisse pas.

      12-11-2012 16:36 | Répondre

    Signaler un abus

    Une erreur a eu lieu, veuillez essayer plus tard. Merci, votre remarque sera prise en compte dans les plus bref délais.
    1000 caractères max

Les suggestions du jour

  • Trois avis d'économistes: l'avenir de l'Europe en noir ou en rose

    31 octobre 2014, 16:30

    Quels sont les principaux risques et les opportunités, pour l’Europe, de sortir de la crise? Nous avons demandé à trois spécialistes de l’économie et des finances de nous livrer à la fois leur scénario catastrophe et la perspective la plus...

  • Ce qui se passe au Burkina Faso est "un automne des pays africains"

    31 octobre 2014, 08:31

    L'Afrique est-elle en train de changer ? C'est en tout cas l'avis d'Oumou Zé, coordonnatrice de recherche et plaidoyer au CNCD. Invitée de L'acteur en Direct de Matin Première ce vendredi, elle affirme qu'il y a aujourd'hui "un ras-le-bol populaire des...

  • La lettre de la FGTB qui fâche les patrons wallons

    31 octobre 2014, 15:22

    "C’est une menace et cela ne va pas dans le bon sens pour une concertation sociale" affirme avec fermeté Jean-François Héris le patron des patrons wallons – "Absolument pas", rétorque Marc Goblet, secrétaire général de la FGTB, "la lettre dit que...

L'actualité en images

Toutes les vidéos de l'info

7 à la Une

Plus d'articles

Vu sur le web

Dernière Minute