Nuisances des avions: un courrier du Service de Médiation veut montrer aux compagnies que des solutions existent


Les vols de nuit constitueraient la plus grande partie du problème
Les vols de nuit constitueraient la plus grande partie du problème - © Tous droits réservés

Le Service Fédéral de Médiation pour l'aéroport de Brussels Airport a adressé jeudi aux compagnies aériennes un courrier pour les convaincre qu'il existe des solutions réalisables face à l'équation de la gestion du trafic aérien en tenant compte de l'existence des normes bruxelloises de bruit.

Ce document se fonde sur une analyse de la situation des survols au décollage et à l'atterrissage en regard avec les normes bruxelloises de bruit et la localisation des sonomètres de la Région-capitale.

Fondé sur les données diffusées par Bruxelles Environnement

Le Service de Médiation dit avoir constaté que "plusieurs solutions existent" pour éviter les dépassements de ces normes. Il en évoque plusieurs relatives au prolongement de la nuit aéronautique jusqu'à 07h00; à la limitation à maximum Quota Count 3.0 pour les avions qui survolent la capitale; au respect strict de certains seuils de décollage sur la piste 25 droite, au respect strict des altitudes de virage pour tous les décollages; à une meilleure utilisation de certaines procédures de décollage peu utilisées; ou encore des "utilisations audacieuses de schémas de piste pendant la période 06h00-07h00", déjà utilisées par le passé.

Un nombre important d'infractions sont constatées entre 06h et 07h

Selon le Service Fédéral de Médiation pour l'aéroport national, qui se fonde sur les données diffusées par Bruxelles Environnement, il se confirme, de l'observation des chiffres de l'année 2016 et de janvier 2017, qu'un nombre important d'infractions sont constatées entre 06h00 et 07h00, période durant laquelle la nuit opérationnelle est finie à l'aéroport national tandis qu'elle est toujours de mise pour les normes bruxelloises. "De ce fait, un nombre important d'infractions sont constatées pendant cette tranche horaire puisque les avions évoluent à ce moment-là sur des procédures de jour mais encore avec des niveaux de bruit réduits pour la période de nuit", écrit-il.

Newsletter info

Recevez chaque jour toutes les infos du moment

Recevoir